10 points pour entretenir facilement votre matériel de plongée (et le garder longtemps)

Qu’est-ce que je fais de mon matériel pendant l’hiver si l’eau de la mer et ou des plans d’eau est trop froide pour moi ?

L’hiver est la saison idéale pour entretenir son matériel. Voici une liste non exhaustive des 10 points de vigilance pour l’entretien de votre matériel:

1. Rangez votre matériel

Quoi de plus pratique que de disposer de son matériel facilement ? Si vous n’avez pas une pièce dédiée à la plongée, trouvez dans votre habitation un petit espace où il vous est possible de centraliser le matériel.

N’hésitez pas à faire preuve de créativité pour optimaliser l’espace.

Faites l’acquisition de bacs en plastique bien pratique pour ranger votre matériel préféré. Certains modèles permettent d’être rangés dans une étagère style « étagère de bricolage ». Préférez un rangement distinct « humide » et « sec ». Un petit truc: certains « range-chaussures » très faciles à fixer au mur sont idéals pour faire sécher le matériel après la plongée; gants, bottillons, masques et détendeurs pourront égoutter et sécher rapidement.

2. Vérifiez les dates de réépreuve des bouteilles

…et les faire rééprouver si besoin par un centre agréé.

3. Faites entretenir votre détendeur

L’entretien de votre détendeur par un professionnel doit être réalisé si cela n’a plus été fait depuis un certain temps. Certains vous diront qu’il doit être réalisé après un an et/ou 50 plongées, d’autres préconisent toutes les 100 plongées et d’autres enfin diront que le passer dans le vinaigre suffit (je pense que c’est un très mauvais conseil… mais ça n’engage que moi). Le plus simple est encore de vous fier aux conseils du fabricant. Après tout, qui mieux que lui connait son matériel 😉
Profitez aussi pour vérifier la qualité des joints et n’oubliez pas de veiller à ce que votre octopus fonctionne également de manière convenable car certains on a une tendance naturelle à oublier qu’il doit être en parfait état de marche le moment venu.

4. Vérifiez vos palmes

Les sangles et/ou ressorts sont-ils encore suffisamment solides ? en bon état ? … Si pas, prévoyez de les remplacer

C’est tellement agaçant d’arriver sur votre lieu de plongée et de ne pas pouvoir vous immerger en raison d’une sangle usée qui casse.

5. Triez les combinaisons

Inutile de garder des combinaisons trop petites, trop grandes, trop usées. Si elles sont encore en bon état, offrez les à une structure associative de votre région ou vendez les sur un site de seconde mains pour vous refaire une cagnotte en vue d’achats futurs. Les combinaisons usées pourront peut-être entrer dans un circuit de recyclage du Néoprène.

6. Entretenez votre combinaison humide

Passez la à la machine à laver pour la rincer à l’eau douce et lubrifiez les fermetures éclaires.
Profitez de l’occasion pour lubrifier également les fermetures de votre étanche et mettre du talc sur les manchons en latex 😉

7. Ordinateur de plongée

Pensez à changer la pile si besoin (ou à la faire changer selon les modèles).
Vérifiez si les mises à jour disponibles ont été effectuées

8. Gilet/Stab

C’est le bon moment de prendre soin de votre stab; rinçage en profondeur (intérieur et extérieur), vérification du fonctionnement des purges, lubrification des boutons de l’inflateur, inspection et réparation des poches à plombs, des coutures des sangles, …

9. Vérification de l’état de vos gants

Vérification ET rangement de ceux-ci par épaisseur. Si vous utiliser des gants étanches, pensez à lubrifiez également le système de fermeture si besoin.

10. Accessoires

Tout comme l’ensemble de votre matériel, les accessoires doivent également être vérifié de temps en temps: votre masque mérite peut-être bien un nettoyage en profondeur ? Votre couteau est-il encore aiguisé ? Votre sifflet est-il toujours en place sur votre stab ? Votre parachute présente-t-il des signes d’usure ? Les mécanises du dévidoir sont-ils lubrifiés et le fil est-il correctement enroulé ?…

Entretenir votre matériel participe à pratiquer votre passion avec plus de plaisir et de sécurité.

Vous avez d’autres trucs et astuces pour l’entretien de votre matériel ?

Surtout, … n’oubliez pas d’être heureux 😃

Hélène

  1. Et je dirais même plus !

    Gilet : controlez la valve schreider du gilet.
    Il m’est arrivé de l’avoir HS a 40m … je déconseille..

    Lampe : toujours déshabiller votre lampe si vous l’avez protégée avec une couche de néoprène par exemple. Sinon il y a risque de corrosion de l’alu.

    1. Bonjour Elchuchillo

      Merci pour ton retour et pour avoir mis ces deux points en avant
      Vérifier les valves du gilets est très certainement une bonne idée.
      Pour la lampe, si elle reste toujours humide tu peux avoir une corrosion de l’alu qui n’est pas très grave en soi puisqu’une couche de protection devrait se mettre automatiquement.
      Cependant tu as raison de signaler qu’il vaut mieux toujours déshabiller la lampe car si tu plonges en eau salée, tu pourrais avoir une électrolyse (avec les batteries dedans) qui pourrait provoquer la destruction de ta lampe en cas de défaut (cas vécu 🙁 )

  2. Salut Hélène,
    As-tu une astuce pour débloquer la fermeture éclair du sac de plongée, coincée par le sel ?

    1. Il y a des chances que le sel ait corrodé le métal de la tirette de ton sac de plongée et que cela ait provoqué une formation d’oxyde du métal
      Il existe des produits que l’on appelle des huiles dégrippantes ( magasins de bricolage ou d’accessoires pour voiture ) qui peuvent aider

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.