Carrière de la Croisette : une plongée dans l’histoire

Plonger à la carrière de la Croisette

La carrière de la Croisette est un plan d’eau connu et fréquenté par de nombreux plongeurs belges, français et hollandais.
Il faut dire que le lieu a du cachet et permet de découvrir un environnement chargé en histoire.

Exploitée depuis plus de trente ans par le club de plongée du CASH (le plus vieux club de plongée du Hainaut), la carrière de la Croisette proposait jusqu’il y a peu un terrain de découvertes de plongée dont la visibilité laissait parfois les passionnés perplexes.

Cependant depuis quelques mois, les moyens ont été mises place pour rendre à la carrière toute sa superbe.

Bulleurs, filtres à ultra-sons, pompes et fontaines d’eau travaillent pour donner aux plongeurs une visibilité des plus belles.
Nous n’allons pas être déçus…

Le plan d'eau de la carrière de vodecée attend les plongeurs.
Plan d’eau de la carrière de La Croisette | © Different Dive

Carrière de la Croisette : le film

Juste pour vous donner envie d’y aller, je vous emmène plonger avec moi à la Croisette dans une vidéo découverte de 1 minute 30

Où trouver la carrière de la Croisette ?

Située à Vodecée, sur la commune de Philippeville en Belgique, elle est facile d’accès et offre une belle aire de parking, des vestiaires et un club house où l’on peut manger un croque-monsieur après la plongée en dégustant une bière belge.

Afin de me faire une idée précise de ce que peut offrir la carrière et de vous en faire l’écho, je suis invitée à y plonger en dehors des heures d’ouverture. En ce mois de mars, le soleil brille déjà bien haut dans le ciel lorsque j’arrive sur les lieux avec mon binôme.

La journée promet d’être belle.

Accueil et rencontres

Nous sommes accueillis par Roger, le président du CASH, Alain, le chef d’école, ainsi que José et Didier. Le tout dans une ambiance bon enfant par ces bénévoles qui consacrent une partie de leur temps libre à nous permettre de plonger.
Pour cette exploration Alain et Didier plongeront avec nous.

Alain nous fait un briefing de la plongée qu’il nous propose de réaliser devant une maquette juste incroyable de la carrière de la Croisette. Quelle belle idée pour ceux et celles qui ont des difficultés à se repérer sur un plan en deux dimensions.

Un plan en trois dimensions de la carrière de la Croisette.
Un plan en trois dimensions | © Different Dive

Plonger à la carrière de la Croisette

Préparation

Après quelques explications sur le lieu, le moment est venu de s’équiper. Sans tarder, dans la bonne humeur et sous un soleil radieux, nous nous préparons à rejoindre le ponton de la mise à l’eau. Pour cela il nous faut traverser une petite route et passer autour de grands blocs, vestiges de l’exploitation. Mais ce ne sont au final que quelques dizaines de mètres qui nous séparent de la mise à l’eau.

Pour des questions de sécurité, un téléphone est relié directement au club house et de l’oxygène est disponible près de la mise à l’eau.

Hélène de Different Dive devant la ponton de la carrière de Vodecée.
Un ponton réservé aux plongeurs équipés ? | © Different Dive

Clairement, la mise à l’eau de la carrière de la Croisette est réservé aux plongeurs équipés et on ne peut pas le louper.

Ça tombe bien, c’est comme cela que nous voulons la découvrir. D’autant que l’on sait que la température de l’eau oscillera à cette saison entre 5 et 7°C.

Immersion

C’est le moment de se mettre à l’eau et surprise, la visibilité est magnifique !

Le ponton de la carrière de la Croisette vu de dessous.
Le ponton nous invite à profiter de la clarté | © Different Dive


Tandis que le dernier membre de notre palanquée se met à l’eau, je suis impatiente d’explorer l’ensemble de la carrière de la Croisette.

C’est parti.

Dès notre descente, difficile de savoir où poser son regard. La visibilité est plus que sympa. Autour de nous, les grands pans  de marbre rose sont lisses et les traces de l’exploitation de la carrière de la Croisette encore bien visibles. Des restes de machines et moteurs jonchent le sol donnant toute son ambiance à cette carrière particulière.

Les rayons du soleil filtrent jusqu’à nous. Nous explorons les lieux avec grands plaisir.

Je me sens terriblement bien dans cette carrière, comme hors du temps occupée à vivre un moment inoubliable.

Hélène ravie de plonger à la Croisette.
Trop contente de plonger ici | © Different Dive

Une carrière chargée d’histoire

J’ai une pensée émue pour les travailleurs lorsque notre guide me montre les inscriptions anciennes de leurs noms ou les signes particuliers qu’ils ont laissés. Alors que nous évoluons, nous pouvons les contempler.

Par contre, je me dis que ceux et celles d’entre nous qui en profitent pour graver les leurs n’ont décidément rien compris :

Non il n’est pas permis de graver « chouchou et loulou – mars 2019 » sur les pans de marbre de la carrière de la Croisette lorsque nous venons y plonger !

A deux reprises, nous passons près des bulleurs.
C’est étrange ces minuscules bulles venues du fond et remontant en brillant vers la surface.

Hélène de Different Dive évoluant dans une carrière belge.
Le plaisir d’être juste bien | © Different Dive

Carpes, brochets et compagnie

Avant de clôturer cette merveilleuse plongée, Alain nous amène vers le repère des carpes. Que ceux et celles qui n’ont jamais eu l’occasion de voir une carpe de près se précipite d’aller plonger à la carrière de la Croisette.

Une carpe longe un filet.
Carpe curieuse cherche plongeuse | © Different Dive
Une carpe prise de près.
Avez-vous vu la carpe ? | © Different Dive

Quel bonheur de s’arrêter et de voir ces gros poissons évoluer vers nous jusqu’à nous frôler.
Alors que nous sommes en pleine admiration, un brochet nous observe impassible.

Hélène de Different Dive fait son palier à la fin de la plongée.
Profiter encore et encore des derniers moments | © Different Dive

Je n’ai pas envie de sortir, clairement pas, et je traine un peu …beaucoup… pour prolonger ce moment avant de me diriger vers les plateformes de paliers.

Je vous jure que je suis sortie de cette plongée avec un sourire, un sourire…

Débriefing de notre plongée à la carrière de la Croisette : à la mode de chez nous

Pour l’instant, le moment est venu de débriefer autour d’une bière locale (ou un soft pour ceux et celles qui préfèrent). Même si je suis belge, je dois bien avouer que je ne bois pas vraiment de bière. Cependant, je me laisse tenter par une Kriek ce qui fera dire à mes compères du jour que « quand on commence à boire de la Kriek, c’est que l’été arrive ».
Chouette, encore une belle perspective.

Débriefing en plein air à la carrière de Vodecée.
Débriefing à la mode de chez nous | © Different Dive

Roger, José, Alain et Didier me racontent l’histoire de ce lieu, le fonctionnement de leur club et les projets futurs. Là où tous semblent d’accord pour dire qu’il faut isoler mieux le bâtiment (en été c’est surement sympa mais un peu frais en hiver), Alain est un peu seul mais déterminé à vouloir mettre encore plus de moyens pour continuer à améliorer la visibilité de la carrière.

Je leur dis aux autres que l’idée de leur chef d’école est une excellente idée ?

Ils me racontent aussi quelques anecdotes. La course de baignoires sur le plan d’eau pour les trente ans, la tyrolienne,… et d’autres histoires que j’ai promis de taire et que vous devrez vous même aller chercher chez eux.

Ils me parlent aussi de l’origine du nom qui viendrait d’une ancienne monnaie.

Des signes et armoiries de la carrière de la Croisette.
Signes et armoiries | © Different Dive

La carrière de la Croisette, un lieu pour qui ?

Très clairement, la carrière de la Croisette est un lieu pour tout le monde. La carrière est ouverte à toutes et tous quel que soit la filière de formation. Une mise à l’eau spéciale débutants/enfants permet de s’immerger en toute sécurité sur un fond en pente douce qui descend jusqu’à une dizaine de mètres.

La carrière de la Croisette a une profondeur de +/- 30 m et offre plusieurs plateaux d’évolution à des profondeurs différentes.

Ici pas de bateaux, avions et autres pièces importées gisant sur le fond. Pas de pièges non plus par des structures métalliques pouvant être dangereuses. Juste une petite tranche d’histoire à découvrir au milieu d’un plan d’eau depuis longtemps conquis par sa faune.

Du reste, on y vient pour admirer les vestiges de l’exploitation passée et les inscriptions laissées par les travailleurs d’antan. Mais aussi pour le plaisir de ce royaume des carpes, brochets et autres silures. On y vient très certainement également pour la convivialité et la sympathie des gestionnaires de la carrière. Peut-être aussi pour profiter de la facilité de parking et les vestiaires.

Finalement, on y vient sûrement parce que nous sommes passionnés de plongée.

Cachet de la carrière de Vodecée.
Et un cachet, un | © Different Dive

La carrière de la Croisette en pratique


Situation : 26, rue de Merlemont à 5600 Philippeville
Horaires : mardi à 19h, samedi de 14 à 17h30 et dimanche de 10h à 13h30
Prix de la plongée : 5€. Gratuit pour les moins de 14 ans
Possibilité de parking : oui
Restauration : petite (croque-monsieur), chips,...
Vestiaires : oui
Douches : non
WC : oui 
Gonflage : oui

Plan de la carrière 

Le plan de la carrière de la Croisette à Vodecée
Plan de la carrière | © CASH

Les points positifs

  • La visibilité
  • L’ambiance particulière dans l’eau
  • Le repère des carpes et brochets
  • La possibilité d’observer des silures (je ne l’ai pas vu)
  • Les traces du passé
  • Les signatures des travailleurs sur les pans de mur de marbre
  • La convivialité et l’accueil
  • La volonté affichée que les gens prennent du plaisir
  • Les infrastructures bien entretenues
  • La station de gonflage des bouteilles

Les points d’amélioration :

  • Le bâtiment est peu isolé et donc on sent un peu le frais (le froid ?) surtout en hiver.
  • Le carrière de la Croisette n’est pas très grande et donc la visibilité doit être moins sympa les jours d’affluence. On me souffle à l’oreille que le samedi après-midi, il y a moins de monde.

Les petits plus :

  • Si vous souhaitez venir en dehors des heures d’ouverture en petit groupe de 10 à 15 personnes, il est toujours possible de le faire moyennant une demande préalable. N’oublions pas que ce sont des bénévoles qui prendront de leur temps pour nous accueillir, soyons respectueux.
  • Possibilité de faire son BBQ. Dans ce cas, chacun amène ce qu’il a besoin et profite du BBQ sur place. Attention toutefois de prendre soin de consommer les boissons vendues à la cafétéria : cela fait vivre le club et permet d’entretenir la carrière et nous offrir les différents services.
  • Enfin, parce qu’elle témoigne du passé, la salle polyvalente avec des anciennes machineries de la carrière.
De ce fait, il est évident que je retournerai plonger là-bas prochainement.

Ça vous a plu, vous voulez encore plus d’images ?

Alain nous a réalisé cette vidéo bien complète tandis que nous plongions ensemble.
J’y évolue avec lui et les autres avec ma bouteille bleue et mes palmes blanches.
Vous pouvez la découvrir ICI

Plus d’infos pour une plongée à la Croisette

Sur leur site internet ▶️ c’est ICI
Directement sur leur page Facebook ▶️ c’est LA

Alors, qui, qui, qui va aller (re)découvrir la carrière de la Croisette ?

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.