Vous voulez changer de vie et travailler dans le monde de la plongée ?

Nous sommes nombreux et nombreuses à rêver de pouvoir « changer de vie », de laisser tomber notre quotidien, les métros, le boulot,… et de pouvoir vivre notre passion de la plongée à plein temps.

Certain·e·s d’entre vous sont peut-être même occupé·e·s à réfléchir à franchir le pas, voir à mettre en mouvement la réalisation de leur projet lié à leur rêve de plongée.

C’est votre cas ?

Alors vous serez surement intéressé·e par ceci :

Il y a quelques jours, Célia, une journaliste pour une agence de presse m’a contactée concernant un documentaire qu’elle prépare pour une chaine de télévision française. Le sujet porte sur les français qui souhaitent changer de vie et prendre un nouveau départ dans le domaine de la plongée sous-marine.

Pour ce documentaire, Célia souhaite entrer en contact avec des familles, des couples, des ami·e·s… Qui prévoient de tout quitter et de vivre une nouvelle expérience en rapport avec la plongée en France ou à l’étranger.

L’objectif de ce documentaire est de montrer les joies mais aussi les difficultés d’entreprendre un tel projet lié à la plongée, et pourquoi pas de donner envie à d’autres de sauter le pas !

Parce que vivre son rêve c’est tout de même vraiment sympa

Pratiquement, il s’agira de suivre leur départ et de prendre régulièrement des nouvelles sur l’avancé de leur projet de plongée sur place : installation, adaptation, obstacles, joies…

Comme vous savez que j’adore mettre en lumière les projets des personnes qui osent franchir le pas et réaliser leur rêve dans le domaine de la plongée (voir la rubrique VOUS), j’ai tout de suite eu envie de relayer la demande de Célia.

Vous êtes sur le point de tout quitter et de prendre un nouveau départ dans le monde merveilleux de la plongée ?
Vous avez envie de partager votre parcours et de faire connaitre votre projet ?

N’hésitez pas à contacter Célia par mail à casting.upside@upsidetelevision.com ou par téléphone au 01 58 47 83 05.

Et si vous désirez participer à cette aventure, n’hésitez pas à m’informer également et à nous tenir au courant de la diffusion de l’émission pour que l’on soit toutes et tous rivé·e·s sur nos écrans ce jour là

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux / heureuse 🤗

Hélène

  1. Actuellement en NZ, j’hésitais justement à passer un DM et essayer d’en vivre dans le pays pendant mon séjour, et pourquoi pas continuer ailleurs… Mais j’ai vu les tarifs pratiqués et je me suis dis que ce n’était pas le bon pays où le faire.

    Je reste attentif aux différentes opportunités possibles dans d’autres pays, mais j’avoue être perdu dans l’offre et les témoignages parfois très négatifs des DM me refroidissent un peu.

    1. Plongeur Barbu,
      Et si Divemaster était une première étape pour aller vers autre chose ?
      Dans l’article sur Pierre-Yves Cousteau, celui-ci conseille de « développer une expertise distincte et de faire le lien avec sa passion afin d’y apporter quelque chose d’unique… »Tout ça dans l’objectif d’aller vers son propre projet.
      Le Divemaster est peut-être juste un passage, le premier pas vers ton projet perso ?
      Note en Nouvelle Zélande ça doit être sympa 🙂

      1. Il faut en effet déterminer un vrai projet, c’est pour ça que j’évite toute formation tant que je n’ai pas de cap définitif.

        Concernant la plongée en NZ, j’ai fait quelques plongées dans la région de Bay of Islands pour le Rainbow Warrior et aux Poors Knights Islands. Si la première était très agréable avec un structure réduite, le deuxième pourtant classée dans le top 10 des meilleurs plongées selon papa Cousteau, était décevante : grosse structure à touriste (très pro, mais je me sentais traité comme un enfant) et spots les moins intéressants des îles. J’ai voulu enchaîner avec des plongées près du volcan de White Island, mais à mon arrivée à Whakatane, le club s’est révélé être définitivement fermé…

        Le problème de la NZ, c’est que les activités sont très coûteuses et la plongée n’y échappe pas : compte environ 300 $ NZD (location équipement comprise) pour 2 plongées. Quand tu voyages avec un petit budget et sans tout l’équipement, ça pèse !

      2. Je comprends bien ton point de vue Plongeur Barbu et ton désir d’affiner ton projet plongée avant de te lancer.
        Merci pour les infos sur la plongée en NZ
        Si le prix peut être rébarbatif, cela n’en reste pas moins attirant

  2. Très bon sujet, j’avoue y avoir pensé… en reconversion moi même , l’idée m’a effleuré.
    Ayant vécu au Brésil et au Pérou pendant quelques années, j’ai trouvé l’idée intéressante pour me permettre de repartir à l’étranger. Mais après réflexion j’ai préféré garder la plongée comme passion , plaisir, et passe temps pour éviter le risque de m’en dégouter et j’ai choisis un métier qui rapporte pour me payer mes séjours de plongée …

    1. Bonjour Fred,

      Merci pour ton partage.
      Effectivement, avoir un bon job pour se permettre d’effectuer de nombreux voyages de plongée est aussi un choix de bien intéressant 😉
      Par curiosité, si tu avais concrétisé ton départ, vers quelle destination serais-tu parti ?

      1. Probablement le Mexique, pour la diversité des sites , et pour la facilité de la langue …mais en tout cas l’Amerique du sud par nostalgie . Voir Recife au Brésil …moins connu des Français.

      2. Le Mexique est vraiment une destination extraordinaire pour les adeptes de plongée sous-marine. Par contre, je ne connaissais pas du tout Recife et j’ai donc un peu cherché sur internet… ça me donne tellement envie d’aller y plonger maintenant
        Merci Fred pour l’idée.

      3. Merci Fred,
        Cela me semble une excellente idée de vacances plongée à planifier 🙂
        Recife et l’île de Fernando de Noronha

  3. Je suis plongeur belge, intéressé par une vie « meilleure » comme moniteur de plongée (en Crète, à voir…..)
    Je connais plusieurs amis qui ont tout quitté pour une vie dans la plongée, ailleurs.
    Si intéressée, je peux vous communiquer l’adresse de François Cohet, Marseillais originaire d’Allauch qui travaille et vit en Corse et travaille dans un club de plongée.
    Christian Wax, ami de longue date originaire de Metz et qui travaille dans un club de plongée à Puket.
    Jürgen Degraeve, un ami belge comme moi qui a tout quitté cette année en mars pour s’établir en Crète et qui a déjà trouvé un emploi dans un club local, je voudrais le rejoindre…..
    Amicalement
    POLO

    1. Bonjour Polo,

      Merci pour ton partage d’expérience
      C’est impressionnant de lire l’histoire de toutes ces personnes qui sont parties poursuivre leurs rêves de plongée.
      N’hésites pas à contacter Célia (voir coordonnées dans l’article) si tu connais quelqu’un qui est sur le point de partir pour démarrer un projet de plongée dans le futur 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.