Choix du matériel de plongée : comment font-ils ?

Comment choisir son matériel de plongée ?

Je suis toujours surprise de voir à quel point les passionnés connaissent bien les différents modèles de gilets, ordis, masques … Et curieuse de comprendre comment ils s’y prennent pour choisir leur matériel de plongée.

Aussi, j’ai posé la question aux membres du groupe Formation de plongée, astuces et autres petits plaisirs pour savoir comment ils s’y prenaient eux pour faire ce choix.

8 pistes pour savoir comment bien choisir son matériel de plongée

1 Au travers des comparatifs

De nombreux passionnés de plongée préfèrent lire tranquillement les comparatifs portant sur le matériel de plongée dans les revues ou sites spécialisés. Cela leur permet de faire leur choix à leur aise de chez eux. Malheureusement, ces revues ou sites spécialisés sont peu nombreux et l’information ne semble pas toujours aisée à trouver.

Avantages : le choix peut s'étaler sur une plus longue période, pas d'influence extérieure, moins de pression commerciale
Inconvénients : on ne voit pas le produit en réalité, pas toujours suffisamment de sources ou sources trop éclatées, risque d'acheter parce que le site internet est bien "vendeur" même si le produit n'est pas tout à fait celui qui convient

2 Discussions

La discussion avec les autres plongeurs directement sur les sites est aussi largement utilisée par la communauté pour savoir comment choisir son matériel de plongée. L’idée ici est de partir sur l’échange. L’avantage est bien entendu de pouvoir voir le matériel, le toucher, en discuter avec son propriétaire. Un autre avantage est certainement que vous avez plus de chance de vous adresser à des personnes qui plongent habituellement dans le même environnement.
Le désavantage est qu’il est humain d’aimer dire du bien du matériel que l’on a choisi (une manière de se conforter dans son choix? ).

Avantages : découverte du matériel en réalité (pas sur écran ou dans la presse), permet d'aller à la rencontre des autres, donne la possibilité de découvrir du matériel auquel on ne pensait pas
Inconvénient : subjectivité des propriétaires

3 Tests

Certains d’entre nous n’achètent leur matériel qu’après l’avoir testé.
lls testent en piscine, lors de journées de promotion des grandes marques au bord des plans d’eau, au salon de la plongée. Peu importe mais impossible pour eux d’acheter “un chat dans un sac”. Leur revendeur devient parfois même leur meilleur ami.

Avantage : on sait ce que l'on achète
Inconvénients : prend beaucoup de temps, demande énormément de matériel disponible en test, on peut se sentir "pousser" à acheter, les conditions de test ne sont pas toujours conforme aux conditions dans lesquelles vous allez plonger. (Piscine versus carrière)

4 Circulation

Une partie des plongeurs ne se posent pas trop de questions. Pour eux, inutile de perdre du temps dans de longues analyses de marché. Ils achètent ce dont ils ont envie/besoin. Ils testent. Et si le matériel ne leur convient pas et/ou devient obsolète, ils le revendent et le font donc circuler.
Cette méthode peut vite devenir onéreuse si les achats se font en matériel neuf. Cependant, elle peut être intéressante si les personnes sont habituées des marchés de l’occasion.

Avantage : pratique pour les adeptes du marché d'occasion
Inconvénient : onéreux

5 La Confiance

C’est peut-être difficile à croire pour les plus passionnés de matériel. Pourtant, il existe des plongeurs et plongeuses qui n’y connaissent pas grand-chose (voir rien du tout). Ceux là ont leur matériel et en sont bien contents. Offert à l’une ou l’autre occasion, acquis lors d’un achat groupé avec le binôme, hérité d’un parent/ami ou conseillé par leurs moniteurs. La question de savoir comment choisir le matériel de plongée ne les intéressent pas. Pas de soucis à avoir cependant, ils le vivent bien.

Avantage : pas de tracas, c'est la méthode préféré de ceux et celles qui n'aiment pas choisir
Inconvénient : risque de se retrouver avec du matériel qui ne convient pas

6 L’absence de choix

Enfin, des plongeurs et plongeuses font le choix de garder très longtemps leur matériel de plongée sans ressentir le besoin de le renouveler.

Avantages : peu couteux, peu sensible aux modes
Inconvénient : risque d'évoluer avec du matériel désuet et/ou ne proposant pas l'intégration des technologies modernes... voir ne pouvant plus être entretenu (pièces plus disponibles)

7 Observation – Discussion – Analyse

Finalement, il apparait que c”est la solution que choisissent la plupart des plongeurs et plongeuses interrogés sur la question.
En effet, nombreux sont celles et ceux qui vont suivre cette suite logique : Observation – Discussion – Analyse. La démarche consiste à regarder le matériel choisi par les autres plongeurs, en discuter, puis lire les tests des produits sur le net avant de faire son choix.

Avantages : rassemble différentes techniques, permet une analyse fine, peu de pression commerciale
Inconvénient : Parfois, les avis vont tellement diverger qu'il sera difficile au final de faire un choix

Quelques conseils pour choisir son matériel de plongée :

  • Définissez votre budget
  • Renseignez vous auprès de vos moniteurs ; ils vous connaissent et ont (souvent) une expérience dans le domaine
  • Posez vos questions sur les forums et autres groupes spécialisés en matériel. Vous trouverez toujours des personnes d’accord d’échanger avec vous leurs impressions et expériences.
  • Soyez objectif : écoutez / lisez les avis positifs ET négatifs.
  • Choisissez du matériel qui convient à votre morphologie
  • Choisissez du matériel qui convient à votre manière de plonger. Inutile de s’équiper en tek si vous êtes débutant et que votre objectif final est de plonger en mer chaude à max -30m
  • Résistez au chant mélodieux du marché : du bon matériel peut avoir une durée de vie de plus de 3 ans, si, si 😉
  • N’oubliez pas d’entretenir votre matériel de plongée : il durera plus longtemps ▶️ plus d’info ici
  • Regardez sur le marché de l’occasion si vous êtes suffisamment à l’aise pour détecter les mauvais produits. (Pas difficile pour une combinaison mais pour un détendeur…)
  • Restez ouverts, curieux et réceptifs

Bien sur, cette liste n’est pas exhaustive pour comprendre comment choisir son matériel de plongée

Si vous avez d’autres conseils et/ou astuces, n’hésitez pas à venir les partager sur le groupe. Vous pouvez aussi poster un commentaire directement à la suite de l’article ci-dessous. Cela en fera bénéficier le plus grand nombre.

Merci à tous les contributeurs et contributrices de cet article qui ont pris de leur temps pour échanger positivement sur le groupe Formation de plongée, astuces et autres petits plaisirs. Cela, afin de dégager des conseils sur la manière de choisir son matériel de plongée

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

  1. Quel descriptif exhaustif !
    Bravo une fois de plus pour se travail en “profondeur”
    Dans les conseils je dirai :”ne vous précipitez pas”
    Perso, j’ai écouté les arguments dans mon club, j’ai regardé les descriptifs des matériels faciles à entretenir (pas de marques rares) j’ai regardé les prix qui ne correspondaient pas à ma bourse et j’attends les soldes.
    La sécurité en 1
    Le confort en 2
    Le reste n’ est que superficiel

    1. Bonjour Lolo,
      Merci pour ton retour.
      Ne pas se précipiter est certainement un excellent conseil.
      Et bien sur, le prix du matériel de plongée va entrer en compte même s’il est régulièrement supplanté par d’autres critères dans le monde de la plongée.

  2. Je ne fais JAMAIS confiance aux comparatifs et aux tests dans les journaux spécialisés qu’ils soient sur papier ou sur le web. Les « tests » d’une part peuvent être « influencé » par les commerciaux et influenceurs et d’autre part généralement les tests ne sont pas faits dans mes conditions habituelles de plongée.
    Lorsque je dois changer de matériel je me fais un cahier des charges. Mes critères principaux sont la solidité, la facilité d’utilisation et d’entretien, le réseaux de revendeur des pièces, la documentation technique (il faut que je puisse réparer et entretenir le matériel moi-même)… Le critère de prix vient loin derrière
    Je change peu souvent de matériel :
    Mon Aladin pro a vécu duré 25 ans, mon masque à 35 ans , mes palmes 17 ans de même que mon gilet et je fait en moyenne 180 plongée par an. Mes combis 10 et 12 ans… sauf ma 5mm qui est neuve. Mes compresseurs tournent en moyenne 17ans et remplissent en moyenne 15.000 m3 air, Nitrox ou Trimix

    1. Merci Jean-Claude pour ton retour
      Il est vrai qu’un teste sera réalisé dans certaines conditions qui ne sont pas nécessairement les habituelles de l’acheteur final.
      Faire son propre cahier des charges perso en rapport avec l’utilisation que l’on va avoir du matériel de plongée est assurément une bonne idée.
      Cependant, en ce qui concerne par exemple la facilité d’utilisation, la solidité,… ne faut-il pas trouver les données quelque part ?

      1. Pour les données: le plus facile et le plus complet c’est les notices techniques. On les trouve pour la plupart sur le net. Je parle des vraies notices éditées par le constructeur pas du blabla souvent inconsistant sur les sites des revendeurs ou des testeurs 🙂 Puis lorsqu’on a le matériel devant soit on se rend bien compte si il faut 5 mains pour l’utiliser et de la solidité. Donc il faut voir le matériel avant de l’acheter

      2. Effectivement les notices techniques sont généralement plus que consistantes. Perso j’aime aussi avoir le matériel de plongée devant moi, le prendre en main, le bouger,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.