Comment diminuer sa consommation d’air en plongée ?

La question de la consommation d’air dans le monde de la plongée est un point sensible qui revient régulièrement dans les préoccupations notamment des plongeurs et plongeuses débutant·e·s.

Face à la consommation d’air (en surface et/ou sous l’eau) nous ne sommes pas tous égaux : hommes, femmes, grands, petits, jeunes, vieux, en bonne ou moins bonne condition physique,…

De plus, deux personnes ayant un profil physique similaire peuvent avoir des consommations d’air différentes.

Au travers du groupe de discussion Formation de plongée, astuces et autres petits plaisirs, et afin de faire émerger les savoirs de cette communauté de passionnés, nous nous sommes penchés sur ce sujet et avons tenté de répondre à la question :

« Quels conseils donneriez-vous à un débutant qui vous dit qu’il consomme beaucoup d’air durant sa plongée ? »

Pour résumer les idées débattues à la suite de cette interrogation, et sans avoir la prétention d’être un article scientifique, voici différents points qui expriment l’avis des membres du groupe :

Points sur lesquels il y a un consensus :

  • Il est très important de commencer par se détendre. Si cela peut sembler plus facile à dire qu’à faire, force est de constater que notre respiration s’accélère lorsque nous sommes stressés et qu’il vaut dès lors mieux se concentrer sur sa détente. Respirer calmement avant bien même de vous mettre à l’eau et avancer progressivement dans votre formation sans vous mettre la pression.
  • Dédramatiser : il est normal de consommer plus quand on débute. Cela se régulera la plupart du temps tout seul avec le temps.
  • Ne pas s’en préoccuper… ce qui est une bonne manière de se détendre 😉
  • Travailler sa flottabilité : une bonne flottabilité vous empêchera de gigoter en tous sens et de gonfler et dégonfler votre gilet en permanence tout au long de votre plongée. Allez donc jeter un œil sur cet article pour les questions de flottabilité.
  • Vérifier son lestage : ni trop, ni pas assez.

Plonger, encore plonger, toujours plonger et donc acquérir de l’expérience, de l’assurance et de l’aisance : c’est le conseil du sage, de celui qui sait que finalement, « c’est en forgeant que l’on devient forgeron »

Que pouvons nous retenir ? Qu’il n’existe pas de truc magique pour diminuer sa consommation d’air et qu’il faut surtout ne pas se focaliser dessus : respirez comme vous le faite tous les jours de votre vie ; naturellement et sans y réfléchir.

Point sur lequel nous ne sommes pas toutes et tous d’accord :

Contrôler et/ou travailler sa respiration (plus longue, plus profonde, plus…) : certains membres du groupe préconisent d’adapter sa respiration à la plongée et d’apprendre à respirer quelque peu différemment.

(Pour ma part, je pense qu’une respiration calme et naturelle est préférable et permet aux plongeurs de ne pas se focaliser sur ce point.)

Autres propositions :

  • Utiliser une bouteille avec un plus grand volume de gaz. C’est une solution facile et pratique. Si vous stressez à l’idée de devoir raccourcir la plongée à cause de votre trop grande consommation d’air, utilisez un bloc avec un plus grand volume qui vous donnera une autonomie plus importante. Vos binômes plongent avec un bloc de 12 litres et ressortent systématiquement avec beaucoup d’air alors que votre bloc de 12 litres (gonflé à la même pression) est largement sur la réserve ? Prenez-en un de 15 ou de 18 litres 😉
  • Vérifier si toutes les sangles de la stab sont correctement attachées (au besoin, demandez à votre moniteur préféré de vérifier) pour éviter de bouger dans tous les sens, améliorer votre flottabilité et diminuer votre consommation
  • Prendre des cours de Yoga, méditation, sophrologie,…
  • Plonger avec des personnes expérimentées pour se rassurer
  • Arrêter de respirer………….. [ mais non c’était pour rire 😉 ]

C’est pas mal comme propositions, vous ne trouvez pas ? Ça vous parle comme résumé ? Il manque des éléments ?

Dites nous cela directement dans un commentaire sur le blog pour en faire profiter un maximum de plongeurs et plongeuses

Bravo à tous les membres du groupe Formation de plongée, astuces et autres petits plaisirs pour ce moment de réflexion et d’échanges d’idées 🤗

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux / heureuse

Hélène

[POUR D’AUTRES ARTICLES PARTICIPATIFS, C’EST ICI]
  1. Avoir une combi adaptée a la température de l’eau pour avoir froid le plus tard possible et ainsi moins consommer. Palmer au bon moment pour ne pas s’epuiser

    1. Bonjour Cynthia
      Effectivement une combinaison de plongée adaptée à la température de l’eau est une bonne idée (en règle générale)
      De même pour le fait de palmer au bon moment.
      Merci pour ta participation et pour avoir enrichi cet article participatif

  2. Avoir une combinaison adaptée aux températures et un état physique adéquat au type de plongée proposé. Courant visibilité…

    1. Merci Alex pour ces propositions qui viennent enrichir le débat
      Etrangement, la question de la forme physique n’avait pas été citée alors qu’elle est très certainement importante en plongée

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.