Voyage plongée en Islande : l’essentiel de ce que vous devez savoir

Dans l’article « Plongée islandaise : rendez-vous à Silfra« , je vous raconte mon expérience de plongée en Islande.

Si d’aventure vous étiez tenté par vivre cette expérience, voici en résumé, ce que vous devez savoir pour organiser votre voyage plongée en Islande

10 points sur la plongée dans la faille de Silfra :

  1. Une visibilité incroyable, peut-être même unique au monde
  2. Une plongée proche du pôle nord
  3. Une plongée unique à l’intersection des plaques tectoniques américaines et eurasiennes
  4. Un prix conséquent : il vous en coutera 350€ par personne pour la matinée de deux plongées
  5. Du matériel moderne, adapté et en très bon état mis à votre disposition
  6. Une organisation professionnelle de qualité et sans faille (si ce n’est celle de Silfra…ok, c’était facile 😁 )
  7. Une température de 3 degrés dans l’eau en été
  8. Une saison assez courte si vous voulez profiter de la lumière du jour
  9. Un spot où seul compte l’ambiance (il n’y a pas ou presque pas de vie aquatique dans la faille glaciale de Silfra)
  10. Des guides passionnés… en tous cas le nôtre
Un plongeur dans la grande crevasse de la faille de Silfra
© DifferentDive | DDIVE

Bien sur, la plongée en Islande ne se résume pas qu’aux plongées dans les failles et vous pourrez également plonger dans l’océan où il est possible de découvrir des sources chaudes. Pourtant, si l’environnement marin est très certainement incroyable, ce sont les plongées dans la faille (pour la plupart celle de Silfra) qui ont la cote auprès des plongeurs et plongeuses qui se déplacent du monde entier pour vivre cette expérience de plongée extraordinaire à découvrir ici

Deux plongeurs dans la faille de Silfra en Islande
© DifferentDive | DDIVE

Cependant, il est difficile de se rendre pour plonger en Islande sans saisir l’occasion de découvrir le reste de ce merveilleux pays offrant la traversée de paysages époustouflants et des curiosités que l’on ne rencontre (quasi) que là-bas : volcans, geysers, chutes d’eau impressionnantes, macareux,…

Contrée qui voit se succéder plusieurs saisons en une seule journée et des nuits qui n’arrivent jamais (en été) et inversement pour les journée (en hiver), l’Islande regorge de contes et de légendes impressionnants

Pour vous aider à organiser votre futur expédition dans ce pays d’exception voici quelques points à garder à l’esprit :

10 lieux (hors plongée) que j’ai vraiment appréciés

Restaurant KEX : en plein cœur de la capital, ce lieu carrément atypique est l’endroit rêvé pour faire une pause et déguster un plat islandais en sirotant une bière maison. Ne vous laissez pas impressionner par la devanture du bâtiment et osez pousser la porte, c’est juste incroyable

Geyser : c’est à Geysir que vous pourrez apercevoir le fameux geyser « carte postale ». Si vous ne devez pas espérer apercevoir le plus grand, son petit frère vous émerveillera et vous ne pourrez vous empêcher de faire des « oooh » et des « aaah » lorsqu’il jaillira

Un geyser qui sort de terre en Islande
© Thomas Somme

Les cascades : il y en a tellement en Islande qu’il est difficile d’en choisir une en particulier mais je peux dire que la force des cascades de Gulfoss m’a bluffée, que celle de Seljalandfoss m’a sidérée mais que c’est peut-être bien la moins visitée Haifoss qui m’a le plus impressionnée

Vue aérienne de la cascade de Haifoss en Islande
© Thomas Somme

Montagne des sorcières. C’est une excursion qui se mérite : d’abord la route F35 en (très) mauvais état qui va vous impressionner et qui n’est accessible qu’au véhicule 4X4. Pour arriver à parcourir les dizaines de km qui relient Gulfoss de Kerlingarfjöll, il vous faudra vous enhardir et oser rouler à une vitesse de +/- 60km/heure sur la piste F35 où vous aurez surement envie de ne pas rouler à plus de 20km/heure. Osez dépasser votre peur et votre voiture glissera au-dessus des bosses et des fosses (effet tôle ondulée) pour peu que vous arriviez à éviter les trous plus conséquents. Arrivé au camping à Hveravellir il vous faudra compter une heure et demi de marche à l’aller (dont une partie dans la neige même en plein été) et une heure au retour pour rejoindre le Kerlingarfjöl. Là, c’est un ballet de couleurs ocres, roses, jaunes, vertes, bleues qui se mêleront aux fumerolles du site exceptionnel qui s’offrira à votre vue et vous comprendrez aisément pourquoi on la nomme la montagne des sorcières. Vous n’aimez pas marcher ? L’accès au site est également possible en voiture via la F347 😉

Le Landmannalaugar : c’est le parc national incontournable d’Islande. On raconte un peu tout et n’importe quoi quant à son accès qui est pour certains impossible à moins de disposer d’un gros 4X4 et facile pour d’autres avec un simple petit 4X4 « de ville ». A titre d’exemple nous n’avons eu aucun problème à le traverser du nord au sud en une grande journée avec une KIA Sorento 4X4 (même si j’ai carrément flippé à l’idée de passer les premiers gués) chargée de 5 personnes plus bagages … mais il faut bien avouer que nous étions présents vers le 20 juillet et que les rivières étaient plutôt sèches. Avons-nous eu de la chance ?

Une personne au bord de la rivière dans le Landmannalaugar en Islande
© Thomas Somme
Vue du Landmannalaugar
© Thomas Somme

Ice lagoon Jokulsarlon : quelle expérience extraordinaire de naviguer au milieu des icebergs sur ce lac qui sépare le glacier Vatnajökull de la mer avant d’aller admirer les derniers morceaux de glace qui s’éloignent dans l’océan. Si l’Ice Lagoon est un incontournable, son petit frère le Fjallsalron, beaucoup moins fréquenté à quelques kilomètres plus à l’ouest, ne déméritera pas à vous plonger dans son décor somptueux juste pour le plaisir d’être seuls au monde

Rocher des macareux. C’est à l’ouest de la petite ville de Vik que vous trouverez ce rocher aux macareux. Peu importe que la pluie batte son plein (comme ce fut le cas pour moi), vous vous extasierez devant ces petits volatiles typiques de cette partie du monde. Si vous séjournez à Vik et que vous cherchez un resto, le Sudur-Vik restaurant est très sympa 😉

Un macareux en plein vol
© Thomas Somme

Volcano huts : un endroit comme on les aime perdu au pied du fameux volcan Eyjafjallajökull (qu’est-ce que vous n’arrivez pas à prononcer dans ce mot ? 😁). Un lieu magique pour se ressourcer et/ou pour faire des balades à couper le souffle (dans tous les sens du terme). A la cafétéria vous dégusterez de la soupe à la betterave ou ferez le plein de crudités avant d’entreprendre les ascensions des pics autour de vous.

Le volcan Kerio : très près de Reyjkjawick, ce volcan avec ses dégradés de couleurs vaut également le détour.

Le Blue lagoon : il a beau être un des endroits les plus touristiques d’Islande, cela n’enlève rien au charme de cet énorme bain chaud laiteux en plein air au sud de Reykjawick et permet de terminer votre séjour sur une note de douceur et de détente après les longues journées de marche et de découvertes.

Hélène devant l'entrée du Blue Lagoon en Islande
© DifferentDive | DDIVE

10 conseils utiles pour votre séjour en Islande :

  1. Prévoyez un budget conséquent surtout si vous ne comptez pas camper : l’offre hôtelière est petite et les prix peuvent vite flamber
  2. Réservez suffisamment tôt : l’Islande est une destination « dans le vent » et les hôtels et/ou sites touristiques sont vite pris d’assaut. Pour exemple : il vous faudra réserver parfois plusieurs semaines à l’avance votre visite au Blue Lagoon
  3. Ne sous-estimez pas le temps entre les différentes étapes. Non pas que les routes soient toujours difficilement praticables mais surtout que vous aurez très régulièrement envie de vous arrêter pour profiter de la beauté des lieux… ce serait dommage de ne pas en profiter
  4. La gastronomie islandaise dans les restaurant se limitera souvent au cob (cabillaud), au lamb (agneau) et aux hamburgers. Avec un peu de chance, vous pourrez gouter de l’artic char, un poisson au goût similaire à celui du saumon mais en plus fin.
  5. Si vous le pouvez, réservez un vrai 4X4 en voiture de location afin de ne pas être limité dans vos déplacements : de nombreuses routes ne sont autorisées qu’à ce type de véhicule et certaines sont même inaccessibles au petit 4X4
  6. Faites le plein de votre véhicule régulièrement : ce serait bête de tomber en panne d’essence au beau milieu du Landmannalaugar.
  7. Si vous le pouvez (point de vue temps et surtout budget), prévoyez une expédition « baleines » : il paraitrait que ce tourisme est occupé à prendre le dessus financièrement sur la pêche à la baleine. Aussi, le gouvernement réfléchirait à interdire cette dernière au profit de l’observation touristique. En participant à cette activité, vous mêlerez de cette façon l’utile à l’agréable 🤗
  8. Dans vos bagages, emportez des vêtements de saison en privilégiant la superposition des couches. En plein été il n’est pas rare que la température avoisine les 13 degrés
  9. Amateurs de drones, sachez que l’Islande ne prévoit pas de restrictions dans sa loi si ce n’est l’interdiction de faire voler vos engins sur les sites où c’est clairement interdit (des panneaux sont bien visibles à cet effet) : en gros, la plupart des sites touristiques. Mais les vues aériennes dans les sites grandioses perdus en pleine nature vous laisseront sans voix.
  10. Si vous êtes limité par le temps lors de votre voyage, privilégiez au moins le fameux triangle d’or qui vous donnera un aperçu assez exceptionnel des paysages islandais
Un macareux sur une falaise près de Vik en Islande
© Thomas Somme

10 choses incroyables sur l’Islande

  1. Tout se paye cher en Islande. Pour exemple, il vous en coutera +/- 4€ pour … aller aux WC dans les sites touristiques !
  2. Les sites touristiques sont plein de … français ! Cette destination ayant le vent en poupe dans l’hexagone, vous entendrez parler français sur la quasi-totalité des sites touristiques
  3. Il n’y a pas (presque pas) de poubelles publiques en Islande. Le pays est incroyablement propre et pourtant vous aurez bien du mal à trouver une poubelle pour vous débarrasser de vos déchets. Bien souvent, il vous faudra attendre votre point de chute pour la nuit.
  4. Vous croiserez de nombreuses voitures sans plaque d’immatriculation à l’avant du véhicule… victimes des passages des gués
  5. Ne vous étonnez pas de voir sur votre chemin de minuscules maisons ; il s’agit d’habitations pour les elfes de passages. Et si vous êtes surpris d’observer des portes dessinées sur des rochers c’est tout simplement qu’ils sont habités par ces petits êtres… et oui, les croyances en Islande sont surprenantes. Un sondage réalisé en 2006 révélait même que 55% des islandais croyaient aux huldufolk (elfes, nains,…)
  6. Les ingénieurs des « ponts et Chaussées » n’hésitent donc pas à dévier le parcours d’une route pour éviter de dynamiter une roche réputée être habitée par un troll donnant aux parcours des routes des itinéraires parfois incompréhensibles
  7. En Islande vous ne trouverez pas d’alcool en vente dans les supermarchés. Si vous voulez vous en procurer, il vous faudra vous rendre dans un magasin d’Etat, les Vinbudin qui ne vendent que du tabac et de l’alcool. Un bon conseil, le duty free de l’aéroport (accessible au départ et à l’arrivée) vous fera faire des économies dans ce secteur
  8. La carte bancaire est acceptée partout en Islande même dans les campings les plus reculés. Inutile donc de retirer de l’argent si ce n’est pour payer les WC.
  9. Il paraitrait qu’en Islande l’on puisse péter à table sans que cela ne gêne qui que ce soit alors que se moucher en public serait très mal perçu… à bon entendeur …
  10. Pourquoi les islandais croient au huldufolk ?  En Islande la nature est particulièrement imprévisible : des îles peuvent jaillir des eaux salées qui entourent le pays, les rivières se déplacent sans raisons de plusieurs dizaines de mètres et les plaines vertes et herbeuses se transforment en terres de lave fumante et cendres le lendemain. Rien n’est acquis et les islandais attribuent depuis longtemps ces phénomènes naturels incroyables à la présence du peuple caché
Hélène devant les paysages islandais
© DifferentDive | DDIVE

Prêt pour l’aventure ?

Racontez moi vos impressions, bons plans et autres infos insolites sur votre voyage passé et/ou à venir en Islande dans un commentaire ci-dessous

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

PS : pour préparer mon voyage en Islande, je me suis largement documentée notamment au travers du blog Black&Wood, une véritable mine d’infos (et de rêves) écrit en français

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.