Vivre de sa passion : la belle aventure d’Isabelle

Travailler dans le monde de la plongée sous-marine dans le secteur des croisières de plongée lorsque l’on est passionné c’est un peu comme un rêve.

Sauf que, la réalité n’est pas toujours aussi simple que l’idée que l’on peut s’en faire. De fait, enchainer les immersions lors des croisières de plongée peut s’avérer décourageant. Pourtant, il existe des formules différentes, des opportunités à saisir, des idées à rêver et puis à mettre en place. Le monde de la plongée est merveilleux.

Vous rêvez de travailler dans le monde de la plongée sous-marine ? Cependant vous pensez qu’il est impossible de vivre de votre passion ?

Alors, laissez-moi vous raconter l’incroyable aventure d’Isabelle :

J’ai rencontré Isabelle lors d’une de mes croisières de plongée. Petit bout de femme de caractère à l’air décidé, Isabelle cache au fond d’elle une grande sensibilité, de l’humour et surtout…

…un énorme bon sens et beaucoup d’humilité par rapport au monde de la plongée sous-marine en particulier et de la vie sous-marine en général

Comment est-elle entrée dans le monde de la plongée ?

Née à Marseille en 1973, Isabelle a rencontré le monde de la plongée très tôt dans son enfance. Son père (plongeur) l’initie aux immersions dans le grand bleu dès l’âge de 6 ans. Isabelle attrape alors le virus de la plongée et ne s’arrêtera plus. Alors qu’elle déménage en Haute-Savoie, chaque été, c’est à la presqu’île de Giens, avec son père, qu’elle continue de plonger régulièrement.

Vivre en montagne ne l’empêche pas de pratiquer la plongée : dans les lacs, elle y passera tous ses brevets.

Changement de vie

A 29 ans, Isabelle perd son travail de comptable dans lequel elle ne s’épanouit pas.

Comme elle a toujours eu la bougeotte, envie de partir ici et là… qu’elle vit avec sa petite valise ouverte, prête à repartir dès qu’elle est arrivée quelque part ( 😉 ), … qu’elle n’aime pas les choses qui sont figées… qu’elle aime le renouveau, la surprise et surtout s’amuser… Isabelle décide de tourner la page.

C’est l’époque où elle rencontre Serge qui voulait changer de vie lui aussi.

Ensemble, ils font un CV commun et l’envoie en Egypte, dans tous les centres francophones.

Partit dans le but d’être employés comme moniteurs et de faire quelques années pour voir… ils décident d’y rester.

Naissance d’un projet

Deux ans plus tard, leur rêve d’avoir leur propre entreprise combiné à la lassitude de l’esprit « usine à plongeurs » du centre qui les emploie les décident à imaginer la création d’une nouvelle structure. Ils imaginent un projet dont l’objectif est de proposer aux plongeurs de plonger “différemment”.

Les plongeurs et plongeuses ne seraient plus des cartes bancaires. Mais des personnes avec qui Isabelle et Serge pourraient partager leur passion de la plongée.

Est-ce possible ? Peut-on passer du rêve à la réalité ? Peut-on devenir son propre patron et créer la structure de plongée faite à son image ?

Isabelle et Serge l’ont fait et en 2006, Anthias Plongée, la structure organisatrice des croisières a vu le jour avec un bateau en location.

Isabelle va alors passer sa vie sur ce bateau enchainant les croisières de plongée en Egypte. Elle prend du plaisir à accueillir toujours de mieux en mieux les clients qui lui font le plaisir d’embarquer avec elle pour des semaines de plaisir et de bonheur.

C’est probablement un des avantages à travailler dans le domaine de la plongée. Rencontrer des passionnés qui viennent là pour se faire plaisir, pour être heureux.

L’aventure du Nautile Evo

Lors d’une des croisières de plongée, un client leur propose de s’associer à eux et d’investir ensemble dans la construction d’un bateau. Isabelle et Serge ne s’effrayent pas de l’ampleur du projet proposé par Kimo. Après 8 mois de bonheur et de galères administratives, le 1er juin 2008, le Nautile Evo quitte la marina. C’est le début des naviguations dans les eaux claires et chaudes de la Mer Rouge vers les récifs de St John’s.

Depuis ce moment, le Nautile Evo ne cesse de parcourir les eaux egyptiennes du Nord au Sud. Croisière Nord, croisière Brothers – Deadalus – Elphinston (BDE), croisière Sud, croisière familles, … Tout y passe et permet à Isabelle de connaitre les lieux comme sa poche.

Pourtant, si vous lui posez la question, elle vous répondra que chaque immersion, même après plus de 10 ans, la laisse toujours aussi émerveillé. Connaitrait-elle ce merveilleux secret qui permet de réussir toutes les immersions ?

Travailler dans la plongée sous-marine : rêve ou cauchemar ?

Lorsque j’interroge Isabelle sur ce qu’elle aime et ce qu’elle apprécie le moins dans son travail au cœur du monde de la plongée la réponse est sans appel. « Mon travail n’a quasiment que des points positifs ! La vue de mon bureau (d’où je gère mes réservations et le planning) est un 360° bleu turquoise… Je travaille avec 25 plongeurs chaque semaine qui sont en vacances donc généralement détendus et contents 😉 ».

Mais tout n’est pas rose à 100% et Isabelle admet volontiers que l’absence de vie privée durant plus de 10 ans a été difficile. « Je n’ai vécu que pour Anthias et le Nautile Evo. Mais je ne m’en plains pas. Les plongeurs et plongeuses qui se sont succédés sur le bateau m’ont tellement donné et me donnent encore tellement… »

Aujourd’hui, Isabelle a enfin réussi à lâcher un peu son boulot. Elle se partage entre la France et l’Egypte où elle vient très régulièrement.

Avec Serge, son associé, ils alternent leur temps de présence lors des croisières en Mer Rouge. Les moniteurs à bord qui connaissent leur travail parfaitement font les quelques semaines qui leur restent sans eux. Tout ce petit monde se coordonne, avec l’équipe à terre, pour offrir aux plongeurs et plongeuses avides de découvrir les fonds marins égyptiens des séjours de croisières de plongée vraiment inoubliables.

Une femme dans le monde de la plongée 

Pour Isabelle, ce ne fut pas gagné d’avance. Si le monde de la plongée semble encore parfois réservé aux hommes (n’hésitez pas à lire l’article à ce sujet ), elle reconnait avoir eu difficile au début car elle manquait d’assurance et certains plongeurs en profitaient pour lui faire des remarques assez désobligeantes dès qu’elle leur disait quelque chose…

« J’ai beaucoup pleuré à mes débuts ! »

Pourtant, avec l’expérience et l’aisance, le fait d’être une femme dans ce secteur d’activité se révèle être un atout pour elle car cela lui permet, dit-elle, de régler beaucoup de problèmes en discutant calmement avec un joli sourire et les “messages” passent beaucoup mieux 😉

Avec l’équipage égyptien, elle n’a jamais eu de souci et tous se montrent très respectueux (et même aux petits soins) avec elle, … que du bonheur

Et dans le futur ?

Le projet de croisières de plongée du Nautile Evo d’Isabelle tourne bien et chaque année, elle et son associé réfléchissent aux améliorations qui pourront donner encore plus de plaisir aux clients plongeurs et plongeuses du bout du monde.

Actuellement, elle continue à avoir des projets. Outre le fait de poursuivre son activité avec le Nautile Evo en continuant à allier sa vie privée et son travail, elle prévoit de se faire opérer de son FOP (Foramen Ovale Perméable) afin de reprendre la plongée en recycleur Trimix qui lui plait beaucoup.

Enfin, me confie-elle, elle aurait peut-être bien aussi d’autres projets professionnels à l’horizon 😉

A suivre donc …

Et vous, quel est votre projet ?

Envie de partager vos expériences, commentaires et questionnements sur vos projets dans le monde de la plongée sous-marine ?

Postez un commentaire ci-dessous… ça me fera vraiment plaisir de découvrir tout ce que la plongée vous apporte

Bonnes bulles et n’oubliez pas d’être heureux 🙂

Hélène

Cet article est totalement indépendant de la société Anthias. Je n’ai reçu aucune compensation en échange de sa rédaction. Je partage par plaisir de découvrir de nouveaux endroits et de nouvelles expériences. N’hésitez pas à me contacter via la page VOUS si vous avez un projet que vous souhaitez mettre en lumière. Je me ferai un plaisir de le découvrir dans la mesure de mes possibilités.

  1. Une bien belle aventure , vie et réussite . J’ai connu le Nautile , Isa et Serge des le début de la navigation de ce magnifique bateau de plongee , parfaitement pensé et amélioré chaque année pour le plus grand confort et bonheur des plongeurs . Il permet de découvrir les trésors de la mer rouge à palmes dans des conditions extraordinaires . Le Nautile Evo offre des services haut de gamme pour les plus exigeants avec un Staff au petit soin et très sympathique . La sécurité est assurée de manière optimale . Personnellement , je trouve ce parcours exceptionnel et toujours avec la même rigueur . Je précise que je n’ai aucun intérêt non plus chez Anthias plongee … mais le Nautile evo est vraiment un superbe vaisseau pour découvrir la flore et la faune de la mer rouge avec en ce qui me concerne une préférence pour la BDE où les ailerons ne manquent pas . Merci pour cet article , je ne connaissais malgré tout , la vie avant le Nautile d’ Isa

    1. Bonjour Fabienne,
      Effectivement ce que tu décris du Nautile Evo est aussi ce que j’y ait vécu.
      Ici c’est le parcours emprunt de ténacité, de volonté de faire toujours mieux pour son projet, de sacrifices aussi qui m’ont donné envie de mettre le parcours d’Isabelle dans le monde de la plongée à la une.
      Mais bien sur, les croisières de plongée en Egypte sur cette magnifique Mer Rouge sont comme un rêve pour qui veut admirer la beauté du monde sous-marin 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.