Faire évoluer les formations de plongée : une impossible quête ?

Evolution des formations de plongée

« Nous n’avons pas toujours le regard adéquat pour appréhender les phénomènes émergents. Nous tendons à les approcher avec des grilles de lectures anciennes et nous concluons alors que rien n’a changé ».
J. Lévy

Régulièrement, lorsque j’écris un article sur l’évolution des formations de plongée et sur une vision différente de « ce que l’on a toujours fait » comme ce fut le cas ICI, je me frotte globalement à deux types de réaction :

Une petite partie des internautes sort les boucliers et part au combat. Bon, en vrai, je dois bien avouer que ce sont souvent les mêmes mais ils parlent très fort derrière leurs claviers, utilisent un langage principalement agressif et/ou dénigrant, …
Ils m’accusent de vouloir faire le buzz, de ne savoir écrire que des articles inutiles, d’être indigne de mon titre de MF2 de la FFESSM (ne sachant même pas que je n’ai jamais été formée/fait partie de cette filière),… et s’amusent même à dire que, sur le coup de leurs remarques dénigrantes, « j’ai pris cher »… s’ils savaient 😉

Heureusement, une très large partie des internautes, tous niveaux de plongée, appartenance et expérience confondus, se réjouit de voir (enfin) d’autres idées, d’autres points de vue et se montre intéressée de débattre sur le sujet proposé même s’ils ne sont pas nécessairement en accord avec ce que j’écris.

Certains d’entre eux, disposant d’une très grande et longue expérience, préfèrent parfois échanger en privé. Probablement pour ne pas se ramasser les foudres de la petite partie décrite plus haut.

Parce qu’il faut bien l’admettre, le changement n’est pas ce que l’être humain préfère (naturellement il préférera chercher le point d’équilibre et rester dans sa zone de confort). Cependant, nous gagnerions surement en connaissances en acceptant de nous remettre en question même si sur le point de l’enseignement ce n’est pas toujours simple.

Est-il vraiment si difficile dans ce monde de passionnés d’imaginer seulement que les enseignements ne sont pas destinés à rester immuables ?


Je sais que nous aimons notre formation et/ou notre manière d’enseigner, quoi de plus normal puisque nous l’avons choisie.

Mais cela exclu-t-il de pouvoir simplement envisager parfois les choses sous un autre angle même si « nous avons toujours fait comme ça » et que, ma foi, cela ne fonctionnait peut être pas si mal ? Le monde de la plongée peut-il voir une évolution des formations ?

Peut-être dans notre monde qui bouge si vite pourrions nous appréhender les nouveautés en termes de matériel, de techniques et/ou de connaissances liées à la plongée avec des référentiels actuels en lieu et place de notre expérience (parfois ancienne, voir très ancienne) durement éprouvée.

Parfois nous nous étonnons de ne plus voir aux bords des plans d’eau qu’un public irrémédiablement vieillissant. En effet, si je suis la première à me réjouir de voir la plongée s’ouvrir à toutes et tous peu importe l’âge, je suis également consciente qu’il est important d’initier et d’embarquer les jeunes générations avec nous dans cette activité merveilleuse. Ceci notamment pour conscientiser dès l’enfance à la préservation de la biodiversité marine et pour garantir l’avenir du secteur.

Dès lors et sans pour autant rejeter ce qui s’est toujours fait, nous pourrions tenter d’aborder les choses de temps en temps avec un regard le plus neuf et neutre possible. De même, nous pourrions demander ouvertement aux jeunes plongeurs ce qu’ils en pensent, et aborder le monde de la plongée avec une optique nouvelle et actuelle.

Il n’est jamais aisé de remettre les grands principes de la pédagogie sur le métier ni de réévaluer leur pertinence non pas avec nos grilles de lecture d’hier mais avec celles d’aujourd’hui, mais c’est pourtant tout à fait possible.

Evolution des formations de plongée : une impossible quête ?

A mon sens, la réponse est NON.

Dans mon milieu professionnel, je suis régulièrement amenée à faire réfléchir ensemble des acteurs de réseaux de formation différents. Mon constat après plusieurs années de pratique est très clairement positif :

L’enrichissement de chacun est augmenté par le partage de points de vue de professionnels issus d’horizons multiples.

Les professionnels échangent entre eux, confrontent leurs idées et repartent avec une vision élargie et enrichie. Cela leur permet, ou pas, d’apporter des modifications dans leurs propres champs d’action.

Dès lors, il me semblerait vraiment très intéressant et constructif que les conseillers techniques et autres décideurs des grandes filières de formation de plongée se réunissent aussi toutes et tous ensemble. Cela, pour partager leurs points de vue et échanger sur leurs pratiques. Ou tout de moins, que vos moniteurs préférés fassent le pas d’aller voir ailleurs ce qu’il se fait. Dans l’espoir de voir une évolution dans les formations de plongée.

En ce qui me concerne, j’ai la croyance qu’il est possible de voir une évolution des formations de plongée et que nous aurions beaucoup à y gagner. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Et surtout, … n’oubliez pas d’être heureux/heureuses 🤗

Hélène

« Rêver, un impossible rêve… Telle est ma quête, suivre l’étoile, peu m’importent mes chances, peu m’importe le temps, ou ma désespérance, et puis lutter toujours, sans questions ni repos… ».
J. Brel

  1. Les formations devraient coller au plus près avec les avancées en matière de technologie, de physiologie, de pédagogie… mais sans pour cela oublier les fondamentaux. Ce n’est pas parcequ’on a une calculette qu’il faut oublier la table de multiplication.

    1. Bonjour Jean-Claude,
      Pour cela, encore faut-il définir ce que sont les fondamentaux dans les formations de plongée.
      Je ne me prononcerai pas ici sur l’apprentissage des tables de multiplications car là, c’est un autre débat auquel je participerai volontiers mais au travers d’un autre média. Cependant, je crois qu’il est tout à fait possible de pratiquer la plongée loisir avec plaisir ET en toute sécurité en simplifiant/transformant notamment le volet théorique des formations.

  2. Bonjour,
    Merci pour tes articles, j’adore lire les commentaires quand ils sont constructifs. continue de faire le Buzz 🙂 .

    C’est toujours difficile de sortir des sillons maintes fois labourés. Quand il sont creusés profond cela devient des ornières. Pour en sortir, je te rejoins ; il faut se confronter à d’autres pratiques et poser beaucoup de questions pour comprendre.
    Ma dernière remise en question en date, j’ai vu des plombs positionnées sur la sangle d’attache de la bouteille… bonne ou mauvaise pratique.. a priori mauvaise..

    1. Bonjour François,

      Merci pour ton retour et tes encouragements
      J’ai acquis cette conviction que se confronter à d’autres pratiques, observer, laisser son esprit ouvert au changement,… était positif dans le cadre de l’évolution du secteur de la formation en plongée mais aussi de manière plus générale.
      Certains plongeurs fixent effectivement des plombs sur la sangle d’attache de la bouteille de plongée, pour des questions d’équilibrage je suppose. Perso, cela ne me viendrait pas à l’idée tout simplement déjà pour épargner le dos de celui ou celle qui sortira mon bloc de l’eau pour la remonter sur le bateau.

  3. J’aime beaucoup vos articles la.plupart du temps.
    Celui la tombe à point nommé car les cursus plongeurs FFESSM (PA12, N1, PE40, PA20, N2, PA40, PE60 & N3 viennent d’être complètement revus ! Sur le fin et la forme. Un pdf interactif ou on va directement vers la compétence souhaitee sous format de carte mentale, ou la.théorie n’est que là pour servir la pratique. Etc etc… Très désireux de connaître votre avis sur ces derniers ! Les cursus encadrants est attendu quant à lui en fin d’année. TB lecture. Sportivement, Sébastien

    1. Bonjour Sébastien,
      Merci pour ton retour positif.
      En tant que formatrice dans ma vie professionnelle je connais forcément bien la présentation sous forme de carte mentale.
      Cependant, je n’ai pas eu l’occasion de voir le pdf interactif dont tu parles. N’hésites pas à me le faire parvenir par email à l’adresse helene@differentdive.com afin que je puisse t’en faire bien volontiers un retour.
      As-tu participé à ces changements au sein de la FFESSM ?

      1. Il suffit pour cela Hélène de consulter le nouveau MFT (manuel fée formation Technique) sur le site de la FFESSM.
        Bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.