Jusqu’où ne pas aller trop loin en photo sous-marine ?

Avec la démocratisation des appareils photos, de leurs caissons, des Go Pro et autres accessoires permettant d’immortaliser les plus beaux souvenirs sous-marins lors de nos plongées, nous sommes nombreux à rechercher la belle image, la vidéo la plus sympa, …

Si je ne peux que m’émerveiller devant les milliers d’images, parfois d’amateurs extrêmement doués, publiées en nombre sur les réseaux sociaux, je me pose également la question de savoir « jusqu’où ne pas aller trop loin en photo sous-marine ? »

Lorsque je regarde le fil d’actualité de mon compte Instagram, je suis quelques fois surprise du manque de conscience de certains plongeurs ou snorkeleurs qui vont à mon sens parfois trop loin pour obtenir plus de LIKES en prenant des photos qui frôlent peut-être l’inadmissible.

Peut-on aller jusqu’à abimer l’environnement, à stresser les animaux marins,… ? Les photos sous-marines peuvent-elles être prises à n’importe quel prix ?

A mon sens la réponse est clairement NON.

Cependant, comme je suis consciente que nous agissons souvent par méconnaissance du milieu marin et sans réelles mauvaises intentions ni manque conscient de respect, je vous propose quelques points à garder bien à l’esprit avant de faire des photos en plongée :

# Nature

Je ne déplace aucun des éléments de la nature (roches ou autres). Dans la même idée, je ne casse jamais un morceau de corail, gorgones, …  présent dans mon champ de vision au moment de la photo.

# Animaux marins

Je ne poursuis pas un petit poisson coffre ou autres diodons pour faire un super selfi avec lui sans me soucier du fait qu’il se gonfle (ce qui exprime son stress)… déjà vu de nombreuses fois sur Instagram 😡

D’ailleurs, je ne poursuis de la sorte aucun animal marin et je ne les attrape évidemment pas !

# Appât

J’évite les centres de plongée qui pratiquent le shark feeding ou l’utilisation d’appât : ça énerve les requins et/ou les habituent à des comportements pas naturels . Les plongeurs utilisant le shark-feeding font certainement de très belles photos… Mais, hormis pour la préservation et la défense des requins, cela en vaut-il la peine ?

# Conscience

Je me renseigne sur les fragilités de la vie marine pour des plongées en conscience et j’évite le plus possible de toucher les animaux marins. Par exemple, je ne force jamais une danseuse espagnole à se déplier en pleine journée pour la filmer au risque de lui faire perdre sa petite crevette et de les conduire toutes deux vers la mort.

# Consignes

Je respecte les consignes du briefing : j’ai vu les requins avant tout le monde ? Je ne me précipite pas à toute vitesse pour les photographier… en les effrayant. Dans ce cas, les autres plongeurs de ma palanquée ne verront rien en arrivant à l’endroit, merci !

J’ai la conviction que la plupart du temps, pour réaliser de magnifiques images sous-marines, il suffit d’être patient, de prendre le temps et les animaux marins qui sont souvent curieux viendront vers vous, … à moins qu’ils ne préfèrent vous ignorer purement et simplement en vous laissant juste le souvenir de leur passage.

Quel est votre point de vue sur ce sujet ?

Postez le en commentaire de ce blog… ça me ferait vraiment plaisir d’échanger avec vous en direct 😉

Bonnes bulles et n’oubliez pas d’être heureux 🙂

 

Hélène

PS : Et si nous restions connectés ? Rendez-vous sur notre page Facebook ou abonnez-vous à la newsletter

  1. Tout a fait daccord avec votre article. Une chose aussi très désagréable en palanquée c’est l’utilisation des perches a selfi sur les go
    j’ai fait une plongée avec 2 allemands équipés avec de longues perches. Au final toutes mes photos ont un bout de perche en travers ☹

    1. Merci pour ce retour d’expérience.
      Chacun essaye de faire SA belle photo… Ludy, vous faites bien de rappeler qu’effectivement cela ne doit pas se faire au détriment des autres 😉

  2. Une autre gêne occasionnée par la prise photographique sous marine, c’est l’utilisation des flashs. A la maison quand je prépare mon matériel photo, souvent la veille au soir, au moment de tester le matériel, et lancer les flashs, je me fais souvent rembarrer par la famille : « arrête avec tes flashs, c’est trop fort !!!! Sous l’eau l’éclair des flashs doit certainement tout autant gêner la faune sous marine.

    1. Très juste comme réflexion. Les phares également sont de plus en plus puissants et pourraient gêner les animaux marins.

  3. Bonjour, pour les photos de requins je ne suis pas certains qu’il y est beaucoup de clichés de prêt sans utilisation d’appât ou shark feding ! D’un autre coté, ces photos souvent impressionnantes servent la cause des requins, et les rendent moins effrayants. Une cause importante en ce moment où les requins sont décimés.

    1. Bonjour Bruno,
      Pour ma part, je pense qu’il est tout à fait possible de photographier un requin de près sans appât. Les animaux marins sont souvent curieux. Attendre, les laisser venir… et parfois ne pas avoir le cliché.
      Il est clair cependant qu’il faut soutenir la cause des requins

      1. Bonjour hélène,
        Je suis tout à fait d’accord avec toi : il y a plein d’endroits ou l’on peut prendre des images de requins sans appats ! (la passe de fakarava sud, entre autres, cf laurent ballesta…).
        Je suis photographe sous-marin, je suis tous ces principes (qu’on retrouve également dans le charte longitude 181 – https://www.longitude181.org/la-charte/ -), même si je rêve souvent de pouvoir plonger seul pour ne déranger personne…

      2. Oui Robin, la passe de Fakarava est un endroit où on a l’assurance d’être au milieu des requins.
        J’ai eu la chance il y a deux ans d’y séjourner, ce n’était que du bonheur https://www.differentdive.com/semaine-4-un-mur-de-requins-rien-que-pour-nous/
        Perso, je continue à bouder les endroits où on nourrit les requins… c’est juste mon choix et bien heureusement il existe des tas d’autres spots de plongée tout autour du monde où on ne pratique pas le shark feeding 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.