Lac de Lioson : la plongée sous glace version Suisse 

J’avais déjà régulièrement entendu parler de la plongée sous glace au lac de Lioson, dans ce petit coin de Suisse, sans jamais avoir eu l’occasion de réaliser l’expérience.

C’est lors de la publication sur la page Facebook Different Dive d’un article concernant la plongée sous glace que j’avais faite à Tignes qu’un des internautes, Stéphane, a annoncé qu’il tentait l’expérience de la plongée sous glace au lac de  Lioson le weekend suivant.

L’heure est à la décision

Contact pris, nous décidons sur un coup de tête, mon binôme Didier et moi-même, de le rejoindre lui et son club neuchâtelois Subsport tenu par Daniel Germanier pour une version suisse de la plongée sous glace.

Je ne comptais pas écrire de compte rendu de cette expérience mais juste partager les photos de plongée avec les internautes. Je n’ai donc pris que quelques clichés des lieux.

Cependant, l’expérience m’a tellement plu que je ne résiste pas à partager un peu de ces moments avec vous comme expliqué ici.

Préparation à la plongée sous glace au lac du Lioson

Le Lac de Lioson est accessible au départ du col des Mosses, petite station de ski vaudoise reliée à celle de Leysin.

Couché de soleil au col des Mosses en Siuisse.
Veille de la plongée sous glace au lac de Lioson | © DifferentDive

Pour l’atteindre, il faut compter une montée annoncée de 1h10 … en été.

Panneaux d'indications au col des Mosses en Suisse.
La montée promet d’être longue | © DifferentDive

Comme nous sommes arrivés la veille, nous logerons au Relais Alpin et, bien que j’hésite avec la fondue et les röstis, je me laisse tenter dans leur espace “restaurant chalet” par une raclette absolument divine et je deviens experte en la matière. Pas de doutes, nous sommes en Suisse 😁

Hélène est occupée à manger de la raclette dans un restaurant.
Tout l’art de la raclette | © DifferentDive

L’ascension vers le lac de Lioson

Samedi matin, nous retrouvons le groupe d’une bonne vingtaine de plongeurs et plongeuses sur un parking enneigé du haut de la station des Mosses toutes et tous prêts à tenter l’aventure de la plongée sous glace au lac de Lioson.
Il faut dire qu’il n’existe aucun accès en voiture pour rejoindre ce lieu réputé de plongée sous glace en Suisse. 
C’est un ratrack, une dameuse spécialement aménagée, qui emportera notre précieux matériel de plongée vers le refuge du Lioson au bord du lac d’altitude du même nom, original.

Une dameuse aménagée pour transporter le matériel de plongée
La dameuse aménagée pour monter le matériel | © DifferentDive

Alors que, de notre côté, nous chausserons des raquettes pour faire l’ascension.

Hélène sur des raquettes de neige?
Montée en raquette | © Stéphane Egger

La montée jusqu’au lac à 1850 m d’altitude peut s’avérer compliquée pour ceux et celles qui manquent de condition physique et/ou qui oublient de manger le matin avant l’expédition mais elle permet d’admirer des points de vue époustouflants.

Des personnes montent en raquette jusqu'au lac de Lioson
Dur, dur l’ascension | © DifferentDive

Le lac de Lioson en vue

Bien heureusement, nous arrivons bientôt au lac du Lioson où des plongeurs arrivés la veille terminent leur plongée du matin. Le décor est grandiose et majestueux et il me tarde de pouvoir faire moi aussi cette merveilleuse expérience.

Une vue sur le lac de Lioson enneigé
Les trous aménagés sur le lac de Lioson pour plonger | © DifferentDive


C’est avec plaisir que la montée est récompensée par un repas franchement bien mérité et utile pour attaquer la première plongée sous glace de l’après-midi au coeur de ce beau lac de Lioson.

Les plongeurs se restaurent dans le refuge du lac de Lioson
Repas au refuge du lac de Lioson | © DifferentDive

Le climat n’est pas au beau fixe. Le temps couvert, le vent soufflant assez fort et une récente avalanche nous promet une visibilité sous l’eau réduite.

Le temps des plongées

Daniel nous briefe sur les règles particulières de sécurité de plongée sous glace :

  • Obligation d’évoluer par petites palanquées de 2 ou 3 personnes
  • Mise en place d’une bouteille au pendeur avec un flash à allumer par la première palanquée et éteindre par la dernière
  • Présence d’une ou deux personnes en surface équipées pour assurer la sécurité et tenir la longe (corde tenue d’un côté par la personne en sécurité surface et de l’autre par un des plongeurs de la palanquée)
  • Obligation enfin de ne jamais perdre le contact avec la sortie : soit via un mousqueton attaché au triangle de câble tendu entre les trois trous dans la glace, soit via la longe si nous souhaitons nous écarter. La solution choisie ici est celle de la longe.

Première plongée sous glace au lac du Lioson

Les palanquées sont organisées et nous ne trainons pas à rejoindre le trou dans lequel nous allons nous immerger. Manque de chance c’est le plus éloigné du bord et nous allons donc devoir marcher un peu plus encore dans la neige. Mais ce sera également l’occasion d’admirer le refuge vu du lac.

Vue sur le lac de Lioson enneigé.
Lac de Lioson version hiver | © DifferentDive

Pour notre première plongée, nous commencerons par assurer la sécurité de Stéphane et Christophe. Afin d’éviter de décapeler mon matériel, je m’assois sur le bord.

Hélène assure la sécurité surface.
Sécurité surface | © DifferentDive

Mon binôme Didier me rejoint et nous veillons sur la palanquée immergée assis au bord du trou (pas fort dégagé) en laissant un espace pour tirer hors de l’eau les plongeurs lorsqu’ils ressortiront de l’eau.

Quelques 20 minutes plus tard, Stéphane refait surface et nous le hissons entre nous sur le bord qui… s’effondre !
La plaque de glace ayant cédée sous notre poids et celui de nos blocs, nous glissons comme sur un toboggan et nous nous retrouvons coincés tous les quatre, emmêlés les uns aux autres. Christophe ayant fait surface également.

A cet instant nous comprenons vraiment l’intérêt d’être équipés au bord d’un trou de plongée sous glace et nous gonflons directement un peu plus nos étanches pour éviter d’avoir froid.

A notre tour

Une fois la première palanquée sortie de l’eau, c’est notre tour et nous nous immergeons.

Inutile de le nier… l’eau est froide, très froide (entre 1 et 2°C) !

Hélène s'apprête à s'immerger dans l'eau glacée.
L’eau est froide, très froide | © DifferentDive

Je regrette instantanément d’avoir changé de cagoule de plongée et d’en avoir une juste un peu trop grande car elle laisse entrer l’eau par les côtés. Cependant, je me concentre quelques instants le temps que la sensation extrême de froid disparaisse (comme ce fut le cas pour cette plongée en Islande) et j’entame la découverte… les connaisseurs repéreront un détail qui ne trompe pas concernant mon matériel de plongée en eau froide sur cette photo.

Et vous, l’avez-vous trouvé ?

Une plongeuse se tient sous la glace
L’eau est froide, très froide | © DifferentDive

La découverte de la plongée sous glace au lac de Lioson

Effectivement et comme prévu, l’avalanche a rendu l’eau trouble et la visibilité n’est pas extraordinaire mais meilleure que dans de nombreux endroits où j’ai l’habitude de tremper mes palmes. Alors je suis heureuse. Heureuse d’avoir cette chance de vivre cette plongée sous glace dans un décor aussi exceptionnel et une fois de plus j’arrive à faire de cette plongée un moment magique.

Nous explorons la zone en admirant les grandes bulles d’air mouvantes (constituées de l’air que nous rejetons) plaquées sous la surface. Elles me font penser à des raies qui évolueraient au-dessus de nous (oui, j’admets, j’ai beaucoup d’imagination). Mais nous sommes aussi admiratifs des chapelets de bulles d’air emprisonnées dans la glace.

Des bulles d'air emprisonnées dans la glace.
Jeux de bulles | © DifferentDive
Chapelet de bulles emprisonnées dans la glace
Jeux de bulles | © DifferentDive

Mais déjà, la sortie se profile nous gratifiant de sa belle lumière.

Prise de vue de la sortie de la plongée sous glace.
Ambiance | © DifferentDive

Au terme des 20 minutes prévues, nous regagnons la surface non pas sans admirer encore un peu la partie immergée de la glace.

Un plongeur s'apprête à sortir de l'eau lors d'une plongée sous glace.
Fin de plongée | © DifferentDive

Pour me hisser hors de l’eau, j’ai bien du mal à quitter ma position de phoque ou baleine échouée, au choix, lorsque les binômes en surface m’aident à sortir tellement je suis pliée de rire de m’imaginer dans cette position, ce qui les empêche aussi de garder leur sérieux.

Hélène utilise la méthode phoque pour sortir de l'eau.
Sortie phoque | © DifferentDive

Je me dis que nous devrions peut-être consulter un médecin car faire autant d’effort dans le froid pour 20 minutes dans une eau gelée avec une si faible visibilité… ce n’est peut-être pas un signe de bonne santé mentale, mais qu’est-ce que c’est gai.

Pendant qu’en surface…

Durant notre plongée, à coup de pioche, pelle et râteau, Stéphane et Christophe auront transformé cette ouverture :

Deux plongeurs travaillent pour dégager la glace
Rien n’arrête ces super binômes | © DifferentDive

En celle-là… beau travail, n’est-ce pas ?
Rien n’arrête les amateurs de plongée sous glace au lac de Lioson

Des plongeurs aident un autre à sortir de l'eau gelée.
Le temps de sortir | © DifferentDive

Pour la suite de la journée, l’ensemble des palanquées renonce à la deuxième plongée du jour au vu des conditions météo.

Cela n’empêche que nous passons une belle soirée à découvrir les schnaps des bernois, à discuter avec les skieurs de passage et à déguster une terrible fondue moitié-moitié avec nos amis suisses.

La nuit se couche sur le Lac de Lioson et le refuge s’illumine.

Le refuge du lac du Lioson la nuit.
La nuit sur le refuge | © Stéphane Egger

Plus tard dans la soirée, nous nous effondrons de fatigue dans le lit du dortoir pour une courte nuit partagée entre la montée de ceux qui font longtemps la fête le soir (ou le matin c’est selon ) et le balais des « pipis de nuit » qui démarre vers 6h du mat.

Seconde plongée sous glace au lac de Lioson… les vaillants

Qu’importe, je suis enthousiaste pour la plongée sous glace du matin ou seulement 6 plongeurs et plongeuses s’immergeront. Les autres ayant déclaré forfait au vu des conditions météo qui ne s’améliorent pas (une tempête est annoncée) et, peut-être aussi, des excès de la veille.

Je plongerai avec Stéphane et Christophe car mon binôme a préféré rester en surface.
Cette fois, nous allons au trou le plus proche du refuge et mon dos me dit merci.

Hélène se dirige vers le lac pour plonger sous glace.
Go diving | © DifferentDive

Le vent s’est levé et la neige fouette nos visages pendant que nous patientons pour plonger ce qui nous donne des airs de bonhomme de neige comme c’est le cas pour Stéphane ici 😁

Un plongeur recouvert de neige.
Stéphane pris dans la tempête | © DifferentDive

Heureusement pour nous, la visibilité est meilleure que la veille et nous sommes accueillis par un banc de truites (ok, je ne suis pas certaine que ce sont des truites, je vais me mettre à la plongée bio un jour, promis).

Nous nous dirigeons vers le tombant rocheux et admirons les différents poissons (il doit vraiment y avoir des truites, des ombles, des perches, …). Lorsque nous revenons vers l’ouverture l’un d’eux semble monter la garde près du bloc de sécurité.

Le bloc de sécurité autour duquel tourne un poisson.
La sécurité est assurée | © DifferentDive

Le temps de l’exploration 

Je m’apprête à faire des photos avec quelques jeux de lumière. Manque de chance, mon appareil photo tombe en panne de batterie (l’erreur type de la débutante !). Cela arrive alors bien même que je me réservais ce moment pour prendre plein de clichés de ma plongée sous glace au lac de Lioson à vous partager. Qu’à cela ne tienne, j’ai de merveilleux souvenirs en tête.

Les bulles s'échappent vers le trou dans la glace
Jeux de bulles | © DifferentDive

Fin de notre séjour à Lioson

Le temps se gâte encore un peu et l’avis de tempête se précise.

Nous remballons sans trop tarder notre matériel, empaquetons nos bagages et prenons un dernier repas ensemble

Les plongeurs prennent l'apéro dans le refuge de Lioson.
Apéro time | © Stéphane Egger

Enfin nous redescendons la montagne en luge, ce qui me vaudra des fous rires et pas mal d’adrénaline.

Deux personnes sur des luges après la plongée sous glace au lac du Lioson
Mon binôme et moi-même à la fin de la course de luge | © DifferentDive

… ils sont fous ces suisses mais qu’est-ce qu’ils sont chouettes

Mon binôme et moi-même profitons de cette descente pour faire la course (que je perds inexorablement). Sous la tempête de neige, je reprend ensuite la route vers le plat pays qui est le mien.

Un chalet pris dans la neige en Suisse
La tempête débute sur le col des Mosses | © DifferentDive

Pour résumer mon week-end de plongée sous glace au lac de Lioson :

Ce que j’ai aimé

  • Le décor hors du monde et du temps du Lac de Lioson
  • Le concept « totale expérience » réunissant la montée en raquettes, les plongées sous glace et la descente en traîneau
  • L’organisation
  • Les plongées “illimitées”
  • Plonger avec mon matériel personnel
  • L’ambiance conviviale du groupe
  • La rencontre avec Stéphane, Christophe, Cédric, Sara, Daniel, Philippe et les autres…
  • La pression et l’eau chaude dans les douches (ça fait du bien)
  • La fondue du samedi soir… délicieuse
  • Découvrir les schnaps avec les bernois
  • Les rires (le plongeur skieur c’était très drôle)
Un skieur avec un bloc de plongée sur le dos.
Plongeur skieur | © Stéphane Egger

 Ce que j’ai moins aimé (il faut bien trouver quelque chose 🤔)

  • Dormir dans les dortoirs (mais ça fait “authentique”)
  • Le local plongée qui pourrait surement être organisé différemment à très peu de frais pour optimaliser l’espace
  • Les prix suisses des boissons … quand nous ne sommes pas suisses 😉

Alors que la Suisse regorge de lacs d’altitude, à ma connaissance, aucun n’est organisé pour la plongée sous glace en hiver à l’exception du refuge du Lac de Lioson.

Deux plongeurs font le signe OK autour d'une table sculptée dans la glace.
L’heure de l’apéro ? | © DifferentDive

Je ne peux cacher que j’ai vraiment apprécié l’expérience et que j’espère pouvoir faire partie de l’aventure l’année prochaine de la plongée sous glace au lac de Lioson.

Alors, ça vous donne envie ? Dites moi …

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

[ Une autre idée de plongée sous glace ICI ]

  1. Merci de ce compte rendu qui ne m’a pas laissé de glace ! C’est toujours un régal d’avoir des nouvelles fraîches de tes expériences subaquatiques, même réfrigérées. Je connais bien mes voisins suisses , leur humour et joie de vivre propres à en réchauffer plus d’un! En tout cas , moi qui n’aime qu’il les eaux chaudes , je dois dire que celà me donne quand même envie grâce au côté total de l’expérience ( schnapas compris).

    1. Merci Pascal pour ton retour teinté d’humour 🙂
      Il est vrai que le côté “total experience” est très agréable à vivre dans une expérience telle que celle de l plongée sous glace.
      Evidemment si tu es plongeur uniquement en eau chaude, tu ne pourrais pas aller à Lioson à moins de te procurer ton matériel de plongée (combinaison étanche indispensable)
      D’autres endroits permettent de plonger sous glace sans apporter son équipement comme ce fut le cas pour moi à Tignes (https://www.differentdive.com/semaine-3-plongee-sous-glace/) mais tu ne bénéficies alors pas de tout le reste (montée en raquettes, ambiance particulière du refuge, décor impressionnant du lac de Lioson, descente en luge… et schnaps)

  2. Merci, Hélène, de nous avoir partagé ces moments magnifiques et magiques, sous la forme d’un récit et de superbes photos, le tout avec beaucoup d’humour. Je ne sais pas si je tenterai un jour cette expérience (je suis tellement frileuse, même en étanche), mais j’ai adoré te lire.

    1. Merci Anne pour ton retour

      Je fait partie des plongeuse super frileuses (mais vraiment très frileuses)
      Mais j’ai un accessoire indispensable pour lutter contre le froid en plongée (un indice sur la photo où je mets mes mains vers le haut sous la glace 😉 )
      Peut-être un jour tenteras-tu l’expérience de la plongée sous glace… je te la souhaite.
      Bonnes bulles

  3. Salut Helène, content que tu aies apprécié l’ambiance du Lioson! Tu as certainement fait connaissance de mon grand maître et gourou qui m’à tout enseigné! Le papi, le papito, le vieux, ou tout simplement Michel ou Michou pour les intimes! Sans lui je n’aurais jamais fait de Trimix ou de plongée spéléo ni de recycleur!
    Et on aurait pu se croiser en prime, mais le weekend passé était déjà occupé, je monte dans 10 jours!
    Bonnes bulles… 😉

    1. Bonjour Pierrot,
      Je ne sais pas si j’ai croisé ton moniteur Trimix, j’ai croisé pas mal de monde …
      Quoiqu’il en soit, je te souhaite bien du bonheur dans tes plongées sous glace prochaines à Lioson
      Bonnes bulles

  4. Ce week-end à été magnifique même si la météo n’a pas été de notre côté. Un grand merci pour votre présence et ce très beau compte rendu qui est vraiment fidèle aux évènements. L’année prochaine je n’oublierai pas de déjeuner et il serait sympa de ne pas finir en bonhomme de neige au bord du trou, même si le froid n’avait pas d’emprise sur nous.

    Merci à toutes et tous pour ce week-end de bonheur,
    A l’année prochaine Hélène et Didier

    1. Merci à toi Stéphane,
      C’est grâce à toi, à ta gentillesse, à ta réactivité que nous avons pu partager ce weekend de plongées sous glace avec vous.
      Nous serons au rdv l’année prochaine 🙂

  5. Alors, ça vous donne envie ?? Il faut le vivre, et oui peut-être qu’il y’a des médecins pour ça mais l’expérience est toppissime. Merci Hélène pour ce compte rendu drôle et tellement représentatif. Merci pour cette rencontre et ces moments partagés.
    On se réjouit de l’année prochaine.

    Christophe, skieur- plongeur… ou le contraire … ça dépend … 🙂

    1. Merci à toi Christophe pour tous ces beaux moments partagés
      J’ai bien ri de te voir dévaler la pente la bouteille de plongée sur le dos (avec l’inflateur “branché” et le détendeur en bouche) et les skis aux pieds.
      Quel sera le défi de l’année prochaine ?
      Suspens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.