Laurent Miroult : portrait d’un photographe sous-marin talentueux

Photographe sous-marin : Laurent Miroult

Qui ne connait pas Laurent Miroult ? Photographe sous-marin de talent, Laurent Miroult signe de son style très particulier des photos incroyables circulant en masse sur les réseaux sociaux et se retrouvant sur son site web.

Bien que j’admirais son travail depuis longtemps, je n’avais encore jamais eu la chance de le croiser au détour d’une plongée. Aussi, lorsque nous avons trouvé une date qui nous convenait à tous les deux, je n’ai pas hésité un instant à partir à la rencontre de cet artiste étonnant.

Le rendez-vous est fixé à la carrière Rochefontaine ou Thierry nous ouvre les portes afin de réaliser, outre la rencontre, une magnifique plongée ensemble. Portrait d’un plongeur photographe pas comme les autres

Hélène et Laurent juste avant la plongée.
Prêts à plonger | © Different Dive

Qui est Laurent Miroult ?

Personnage sensible, posé et d’un abord serein, Laurent Miroult fait partie de ces photographes de talent qui « ne se la pète pas ».

Profondément humain, il invite à la discussion avec douceur et sérénité. Radiologue de profession, il sourit en me disant que finalement, il ne fait que continuer en plongée à photographier les gens… Autrement.

Et c’est sa spécialité, photographier les gens..

Amoureux de plongées en grottes sous toutes les formes, Laurent Miroult photographie surtout les plongeurs qui l’accompagnent lors de ses immersions.

Il apprécie particulièrement les belles ambiances. Aussi, il nous offre au travers de ses clichés toute l’intensité d’un monde aquatique. Il réalisera par ailleurs une merveilleuse série de photos de notre plongée.

Hélène en plongée à Rochefontaine
En surnombre | © Laurent Miroult
Hélène au dessus du remorqueur en plongée dans la carrière de Rochefontaine
Vol au dessus d’un remorqueur | © Laurent Miroult
Mais Laurent n’a pas toujours été photographe et encore moins plongeur.

Dans sa jeunesse, il a bien tenté de s’y mettre mais a été freiné dans son élan par ses parents. A 21 ans, il passe tout de même un premier brevet PADI pour pouvoir plonger en vacances. Parallèlement, il continue à faire beaucoup de sport. Mais ce n’est que depuis 2013 que Laurent s’est vraiment lancé dans la plongée sous-marine.

En effet, cette année-là il est sollicité par des amis pour plonger avec eux. Bien qu’il possède déjà un premier niveau, Laurent reprend son cursus à zéro.

Cette même année, en Floride, il plonge sur un spot le Morrisson Spring. Alors qu’il fait son immersion, il aperçoit des plongeurs qui sortent d’un trou. Il s’avance pour regarder et est stupéfait par la beauté de ce qu’il aperçoit. Il se presse d’interroger les plongeurs à la sortie. Ceux-ci étant instructeurs, ils lui proposent de les accompagner le lendemain.

Et c’est la révélation.

Laurent me raconte comme ce monde est fabuleux. D’une nature plutôt contemplative, il tombe en admiration devant les jeux de lumière et les ambiances invraisemblables qu’il découvre en grotte ou dans les cénotes.

Il enchaine alors les formations auprès de différents organismes de certification : LIFRAS, PADI, IANTD, NSS, NACD et GUE
Mais il veut avant tout un brevet lui permettant de plonger en grotte.

Laurent se lance dans la plongée Sidemount puis apprend à plonger en bi-bouteille. Il prend quelques clichés souvenirs avec sa Gopro. Il faut dire qu’il aime réaliser des photos sur terre aussi.

Quand Laurent Miroult se lance dans la photographie sous-marine

C’est une rencontre avec des photographes professionnels en Norvège qui va le convaincre à se lancer dans la photo sous-marine.

Il se dit « et si j’essayais ».
La suite nous montrera qu’il a eu bien raison d’oser se lancer.

Il débute alors la photo sous-marine avec du matériel de base et apprend en autodidacte en lisant des livres et en s’exerçant hors de l’eau. Il me dit qu’il faut un peu se forcer à comprendre le côté technique (exactement ce dont j’ai horreur, je le reconnais).

Mais, très vite, il se sent limité car en grotte, il a besoin de monter en ISO et d’avoir un grand angle. Pour lui, il n’y a pas de secret. Si tu as du bon matériel, tu auras de plus belles photos. Alors il s’équipe en conséquence.

Laurent Miroult en plongée sous grotte.
Dans son univers | © Andrea Marassich

Des photos qui poursuivent un objectif

Laurent a ce talent de pouvoir nous partager sa vision de la plongée en mettant en avant les ambiances et les plongeurs qui l’accompagnent. Son travail est bluffant.

Mais, s’il aime avant tout le plaisir de photographier, Laurent Miroult espère aussi que ses clichés pourront révéler la beauté de ce qui se trouve sous terre pour donner de la valeur à ce que l’on fait en surface. Autrement dit, en prenant conscience des richesses sous-terraines, nous serons peut-être plus enclins à protéger la surface. Pas de doute, Laurent est un idéaliste optimiste, j’adore.

Bien sûr, il espère également toucher le public des plongeurs et plongeuses. Il se dit que si les gens voit des belles photos avec des visibilités magnifiques… Ils seront très certainement plus sensibilisés à faire eux-mêmes attention lors de leurs immersions. A travailler leur stabilisation dans l’eau par exemple. À évoluer avec calme sans mouvements brusques. Ou encore à adopter une technique de palmage convenant à l’environnement dans lequel ils évoluent afin de ne pas remuer et abimer les fonds.

Hélène Adam en pleine eau dans la carrière de Rochefontaine
En apesenteur | © Laurent Miroult
[ NDLR : Dans les carrières et autres lacs, il vaut clairement mieux bannir le palmage académique au profit d’un palmage de type Frog Kick ]

Loin de culpabiliser ceux et celles qui font des erreurs, Laurent préfère de loin les encourager à progresser et à apprendre de leurs erreurs. Lui-même me raconte l’une de ses dernières erreurs et nous sourions. Bien sûr, tout le monde fait des erreurs même lorsque nous sommes plus aguerris.

Photographie sous-marine : les plus grandes difficultés

  • Rester conscient de ce qui se passe autour de nous (surtout en plongée en grotte !)
  • Ne pas trop malmener ses binômes
  • Limiter notre empreinte sur la vie aquatique 
  • Ne pas être attentif à tout ce qu’il y a partout autour et que l’on ne voit pas parce que l’on se focalise sur l’objet de la photo.
  • Ne pas juger trop vite le travail des autres. Parfois ont peut avoir tendance à incriminer certains clichés sans comprendre comment ils ont été réalisé. Il est important de garder un esprit critique et de … Se renseigner.
Laurent Miroult réalise une photo sous l'eau lors d'une plongée à Rochefontaine
Photographe | © Different Dive

Photographie sous-marine : Les plus beaux bénéfices

  • Participer à la conservation des milieux en en montrant la beauté
  • Plaisir de l’esthétique des photos, des souvenirs
  • Possibilités de pouvoir contempler à postériori la beauté de l’environnement aquatique
  • Traces, souvenirs des expériences vécues
  • Satisfaction personnelle : c’est agréable lorsque les autres aiment les clichés
Hélène Adam et Laurent Miroult prennent la pose sous l'eau.
Immortaliser la plongée ensemble | © Different Dive

Photographe amateur : un choix

Laurent Miroult est photographe amateur et cela lui convient.

S’il reconnait que la plongée sous-marine, outre les rencontres, lui procure une détente et lui a permis d’améliorer ses compétences en photographie, il aime sa liberté de photographier « pour le plaisir » et sans se mettre la pression.

Là où certains font le choix de passer professionnels, il décide qu’il est heureux de profiter simplement des nombreuses occasions de vivre des expériences qu’il ne vivrait peut-être pas sans ses photos. 

Son matériel utilisé

Laurent s’est équipé au fur et à mesure avec du matériel convenant au mieux aux prises de vues qu’il souhaitait effectuer.
Son appareil photo est un Sony A7RII équipé d’un objectif Sony 28mm F/2.8 et le WWL-1 de Nauticam.
Les Flashs sont des INON Z240 et S2000.
Le 
caisson et les flotteurs sont signés Nauticam.
Enfin, lampe pilote est une Big Blue.

L'appareil photo de Laurent
Un matériel impressionnant | © Different Dive

Conseils photos de Laurent Miroult

Vous avez peut-être envie de vous lancer dans l’aventure de la photographie sous-marine. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à débuter :

  • Ne pas trop se limiter dans le choix du matériel au départ
  • Se faire conseiller par des professionnels de la photo sous-marine
  • Lire sur le sujet et s’entrainer en surface
  • Privilégier les photos en lumière naturelle et rester attentif à nos mouvements pour ne pas trop impacter la vie aquatique.
  • Se remettre en question : apprendre de ses erreurs
  • Travailler en mode RAW et en manuel
  • Ne pas hésiter à utiliser des programmes pour retravailler ses clichés à postériori.

[A découvrir : 12 autres conseils pour bien débuter la photo sous-marine]

Cette rencontre avec Laurent Miroult fut surtout pour moi l’occasion d’un échange riche et passionnant. Outre la plongée, nous avons pu longuement partager ensemble autour de notre passion commune. N'est-ce pas un peu ça aussi la magie de la plongée sous-marine ?
Laurent et Hélène attablés dans le club house de la carrière de Rochefontaine
Débriefing | © Different Dive

Mais cela n’aurait pas été possible sans l’accueil irréprochable de Thierry qui nous a ouvert sa magnifique carrière de Rochefontaine que vous pouvez (re)découvrir ici.

Vous connaissiez Laurent Miroult ? Vous êtes inspiré par ce genre de parcours ?

Racontez-moi cela dans un commentaire directement ci-dessous… Je me ferai un plaisir d’échanger avec vous

Et surtout … n’oubliez pas d’être heureux / heureuse 🤗

Hélène

Plus d’infos sur Laurent Miroult directement sur son site internet.

  1. Merci Hélène, comme d’habitude, bel article…
    Pouvoir pratiquer ses passions…et même les cumuler que vouloir de plus ?
    merci aussi pour cette rencontre.

    1. Bonjour Dany,

      Effectivement pouvoir cumuler sa passion pour la plongée et celle pour la photo est une grande chance.
      Réalises-tu aussi des photos sous-marines ?

  2. Heureux d être le premier a mettre un commentaire sur ce merveilleux post concernant Laurent. Ses photos sont extra ordinaire et pour moi en tant que photographe amateur source d’inspiration. Au plaisir de faire ta rencontre au détour d’une plongée

    1. Bonjour Alexandre,
      Effectivement, je pense que nous sommes nombreux à apprécier le travailler de photo de Laurent Miroult. Tout comme toi, je trouve ses photos sous-marines ou aquatiques très inspirantes également. Et le chemin pour y arriver tellement plus sympa quand il consiste en une suite d’expériences guidées par la passion de la plongée. Au plaisir de te croiser lors d’une plongée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.