Mauvaise nouvelle : le monde de la plongée, ce n’est pas pour les femmes

La plongée pas pour les femmes ?

Il y a peu, un post que j’ai écrit s’est retrouvé sur un groupe réservé à la plongée et a déclenché un tel tollé que les modérateurs ont du tout simplement le supprimer ! Si ce fait tendait à vouloir montrer que la plongée n’était pas pour les femmes, certains internautes allaient jusqu’à s’insulter vertement. Ce qui était dommage car, évidemment, chacun a le droit de s’exprimer.

Le sujet de la discorde

Le post en question traitait de la question de savoir si une femme peut plonger lorsqu’elle a ses menstruations. (N’hésitez pas à le découvrir ici et à le partager )

Pour les plongeuses aguerries la question ne se pose pas. Mais lorsque l’on débute la plongée et que l’on se retrouve face à cette vidéo…

… On est en droit de se poser la question. Et de savoir si le sang des menstruations ne va pas effectivement jouer le rôle d’appât chez les requins.

On veut bien faire de la plongée mais pas être dévorée 😱

Bien sûr, nous les plongeurs et plongeuses, nous savont que les requins ne sont pas attirés par le sang humain. Ils se régaleront du sang d’un bon thon rouge, d’une carangue ou d’un autre petit poisson bien tendre.

Toujours est-il que, au travers des salves d’échanges peu cordiaux de certains internautes, une suggestion revenait régulièrement (et avec force). Principalement par l’un d’eux qui semblait relativement dégoûté voir outré que l’on puisse parler de menstruations sur un site de plongée. Et qui proposait que ce type de post soit réservé à des groupes du style « plongée pour les femmes »

Les plongeuses ne sont-elles pas des plongeurs comme les autres ?

Doivent-elles être isolées dans des groupes particuliers à l’abri des plongeurs ? Ne peuvent-elles pas faire partie de la grande communauté de la plongée sous-marine ?

Je suis interpellée qu’en 2017 l’on puisse encore reléguer les problèmes féminins de côté. Ou encore de classifier les êtres humains selon leur sexe.

Ne sommes-nous toutes et tous pas avant tout des êtres humains passionnés de plongée sous-marine ?

Ce monsieur ne semblait pas dérangé par les problèmes de décompression, d’otite externe ou encore d’association tabac-plongée sous-marine qui pouvaient sans soucis être débattus sur le groupe mais les menstruations…  Quelle horreur !

Au lendemain de la mort de Simone Veil, la proposition de reléguer cet article dans un groupe fermé réservé aux femmes n’est décidément pas frappé du coin du bon sens.

Il y a sur terre un peu plus de la moitié des êtres humains qui sont des femmes. Elles doivent dès lors faire partie du monde à part entière, plongée y compris, sans discrimination.

La plongée n’est-elle donc vraiment pas une activité pour les femmes ?

J’ai la conviction profonde que les femmes et les hommes ont tout intérêt à se rassembler sur leurs ressemblances et non pas à se séparer sur leurs différences. En intégrant le monde de la plongée sous-marine, les femmes pourront apporter leur sensibilité, leur ouverture, leur intelligence, leur force, leur empathie,… (tout comme les hommes) pour enrichir l’univers captivant de cette activité qui nous passionne et nous réunis.

Et vous quel est votre sentiment par rapport à cette question ? Laissez-moi un commentaire ci-dessous.

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux / heureuse 🤗

Hélène

PS: si vous aussi vous voulez un monde de la plongée ouvert à toutes et tous, partagez cet article en masse et rendez-vous sur la page Facebook pour la suite de la réflexion

  1. Il y aura toujours des ignares rétrogrades et machos, ne nous arrêtons pas là dessus cela leur donnerais de l’importance et apporterait de l’eau à leur moulin. N’oublions pas que comme je l’ai déjà mentionné dans l’article mère, ” Nous mâles ne serions pas là pour plonger ” sans les Femmes puisque la vie vient aussi d’elles… Eh oui dans la vie comme la plongée nous avons besoin de binômes et des femmes alors plongeons avec des binômes femmes 🙂

    1. Binômes femmes ou hommes … peu importe pourvu que l’on prennent du plaisir à plonger ensemble en toute sécurité 🙂

  2. Bonjour,
    C’est de pire en pire !
    Comment osez dire de telles âneries ?
    Certes nous pouvons nous poser la question en débutant, sang = requin(s) ; il s’avère que nos copains les requins ne sautent pas sur tout ce qui saigne , les humains ne sont pas dans la case casse-croûte.
    Ce qui me choque le plus, c’est la connerie humaine !
    A contrario, elle pourrait attirer les requins, (elle attire déjà les emm….des)
    Je suis heureux qu’il existe une mixité dans la plongée, marre de plonger avec des culs poilus machos et non respectueux de l’environnement !
    Continuez vos recits ,vos plongées !
    Le soucis c’est qu’à la ménopause, les imbéciles vont venir vous congratuler, de faire partie de la confrérie.

    1. Bonjour Philippe,

      Merci de ta compréhension.
      Bien sur que les femmes qui commencent la plongée sont en droit de se poser des questions par rapport à leurs menstruations.
      Heureusement pour nous, tous les plongeurs ne sont pas des machos non respectueux de l’environnement. J’en connais nombre de bien sympas.
      Mais tout de même… tu m’as bien fait rire avec la confrérie
      A bientôt pour d’autres échanges

  3. Merci pour ce post!
    J’aime que la plongée soit dans la mixité Femme et Homme, j’ai eu 3 instructrices et il faut dire que leur enseignement amène une approche autre mais d’autant plus intéressante. Et j’aime partager la plongée avec ma femme aussi alors que si c’était trop masculin, elle ne m’accompagnerait pas.
    Je suis papa de 2 petites filles, et j’espère bien que ma femme et moi, nous les aiderons à devenir des femmes épanouies et renonçant à rien devant de telle dire d’homme ayant semble-t-il des problèmes avec eux-mêmes. Et Hélène tu m’aide aussi pour le future de mes filles avec ce genre de post!
    Car il faut dire que souvent le mauvais comportement cache bien des troubles qu’ils devraient eux-même soigner.
    Je ne suis pas pour les féministes car il faut ne pas être dans l’excès inverse non plus, mais les femmes sont merveilleuses et elles ont beaucoup à nous apprendre à nous les hommes!

    1. “Et Hélène tu m’aide aussi pour le future de mes filles avec ce genre de post!”… Benoît, si j’ai pu aider en quelque façon que ce soit le futur d’une petite fille, cela me remplit de joie.
      Je suis comme toi, pour une plongée ouverte aux femmes et aux hommes, pour une mixité sereine et épanouissante.
      Merci pour ton retour qui me touche beaucoup

  4. C est un sujet très intéressant dont les femmes qui entre dans le monde de la plongée devraient connaître. A continuer sans hésitation. Moi même étant encadrants et formant des niveaux 1 et 2 je me suis toujours demandé comment elles faisaient et comment les renseigner en lisant ce post. Merci bien

    1. Effectivement Seb, c’est une question légitime à laquelle les femmes ET les hommes doivent pouvoir avoir une réponse 😉

  5. 2017 ou pas, il y a aura toujours des personnes à l’esprit etroit, persuadées du bon fondement de leurs critiques. Heureusement, ces personnes restent minoritaires et, comme cela a été exprimé dans d’autres commentaires, ne les laissont pas gâcher notre plaisir en leur donnant trop d’importance. Bonnes plongées à tous !

  6. J’ai converti mon épouse à la plongée il y a de cela plusieurs années, au final ce qui se révèle le plus simple pour elle est la coupe menstruelle en silicone (qu’au passage que je lui ai offerte).

    Les premières fois ont été un peu compliquées pour bien la positionner, mais avec l’habitude c’est ce qu’il y a de plus pratique y compris en croisière-plongée.

    Au final avec l’humide comme avec l’étanche c’est avec la “cup” 😉

    1. Excellent, j’utilise aussi une coupe menstruelle depuis 15 ans environ, et je m’etais d’abord pose la question de savoir si cela poserait un quelconque probleme avec les differences de pression… et puis, ma foi, j’ai essaye et non, pas du tout ! c’etait certainement une apprehension plus irrationnelle qu’autre chose. J’avais demande a un medecin plongeur et il n’avait pas vraiment d’avis sur la question. Tout ca pour dire que moi non plus, je ne pense pas que l’on doive avoir un forum separe, ce n’est pas parce qu’un idiot n’est pas interesse, voire degoute, par le sujet, que les autres hommes le sont aussi ! Ou qu’on doive en parler dans notre petit coin, en secret.

    2. Testée de mon côté aussi… avec satisfaction 😉
      Effectivement, comme dit dans l’article, je pense que toutes les questions doivent pouvoir être abordées et pas reléguées dans des coins “réservés”

  7. Quand je plonge avec ma mono, je ne m’inquiète pas de savoir si elle à ses règles ou si elle va nous attirer les requins! J’apprécie ma mono. Sous l’eau nous sommes tous unisexe!

    Et à la limite je ne serais pas déçu d’apercevoir un aileron!

    Laissez les cons s’offenser, on n’a pas besoin de leurs avis rétrogrades!

  8. Amusant, pathologique, ne faites pas attention à des personnes qui n’en valent pas la peine et continuez à plonger et à vous exprimer librement…en plongée j’ai été formée au CIP Bendor dans les années 1985, peu d hommes certes dans les vestiaires mais excellente formation avec Charles, Tonton, par la suite invitée par le Cdt Tailliez à plonger au cours de la 44e campagne Poséidon au large de Port Cros en juin 85, avec plongeurs scientifiques de la fondation Ricard, plongeurs démineurs pour nous aider, je n avais qu un niveau 1 … par la suite plongeuse professionnelle sur fermes perlières des Tuamotu années 1990/91 niveau 4 , certificat de plongeur pro de Tahiti et équivalence INPP classe 1B, puis BEES1 monitrice de plongée à Raïatea et Tahaa en 1995 .. j’ai arrêté pour maternités et rhumatisme mais pourrait m y remettre maintenant pour le plaisir sait on jamais… je me suis posée évidemnt la question des menstruations, atirent elles les requins? quand on plonge seule sur ferme perliere (pas prudent mais routine locale) et qu un requin citron arrive d un coup et finalement non ça ne les attire pas , je passais 8h par jour dans l eau tous les jours…. pas de problèmes non plus à plonger avec les requins de la passe de Rangiroa. Bref ça ne change rien à notre vie d etous les jours, n hésitez pas à plonger en toute quiétude…

    1. Merci pour ton témoignage Claire-Marie,
      Quel parcours particulier, c’est impressionnant 😉
      Je t’encourage à recommencer de plonger avec plaisir… et en toute sécurité 🙂

  9. Seule la fatigue résultante doit-être prise en compte, c’est ce que je réponds à mes élèves lorsqu’elles me posent la question.

    1. Effectivement Sylvain, comme dit dans l’article de base https://www.differentdive.com/les-femmes-et-la-plongee-puis-je-plonger-quand-je-suis-reglee/ :
      “Ne donnons donc pas de crédit à la peur entretenue vis à vis des requins qui ont toute leur importance dans l’équilibre des éco-système et concentrons nous sur les vrais effets que pourrait engendrer le fait de plonger lors des règles : sensibilité au froid, effet de la profondeur, fatigue, sensibilité à la narcose,… ?”
      Je pense qu’il serait intéressant de réfléchir sur les effets réels des menstruations et la fatigue en est un.

  10. Je partage largement les interrogations soulevées dans cette publication. Pour autant fallait-il l’illustrer par une image qui ressemble plus à une pub du catalogue Cressi qu’au sujet abordé ?

    1. Merci Nicolas pour ton partage.
      J’essaye le plus souvent possible d’utiliser mes propres photos sur ce blog.
      J’aurais pu en mettre une autre très certainement mais c’était la seule que j’avais faite de cette belle jeune femme sous l’eau et j’aime qu’elle soit à la une de ce sujet femme-plongée
      Elle sera ravie d’avoir été comparée à une pub de catalogue 😉

  11. Il me semble dommage pour un article prônant l’égalité de dire qu’ouvrir le monde de la plongée aux femmes, c’est leur permettre d’apporter “leur sensibilité, empathie et ouverture”… Je connais un tas de plongeurs loin d’en être dénués comme tout un tas de femmes ne correspondant à cette description.

    Mais je reste d’accord avec le fond de l’article ; non, la moitié de la population n’a pas à être reléguée dans une “rubrique spéciale” et il est grand temps de dissocier les règles du tabou.

    1. En réalité Marjorie je suis d’accord avec toi.
      Il aurait été plus judicieux que j’écrive que les femmes allaient apporter “leurs particularités, leurs singularités, …” car bien sur il y a des hommes qui ont ces caractéristiques plus souvent encore attribuées aux femmes (à tort ?) et inversement. Mais je me suis laissé emportée par mon élan
      Merci pour ta remarque pertinente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.