Plonger à Mayotte : la passe en S et le tombant des aviateurs

Plonger à Mayotte dans la passe en S

Partir plonger à Mayotte c’est nécessairement avoir envie de découvrir l’Est de l’île plébiscité par les plongeurs pour sa célèbre passe en S. Alors, lorsque j’ai eu la chance de me rendre sur cette île magnifique, il m’était impossible de faire l’impasse sur la passe ( 😉 ).

La passe en S de Mayotte au départ de Bandrélé

Pour la première étape de mon voyage, ne souhaitant pas rester sur Mamoudzou la capitale, j’ai décidé de poser mes valises pour trois nuits sur la plage de Sakouli.

La plage de Sakouli
L’immense plage de Sakouli | © Different Dive

Un hôtel original

Établissement un peu curieux à l’ambiance très conviviale rappelant le surf, l’hôtel O’lolo propose des chambres donnant une vue extraordinaire sur le lagon et sur l’îlot Bandrélé au loin. La carte du restaurant est principalement composée de salades garnies. Détail non négligeable, le restaurant ferme à 19h. Il est dès lors utile de prévoir d’aller manger ailleurs le soir. D’être prévoyants. Ou d’en profiter pour faire attention à sa ligne. Un hôtel original à découvrir ici. 

Le petit déjeuner pris sur la plage est à tomber.

Que manger avant la plongée ? C'est ce que se demande Hélène en regardant un plateau repas avec gourmandise
Que manger avant la plongée ? | © Different Dive

Les chambres montées sur pilotis donnent toutes vue sur la mer et disposent d’un hamac en cordage me permettant d’observer mes premiers lémuriens. Juste avant d’apercevoir les roussettes des Comores, espèce de chauves-souris endémique à Mayotte…  Quel bonheur.

Un lémuriens à l'hotel O'lolo à Mayotte
Lémuriens | © Different Dive
Une chauve souris Roussette à Mayotte
La roussette | © Different Dive

Un centre de plongée convivial

Mais (et surtout), le choix de l’hôtel est stratégique. En effet, il permet de rejoindre à pied par la plage, en quelques minutes, le club de plongée de Jolly Roger 976 avec qui j’ai réservé mes immersions dans la célèbre passe en S de Mayotte. Centre de plongée qui dispose également d’un excellent restaurant de plage (le 23) servant… des salades.

Philippe, le responsable du centre nous accueille chaleureusement. Comme c’est le début de la saison, nous serons quasi seuls avec lui et Xavier son instructeur sur le bateau.

Le centre Jolly Roger permet de plonger à Mayotte dans la passe en S
Philippe sur le chouette bateau du Jolly Roger | © Different Dive

Les plongées à Mayotte : la côte Est

La première plongée, de réadaptation, se déroule au large de l’îlot Bandrélé : une petite épave et des tombants impressionnants nous donnent d’emblée envie de découvrir plus encore les plongées à Mayotte.

Philippe nous explique la fragilité de l’éco-système marin et l’intérêt de le préserver. Bien entendu, je suis sensible aux arguments propres à la protection des océans en particulier et à l’écologie en général. Je lui demande s’il pense que nous pourrons apercevoir une baleine à bosse dans le coin.

Mais je connais la réponse : on ne prend pas rdv avec la nature.

Des plongeurs sur une petite épave à l'îlot Bandrélé
Petite épave près de l’îlot Bandrélé | © Different Dive
Fond marin de Mayotte
Comme juste posée là | © Different Dive

Rencontre surprenante

Pourtant, le lendemain matin alors que je déguste un déjeuner succulent, une vacancière nous montre un bateau au loin. Elle nous dit que son mari est dessus et qu’ils sont occupés à observer une baleine avec son petit.

Je n’en crois pas mes oreilles et presse mon binôme de rejoindre IMMEDIATEMENT le club de plongée.

Un plongeur rejoint un bateau qui le mènera plonger à Mayotte dans la passe en S
Plonger dans la passe en S | © Different Dive

Philippe accepte de faire le crochet dans la direction des bateaux mais me conseille d’être patiente et de me préparer tranquillement. En effet, deux bateaux sont déjà sur les lieux. La réglementation est claire à ce sujet : pas plus de deux bateaux et Philippe a bien l’intention de la suivre.

Je suis un peu déçue mais je préfère de loin me conformer et ne pas harceler la baleine et son petit.

Nous attendons donc le départ des deux autres bateaux avant de nous diriger au large. Philippe coupe le moteur et attend. Je scrute l’horizon.

Et la magie opère : une baleine à bosse vient nous observer à la surface avec son petit. Quelques mètres nous séparent d’elle. J’en ai le souffle coupé. L’instant est magique. Philippe nous propose de nous mettre à l’eau de l’autre côté du bateau. A peine immergés, la baleine et son baleineau contournent notre embarcation viennent tout près de nous et disparaissent au large. Cela restera un des moments intenses de ce voyage à Mayotte… Voyage qui me réserve bien d’autres surprises.

Une baleine et son baleineau viennent nous saluer lorsque nous partons plonger à Mayotte
Rencontre magique | © Different Dive
Précision : depuis mon passage chez lui, Philippe m'informe qu'il ne fait plus de mise à l'eau avec les mammifères marins.
En effet, ils ont, depuis, suivi avec beaucoup d'intérêt la formation ouverte aux opérateurs nautiques désireux d'adopter le label high quality whale watching. Dès lors, dans un soucis de conservation et de préservation de ces fabuleuses espèces, Philippe et son équipe ont choisi de se conformer à leurs préconisations.

La passe en S

Pour les trois jours de plongée avec Philippe, nous explorerons principalement la passe en S.

Cette passe, présentée comme le must de la plongée à Mayotte serpente sur 4 km dessinant un S visible depuis le ciel. La passe en S de Mayotte est balisée de plusieurs bouées renseignant des sites ayant chacun leurs spécificités.

L’eau oscille entre 26° et 27° C et je suis heureuse d’avoir emporté ma combinaison 5mm.

Dans la passe en S, de nombreuses espèces sont au rdv : éponges, coraux, poissons de toutes tailles et couleurs, poissons clowns typiques de cette partie du globe, nudibranches et autres gastéropodes, murènes, anémones, barracudas, loches, poissons lions,… Et bien évidemment, des tortues. Comme il y a du courant le fond est remué et une suspension de sable est quasi permanente. Ce qui a forcément une incidence sur la visibilité qui reste néanmoins bonne même si cela affadit les couleurs.

Plonger à Mayotte dans la passe en S et apercevoir un poisson clown
Bien à l’abri dans mon anémone | © Different Dive
Une tortue se laisse aller paisible dans le courant de la passe en S de Mayotte
A la dérive ? | © Different Dive

Le tombant des aviateurs

Les plongées dans la passe en S de Mayotte sont bien entendu un plaisir.

Pourtant, c’est de loin la plongée sur le tombant des aviateurs qui m’émerveillera le plus. Ce spot devant son nom à sa proximité avec la piste de l’aéroport offre un tombant vertigineux de 60m de fond.

Le site de plongée présente plusieurs couloirs et tunnels dans lesquels il est magique d’évoluer. Nous empruntons l’un deux qui débouchent à +/- 25m de fond sur le tombant et l’immensité de l’océan. Une vie sous-marine à foison, des ambiances et des couleurs somptueuses. Je suis conquise.

Un plongeur explore le tombant des aviateurs à Mayotte
Exploration | © Different Dive

Mon avis sur mon séjour à Bandrélé

L’hôtel O’lolo ➡️ Plus de renseignements ICI

J’aime : la situation proche d’un centre de plongée, l’ambiance « surf » originale et colorée, la situation sur la plage, les chambres sur pilotis, le confort de la chambre avec belle sdb, la vue sur mer, les hamacs en cordage, les lémuriens et roussettes, le  coin « bar-salon » accueillant, les salades variées, le petit déjeuner « les pieds dans l’eau », l’accueil très sympathique

J’aime moins : le restaurant et le bar qui ferment très tôt, l’absence de plats « chauds », le chemin d’accès qui pourrait être refait.
Le bar de l'hôtel O'lolo à Mayotte
Apéro time ? | © Different Dive
Le club de plongée Jolly roger 976 ➡️ Plus de renseignements ICI

J’aime : l’accueil chaleureux de Philippe, la situation idéale pour explorer la Passe en S et l'îlot Bandrélé, le superbe bateau qui ne manque pas d’espace, la convivialité et la disponibilité du responsable, le restaurant accolé (petite restauration), possibilité de rincer et laisser sécher convenablement le matériel, sorties possibles même pour deux plongeurs, bonne connaissance des spots, ouvert 7 jours sur 7.

J’aime moins : la mise à l’eau sur la plage caillouteuse (prévoir des chaussons, c’est plus simple)
Un plat de salade servi au restaurant du club de plongée Jolly Roger
Lunch time | © Different Dive

Mon avis sur les plongées à Mayotte dans la passe en S

Je m’attendais à de très belles plongées et il faut dire qu’elles l’étaient.

Cependant, je ne pourrais que vous conseiller de ne pas vous limiter à la très célèbre passe en S de Mayotte et d’oser aller découvrir d’autres spots. En effet, globalement, la passe en S semblait à ce moment quelque peu désertée de la vie marine (trop de pêche ? Mauvaise saison ?…)

Par contre, ne manquez pas le tombant des aviateurs qui est un spot vraiment top avant d’aller voir plus loin.

Hélène Adam de Different Dive devant l'hôtel O'lolo à Mayotte. Un endroit idéal pour plonger dans la passe en S
Et maintenant, on va où ? | © Different Dive

Vous avez déjà été plonger dans la passe en S de Mayotte ? Vous connaissez cette partie Est de l’île ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire directement sur le blog. J’échangerai avec plaisir avec vous.

Si vous avez aimé l’article ➡️ partagez le sur vos médias préférés

Découvrez vite la suite du voyage : le Sud, royaume des tortues marines

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux / heureuse 🤗

Hélène

[ Et si nous restions en contact ? ]

  1. J’ai découvert Mayotte en août. J’ai fait de merveilleuses plongées. Le lagon regorge d’une faune incroyable. Les coraux sont magnifiques.
    Les plongées dans la passe en S m’ont émerveillée, j’ai adoré. J’ai également plongé dans le sud avec Abalone, que je recommande.
    Je garderai un souvenir inoubliable de mon voyage à Mayotte ♡♡♡

    1. On plonge toute l’année à Mayotte. En Août c’est la période des alizés, mais cela ne m’a pas empêché de plonger. Le lagon est bien protégé, seules les sorties hors lagon peuvent être parfois limitées à cause de la météo.

    2. Bonjour Sébastien,
      Comme le dit Ippomene, on plonge toute l’année à Mayotte.
      Personnellement j’y suis allée plonger fin août dans l’espoir d’apercevoir des baleines.
      (Elles sont présentes en août, septembre et octobre je pense)
      Il paraitrait que l’eau était plutôt froide e la visibilité moyenne.
      Moi je me suis éclatée, les plongées étaient splendides.

  2. Trop beau cet article qui perso m’a fait voyager…
    Ce maginifique endroit me tente bien, a faire un jour en suivant tes recommandations et ton expérience des lieux.
    Une fois de plus on ne se lasse pas de te lire
    Merci

    1. Hello Stephane,
      Merci pour ton retour.
      Effectivement, pour les passionnés de plongée sous-marine qui veulent découvrir l’un des plus grands lagons du monde dans une ambiance francophone, Mayotte vaut très certainement le détour.
      Au plaisir de lire tes impressions une fois que tu y auras été 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.