COSMIQ+ : un ordinateur de plongée vraiment connecté ?

Test de l’ordinateur de plongée COSMIQ+ de Deepblu : un ordinateur vraiment connecté ?

Il y a quelques temps, la société taiwanaise Deepblu m’a proposé de tester leur ordinateur de plongée COSMIQ+.
Présenté comme un ordinateur de plongée se voulant résolument novateur avec son look minimaliste et son application liée, j’étais curieuse de le découvrir.
 

Pour être honnête, je ne connaissais pas cette marque même si mon cerveau avait déjà bien enregistré l’une ou l’autre photo de l’appareil en question qui passait sur le net. Aussi, n’y tenant pas, je me suis empressée de passer à l’étape du test pour mon plus grand plaisir (j’adore effectuer des tests).

Le test résumé en vidéo :

Ordinateur de plongée COSMIQ+

Un packaging simple et efficace

L’ordinateur de plongée COSMIQ+ arrive livré dans un packaging mêlant une impression de solidité et juste ce qu’il faut d’accessoire.

Munie d’un clips permettant de l’accrocher où vous voulez, la boite de l’ordinateur est organisée comme suit :

Un emplacement pour l’ordinateur, un emplacement pour le bracelet de rechange, un câble de chargement, un mode d’emploi en version résumé, deux protections d’écran et un bungee (élastique pouvant remplacer le bracelet).

Un look moderne

Lorsque l’on prend en main l’ordinateur de plongée COSMIQ+, clairement, c’est son look rappelant une célèbre montre connectée de la marque à la pomme qui vient à l’esprit.

Le choix des couleurs est large. Par goût, je me réjouis que les équipementiers fassent de plus en plus régulièrement le choix de proposer des articles colorés. Le Cosmiq+  est disponible en plusieurs couleurs et bracelets assortis.

Les bracelets en tissu sont réglables et donnent la possibilité de faire un retour bien tenu grâce aux différentes boucles métalliques. De cette manière, le surplus du bracelet ne traîne pas dans le vide. Avec mon poignet assez fin… j’apprécie.

L’écran LCD noir propose quelques zones colorées. La police utilisée pour les chiffres et lettres surprend au départ. Globalement, en surface, la visibilité des informations sur l’écran est très bonne. En plein soleil, comme il s’agit d’un écran LCD, il est parfois nécessaire d’incliner légèrement l’écran pour lire convenablement les informations.

L’ordinateur est léger et compact, pratique pour l’emmener dans toutes les destinations de plongée. Même si sa taille l’empêche de s’en servir comme montre « de ville ».

Les coloris des ordinateurs COSMIQ+
Une belle variété de couleur | © COSMIQ⁺

Un ordinateur connecté

J’entends certains me dire que d’autres ordinateurs de plongée disposent de leurs applications associées voir de leurs communautés.

Pourtant, il faut reconnaître qu’un des points forts du COSMIQ+ est probablement l’application Deepblu, moderne et intuitive. Découvrez là ICI

L’application Deepblu

L’application Deepblu est téléchargeable via Google Play ou l’App Store. Pour ne pas devoir chercher, un QR code est disponible directement sur l’emballage de la boite. L’application est en partie disponible en français.

C’est au départ de l’application Deepblu que l’on doit effectuer la plupart des réglages de l’ordinateur.

L’inscription est plutôt facile via Facebook ou avec une adresse mail. Il faut cependant accepter la géolocalisation pour utiliser l’application. Par exemple car elle va servir de logbook et proposer des spots à proximité du lieu d’enregistrement de la plongée.

Le look de l’application fait penser à celle de Facebook ou d’Instagram

Que comprend l’application ?

  • Un onglet découverte reprenant une communauté de partage de photos et de logbook relativement active ainsi que des articles d’actualité en anglais.
  • Un deuxième onglet « Planète » donnant des infos en anglais sur différentes régions du monde et proposant des package de plongée
  • Un troisième onglet Communauté reprenant les groupes qui se sont constitués. Cet onglet est quasi exclusivement anglophone pour le moment et moyennement actif
  • Un menu dans lequel et dans laquelle vous devez effectuer les réglages de votre ordinateur Cosmiq+.
  • Une section où vous pouvez importer les données de votre ordinateur s’il est compris dans les ordinateurs pris en charge par l’application. Le Logbook proposé est très sympa et permet pas mal de personnalisation.
Développée par la société, l’application Deepblu est accessible aux putilisateurs d’autres ordinateurs de plongée : Scubapro Aladin et G2, TUSA DC Solar et Shearwater Perdix, Petrel 2 et NERD 2
Capture d'écran de l'application Deepblu
L’application Deepblu | © Different Dive

Les réglages du COSMIQ+

L’ordinateur de plongée COSMIQ+ a cette particularité de ne pas pouvoir être réglé autrement que via l’application Deepblu. Impossible de l’utiliser si on ne possède pas de smartphone. Les réglages sont peu nombreux et très faciles à effectuer au travers de cette application :  

  • Unité de mesure
  • Extinction de l’écran
  • Salinité
  • Altitude
  • Mode : apnée ou plongée
  • Facteur de sécurité : trois mode : prudent, normal ou progressif
  • PpO² : entre 1.2 et 1.6
  • Mélange gazeux : possibilité de plonger au NITROX puisque l’ordinateur accepte un pourcentage d’Oxygène entre 21 et 40%
  • Alarme de profondeur : choisir entre -5m et -50m
  • Alarme de temps : choisir entre 10 minutes et 2 heures
Du côté des réglages, seule la nature du gaz peut être réglée sans passer par l’application, tout le reste nécessite cette interface, il faut le souligner, simple et efficace.
L'ordinateur COSMIQ+
COSMIQ⁺, ok ? | © Different Dive

Ordinateur de plongée COSMIQ+ : un ordinateur pour plonger à -100 m ?

Le COSMIQ+ annonce une profondeur possible de -100m.
Dans la réalité, il est clairement conçu pour les plongées loisirs de 0 à -40m.

Qu’est-ce qui me fait dire cela ?

  • Le mode d’emploi spécifie qu’il ne faut pas utiliser cet ordinateur dès que l’on sort de ce que les agences de certification appellent la plongée loisir ou récréative (donc pas au-delà de -40m). Au moins, cela a le mérite d’être clair.
  • Il est également indiqué qu’il ne faut pas utiliser le COSMIQ+ comme ordi principal pour des plongées tek et/ou professionnelles.
  • De même, il est noté que l’aide à la décompression (et gestion des paliers) se fera si on sort accidentellement de la courbe sans palier.
  • Un avertisseur sonore prévient que l’on approche de la limite de la courbe et/ou des limites de temps et profondeurs que nous nous sommes fixés. (Intéressant pour les photographes qui se « perdent » dans leurs clichés)
  • Alerte sonore dès que la courbe est dépassée
  • Pas de NITROX de plus de 40% d’oxygène
  • PpO² max 1,6
  • Le mode planification prend en charge des plongées jusqu’à une profondeur maximale de -40m 

Autres points d’attention concernant l’ordinateur de plongée COSMIQ+

  • Pas de sonde de pression pour la gestion du gaz
  • Le mode d’emploi est concis (une vingtaine de pages). Ce qui est logique puisqu’il y a peu de réglages
  • L’ordi et le mode d’emploi sont en anglais mais l’application où se font les réglages est en français. Ce n’est donc pas gênant pour l’utilisation une fois que l’on a pu lire le mode d’emploi. Dès lors, il faudrait un mode d’emploi en français
  • Charge extérieure très facile avec un aimant et prise USB. Peut se recharger même sur une batterie portable, une prise dans la voiture, …
  • Dispose d’un mode apnée que je n’ai pas testé
  • ..
Mise à jour : la société Deepblu, manifestement très réactive quant aux remarques, a directement réagit à l'article. Dès à présent, un mode d'emploi en français est disponible en cliquant ICI

Ordinateur de plongée COSMIQ+ : à l’épreuve de la plongée

Il est temps pour moi de m’immerger avec ce surprenant ordinateur pour voir comment il se comporte sous l’eau. 

Première immersion en piscine

Juste pour le plaisir de le voir fonctionner sous l’eau, je prends le temps de l’emporter avec moi en piscine. L’ordinateur s’allume seul après quelques secondes d’immersion. Comme la profondeur est faible (1m40, je sais je ne risque rien 😁), le mode plongée ne s’enclenche pas. Il ne démarre qu’une fois 1m50 atteint.

Malgré le soleil, aucun problème de visibilité de l’écran de l’ordinateur COSMIQ+ qui tient bien à mon poignet. Il a fier allure, un look sympa, un écran simple et fonctionnel.

Hélène avec son ordinateur en plongée dans une piscine
test en piscine, OK | © Different Dive

Deuxième immersion en eau froide (et sombre et profonde)

Finit de s’amuser en piscine, me voilà partie pour une plongée profonde en eau froide et sombre. En effet, bien qu’il soit conçu pour de la plongée loisir, cela ne signifie nullement qu’il ne puissent pas être utilisé dans des conditions que je qualifie d’hostiles : froid, visibilité faible, obscurité.

Afin de voir comment il réagit si je sors de la courbe, je décide de le durcir au maximum et de plonger à -41m à l’air.

Tiendra-t-il ses promesses ?

En plongée, le COSMIQ+ se révèle être comme sur terre assez simple d’utilisation. Il s’enclenche lorsque l’on atteint la profondeur de -1,5m et accompagne sans soucis la plongée.

Un point vraiment plus est clairement sa lisibilité. L’ordinateur est réglé sur luminosité la plus forte. Les chiffres sont nets à toutes profondeurs et pour toutes visibilités. J’ai aimé. Je le pousse à dépasser sa limite de -40m et à sortir de la courbe. Ici, en mode “prudent”, pas de demi-mesure, dès qu’il rentre en palier c’est 9 minutes à -5m. J’entame ma remontée tout en restant dubitative sur l’indication déco-006 dont l’explication n’est pas clairement expliquée dans le mode d’emploi.

À ma grande surprise, je ne l’ai pas entendu bipper : ni lorsque j’ai volontairement dépassé la profondeur maximale que j’avais fixée à -40m, ni lorsque je suis arrivée à la limite de la courbe de sécurité, ni lorsque je suis entrée en palier.

Peut-être un réglage pas fait correctement ?
Je retenterai l’expérience prochainement.

Globalement, l’ordinateur s’est comporté sans surprise majeure avec simplicité. Le palier de sécurité est de 3 minutes à 5 mètres.

Affichage de l'ordinateur de plongée COSMIQ+ pendant la remontée
Des paliers, des paliers, des paliers… | © Different Dive

Fin de plongée : quelques mots sur l’application Deepblu

A peine sortie de l’eau, je n’ai pu m’empêcher de tester l’application liée au COSMIQ+

Et j’ai vraiment apprécié !

En quelques secondes, voilà ma plongée affichée dans mon logbook avec toutes les personnalisations possibles et prête à être partagée avec la communauté. J’avoue m’être laissée emporter dans le jeu avec satisfaction. 

Ordinateur de plongée COSMIQ+, un ordinateur pour quel public ?

L’ordinateur de plongée COSMIQ+ est clairement orienté vers la plongée loisir dans la zone des 0 à -40m tout en restant dans la courbe sans palier.

L’utilisation de l’ordinateur COSMIQ+  est très facile à partir du moment où tu comprends que l’ordi travaille en étroite collaboration avec ton portable. C’est une façon différente et moderne d’utiliser un ordinateur de plongée. Façon qui impose néanmoins d’utiliser un smartphone. Les réglages primordiaux sont automatiques. Il suffit de lire ce qu’il est écrit.

Par contre, les gens qui aiment paramétrer et effectuer des réglages très personnalisés, ne vont pas aimer.

A mon sens l’ordinateur COSMIQ+ est destiné à un public bien précis.

On peut aller jusqu’à dire que les recommandations de plongée avec le COSMIQ+ collent bien avec la plongée PADI (de très loin la plus grande communauté de plongée au monde).

Cependant, plus largement, il conviendra à bien d’autres profils :

  • Aux enfants/ados que l’on veut protéger des plongées plus engagées et qui apprécieront son look son application intuitive.
  • Les passionnés du web qui aiment le concept de communauté, partage, … l’aimeront aussi.
  • Mais également les personnes qui sont limitées médicalement en profondeur.
  • Pareillement pour celles qui ont décidé de se limiter (par exemple à cause de leur âge, de leur condition physique, …).
  • Ceux et celles qui n’aiment pas devoir faire mille réglages apprécieront : tu le fais une première fois et puis tu plonges.
  • Enfin, certains professionnels pourraient y voir de l’intérêt en mettant une alarme profondeur facilement en fonction du public qu’ils accompagnent. Cela afin par exemple d’éviter des dépassements.
L'ordinateur de plongée COSMIQ+ sur des palmes
Il est temps de sortir | © Different Dive

Ordinateur COSMIQ+, en bref

Ecran : LCD, très lisible, luminosité réglable
Plongée NITROX : Oui
Apnée : OUI
Algorithme : Bühlmann ZHL-16C
Planification : possible jusqu’à -40m
Profondeur maximale : -100m annoncé mais conçu pour la zone de 0 à -40m
Batterie : de 7 à 12 heures selon l'intensité de l'éclairage de l'écran
Carnet de plongée : 25 plongées maximum en mémoire
Application liée Deepblu : les réglages, le logbook, les interactions avec la communauté, les recherches de vacances,...
Prix public indicatif : 350 €

Points plus

  • Le look style smartphone
  • La très bonne lisibilité de l’écran en plongée même dans les eaux chargées
  • Le bracelet bien réglable
  • Un prix abordable
  • L’application Deepblu, vraiment sympa
  • La cohérence avec le public cible

Points moins

  • Limité à la plongée loisir… Mais c’est son objectif
  • Impossible à utiliser si vous n’avez pas de smartphone
  • Pas de sonde de pression

Points d’amélioration

  • L’ordinateur est en anglais. Donc nécessité de comprendre l’un ou l’autre mot

En conclusion, mon avis sur l’ordinateur de plongée COSMIQ+

Cohérence et modernité sont les deux mots qui me viennent à l’esprit.

En effet, l’ordinateur de plongée COSMIQ+ est un ordinateur très cohérent vis-à-vis de son public cible de plongeurs et plongeuses loisirs évoluant dans la zone des 0 à -40 mètres sans sortir de la courbe de sécurité. Cohérence qui se retrouve jusque dans les réglages que l’on peut (ou pas) faire.

Facile d’utilisation, proposant un look résolument moderne, il a l’originalité de proposer une véritable application simple, agréable et intuitive. Faisant de lui, un ordinateur de plongée résolument connecté.
C’est la première fois qu’une application de ce style me séduit. Sa facilité d’utilisation et son côté instantané donne, à la plongée, un côté fun et moderne que j’apprécie.

Hélène en plongée
Tout va bien, et vous ? | © Different Dive
Petit plus : la firme Deepblu propose aux lecteurs du blog Different Dive un code promo de 50$ de réduction sur l’achat de l’ordinateur. Pour en bénéficier il vous suffit d’utiliser le code DIFFDIVE. Rendez-vous sur leur site WEB

Je ne touche aucun bénéfice sur la vente de l’ordinateur, même si vous utilisez le code promo. Je ne deviendrai donc surement pas riche avec ça mais certainement au travers de la qualité de nos échanges.

Alors dites-moi, que pensez-vous de cet ordinateur ? Vous le connaissez ? Il vous tente ? Laissez-moi un commentaire directement ici sur le blog, je me ferai un plaisir d’échanger avec vous

 Et surtout, … n’oubliez pas d’être heureux / heureuse 🤗

 Hélène

Cet article reflète mon avis sincère et le plus objectif possible en fonction de mes habitudes de plongée, de mon expérience dans le domaine et de ma connaissance des attentes et besoins du public de la plongée. La firme Deepblu m’a gracieusement fourni l'ordinateur de plongée COSMIQ+ pour les besoins du test. Je l'ai offert au travers d'un concours à un abonné du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.