Pierre-Yves Cousteau, portrait d’un plongeur baroudeur écologiste

Difficile de se créer un nom quand on est le fils d’un personnage aussi célèbre que le Commandant Cousteau.

Aussi, quand mon amie Marine m’a dit qu’elle le connaissait, j’ai eu très envie de m’intéresser au parcours tout particulier d’un des enfants du célèbre Commandant au bonnet rouge.

Focus sur l’itinéraire de Pierre-Yves Cousteau, un homme aux multiples facettes et au destin peu ordinaire

Pierre-Yves Cousteau, le « fils de »

Né au début des années 80 du deuxième mariage de Jacques-Yves Cousteau avec Francine Triplet, Pierre-Yves Cousteau est immergé tout naturellement dans le monde de la plongée dès sa plus jeune enfance. En effet, à l’âge de neuf ans, son père, le Commandant Cousteau l’initie à la plongée.

Alors que le petit Pierre-Yves devient vite accro à la plongée, la notoriété de son Commandant de père l’empêche de suivre un cursus normal de formation car partout où il va c’est la même rengaine : « Le fils du commandant Cousteau ? Pas besoin de diplôme de plongée, allons-y ! »

Si cela plairait à certains d’entre nous, Pierre-Yves me raconte qu’à cause de cela, il restera un piètre plongeur jusqu’à l’âge de 27 ans quand il décidera de passer enfin son Divemaster en parallèle à son niveau 4 FFESSM.

Surprenant, n’est-ce pas ? 😉

Pierre-Yves Cousteau, le baroudeur

Baroudeur infatigable évoluant loin des normes sociales parisiennes, Pierre-Yves Cousteau se met alors à parcourir le monde et à plonger dans tous les endroits qui feraient rêver plus d’un plongeur passionné. À la question de savoir quels sont ses spots de plongée préférés, même s’il lui semble difficile de répondre, il me dit que ce sont les îles de Wolff et Darwin aux Galápagos et le Triangle de Corail en Indonésie qui ont sa préférence.

Pierre-Yves Cousteau, l’écologiste

Quand il ne plonge pas, Pierre-Yves Cousteau cherche des moyens d’impliquer les plongeurs loisirs dans la science participative au travers de son association Cousteau Divers.

Depuis 2009, il promeut des actions positives que chacun peut faire pour améliorer la connaissance du milieu marine.

Dans cet objectif, il cherche à collecter des données sur l’environnement, à impliquer les centres de plongée dans la création et la gestion d’aires marines protégées locales ou encore à sensibiliser aux enjeux environnementaux.

Pierre-Yves Cousteau en plongée sous-marine
© Pascal Robert | Cousteau Society

Pierre-Yves Cousteau, le créatif

Pierre-Yves Cousteau est lucide et voit son travail comme une opportunité d’utiliser son célèbre nom et ses connaissances pour trouver des solutions innovantes aux grands problèmes environnementaux contemporains.

Conscient que c’est une chance de porter le nom de Cousteau mais désireux d’être plus qu’un « fils de » et d’apporter une vrai valeur ajoutée pour la préservation des océans, Pierre-Yves sourit également des anecdotes qui en découlent. Ce fut le cas, me raconte-t-il, cette fois où, après une conférence de sensibilisation, quelqu’un est venu le voir en lui disant:

« vous êtes le fils du Commandant Cousteau ?! Félicitations ! » faisant passer la célèbre filiation devant les efforts menés par Pierre-Yves pour améliorer toujours ses actions en faveur de l’environnement.

Doté d’une personnalité positive, et même si son nom lui ouvre des portes, Pierre-Yves ne se décourage pas lorsqu’il constate que ses actions restent ralenties par un manque de moyens. Et face aux ressources insuffisantes, il oppose l’innovation, la création et la multiplication des projets.

Bien sûr, lorsqu’on est investi dans ce type d’activité, on est amené à voir le monde évoluer et à s’adapter.

Alors que sa vision a beaucoup changé notamment sur la science participative, aujourd’hui, Pierre-Yves Cousteau veut se concentrer sur le développement du Projet Hermès, afin de révéler les températures de l’océan grâce aux plongeurs. Il compte donc sur cette incroyable communauté de passionnés pour continuer les actions de protection de l’environnement.

Quoi de plus normal pour lui qui considère les plongeurs et plongeuses comme les premiers témoins de la dégradation du milieu marin ?

En effet, pour Pierre-Yves, c’est l’ensemble de ces passionnés qui sont aux premières lignes. Et si le business de la plongée est le seul au monde qui profite directement d’un environnement sain et diversifié, Pierre-Yves aimerait beaucoup voir cette industrie jouer un plus grand rôle dans la conservation des océans.

Qui est partant ?

Pierre-Yves Cousteau, le rêveur

Bien entendu, Pierre-Yves ne s’arrête pas là et il rêve de développer également la licence Cousteau Divers pour les centres de plongée partout dans le monde, de révolutionner le multimédia participatif grâce à la connaissance de la « foule » (crowd-sensing), et bien d’autres projets, tous plus ambitieux les uns que les autres… mais qui devront évoluer au rythme des ressources disponibles.

Mais le véritable rêve de plongeur de Pierre-Yves Cousteau serait de plonger dans un océan vierge d’impacts humains (donc sur un autre planète) grouillant d’une vie dont tout resterait à découvrir.

Et bien sûr, je me plais à penser que nous sommes nombreux à caresser cet espoir d’un milieu aquatique vierge de toute empreinte humaine et de toute pollution.

Pierre-Yves Cousteau, le pragmatique

Il serait surement erroné de faire passer le message que vivre de sa passion est simple et sans encombres. Pourtant, comme Pierre-Yves et comme de nombreuses autres personnes dont vous pouvez lire le destin ici, c’est possible.

Et Pierre-Yves Cousteau nous livre son conseil plein de sagesse et de bon sens pour permettre à chacun et chacune d’entre nous de poursuivre son propre rêve avec ses propres forces :

« Vivre de sa passion est risqué et effrayant. Mon conseil serait donc de développer une expertise distincte et de faire le lien avec sa passion afin d’y apporter quelque chose d’unique… »

… Et je dois reconnaitre que j’aime beaucoup cette vision des choses inspirante qui insiste sur l’intérêt de mettre en avant les compétences de chacun et chacune d’entre nous afin de rendre nos actions originales et porteuses.

Etes-vous prêts à vivre de votre passion ?

Envie de partager vos expériences, commentaires et questionnements sur vos projets dans le monde de la plongée sous-marine ?

Postez un commentaire ci-dessous… ça me fera vraiment plaisir de découvrir comment la plongée change votre vie

Bonnes bulles et n’oubliez pas d’être heureux / heureuses 🙂

Hélène

Les internautes qui ont lu cet article aiment aussi les articles qui se trouvent dans cette section

  1. Bonjour a tous, et merci Helene pour cet article.

    Cette semaine nous avons bien avancé sur les prototypes, et nos tests servent à présent à étoffer nos demandes de subventions.

    Vous pouvez vous inscrire sur la mailing list sur http://www.project-hermes.com pour être tenus au courant!

    À bientôt,

    PYC

    1. De rien Pierre-Yves, c’était un grand plaisir d’écrire cet article qui est un peu ma participation à toutes les belles actions que tu mets en place.
      Attention, ton lien ne semble pas fonctionner
      Je reprends contact avec toi par mail 😉

  2. Chouette article qui va bien au-delà de la simple filiation !

    A noter que les données de température des ordinateurs de plongée n’étant pas assez précises, le projet Hermès a développé avec ses partenaires un prototype de capteur plus fin dont le lancement est prévu en juin (cette semaine ?) à Santorini en Grèce. Un futur article pour en discuter ? 🙂

    1. Plongeur Barbu,
      Merci pour ton retour positif concernant l’article sur Pierre-Yves
      C’est une bonne idée d’expliquer plus précisément le projet Hermès dans un article futur, d’autant que le projet est intéressant
      A suivre 😉

  3. C’est vraiment ce que j’ai choisi de faire aussi, apporter une expertise à mon métier de plongeuse afin d’offrir aux élèves plongeurs une possibilité d’allier la plongée et la propagation de corail avec les formations de jardinier du corail proposées par Ocean Quest France. Le but est que tout le monde puisse planter du corail afin de restaurer les recifs endommagés un peu partout dans le monde.

    1. Bonjour Sandrine,

      Merci pour ce partage.
      Des formations de jardinier du corail ? J’aimerais beaucoup en savoir plus sur cette initiative intéressante pour les amoureux de la plongée 🙂

  4. Bonjour a tous et bonjour Pierre Yves,

    Je suis moniteur de plongee et passionne par les oceans et ces creatures incroyables qu’ils abritent. J’aimerai en savoir plus sur ce projet de monitore la temperature des oceans.
    Je suis la plupart de l’annee en thailande et pourrai organise sur une partie de la mer d’andaman des releves de la temperature sur les sites que nous frequentons.
    Si vous voulez plus de details sur moi et ce que je pourrai apporter envoyez moi un email.

    Bonne bulles a tous.

    Mat

    1. Bonjour Mat,
      Merci pour ton partage.
      J’espère que Pierre-Yves Cousteau pourra répondre positivement à ta proposition.
      C’est vraiment agréable de voir l’engagement et la motivation de très nombreux passionnés 🙂
      Bonnes plongées

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.