Plongée : Apprendre au travers des réseaux sociaux ?

Chose promise, j’avais envie de partager avec vous une réflexion sur la possibilité d’apprendre au travers des réseaux sociaux.

Vous avez été nombreux et nombreuses à participer à l’enquête de décembre en vue de la conférence au Salon de la plongée de Paris dont le thème était :

L’incroyable impact de la co-construction (le résumé de la conférence suivra prochainement).

L’idée de cette enquête était de mieux comprendre les attentes, les implications et le niveau de participation des membres du groupe par rapport aux questions d’apprentissage. Car finalement, est-il possible d’apprendre au travers des réseaux sociaux ?

Pour cela, essentiellement sur le groupe Formation de Plongée, astuces et autres petits plaisirs mais également sur la page Facebook Different Dive Plongée et sur celle de La Beauté de la Plongée je vous ai proposé de répondre à différentes questions dont voici les résultats.

Profil des participants

34% de femmes et 66% d’hommes ont répondu au questionnaire.

La répartition des âges indique que le public est plutôt âgé. En effet, si 2/3 des personnes ont 40 ans ou plus, 44% ont 50 ans ou plus alors que moins de 8% ont moins de 30 ans.

Schéma des résultats d'une enquête portant sur l'apprentissage en plongée : âge
© DifferentDive | DDIVE

Au niveau de la pratique de la plongée nous étions face à un public dont 50% des personnes pratiquaient la plongée depuis 10 ans ou plus et dont quasi 50% totalisaient entre 50 et 500 plongées. Notons tout de même qu’un quart des personnes interrogées avait une expérience en plongée de plus de 1000 plongées.

Schéma des résultats d'une enquête portant sur l'apprentissage en plongée : nombres de plongées
© DifferentDive | DDIVE

Alors qu’un quart des personnes caresse le projet de s’orienter un jour vers un niveau d’encadrant, plus de 40% des personnes interrogées ont déjà un niveau d’encadrement allant de guide de palanquée à formateur de moniteurs.

Présence dans le groupe et participation

Interrogées sur leur présence dans le groupe Formation de plongée, astuces et autres petits plaisirs, les personnes  révèlent qu’elles sont majoritairement arrivées dans le groupe via le blog Different Dive. Mais c’est également le cas sur proposition de Facebook. La plupart des participants étant actifs depuis au moins 4 ou 5 mois (le groupe avait 6 mois au moment de l’enquête)

En termes d’activité sur le groupe, 44% disent avoir une participation moyenne alors que 41%  évaluent leur participation a bonne à excellente.

La fréquentation est plutôt bonne puisque plus de 75% des répondants disent venir souvent à très souvent sur le groupe.

Ressenti des internautes sur le groupe

Les questions relatives au ressenti des internautes dans leurs échanges avec d’autres au travers du groupe sont cruciales car sans bien-être et sentiment de pouvoir parler librement, les apprentissages sont difficilement réalisables.

Je fus certainement la première à être positivement surprise des résultats très encourageants :

  • Plus de 90% des personnes déclarent que la qualité des échanges est bonne 
  • De la même manière, plus de 90% des personnes déclarent que la convivialité des échanges est respectée 
  • Alors que seulement 16% ont le sentiment de faire profiter les autres de leur expériences, plus de 75% des personnes ont le sentiment d’apprendre au travers des échanges 
  • Près de 60% des personnes prennent beaucoup de plaisir à échanger avec les autres… et cela fait plaisir à constater
  • Le sentiment que leur avis est respecté est indiqué par plus de 65% des personnes 

Par contre, alors que plus de 75% des personnes se sentent libre de s’exprimer, la formatrice que je suis ne peut que s’interroger sur les raisons qui font que 25% ne se sentent pas libres de s’exprimer : 19% sont neutres et 6% se disent non-libres de s’exprimer.

Et les apprentissages ?

L’on doit se réjouir que 84% des personnes disent aimer apprendre avec leurs formateurs en direct. Cependant, elles sont tout de même 73% à aimer apprendre au travers de groupes sur les réseaux sociaux. Preuve que les mentalités et les pratiques changent ?

A l’item : il existe des moments où j’apprends au travers des échanges sur le groupe :

1=jamais  2=rarement  3=parfois  4=souvent  5=très souvent

Schéma des résultats d'une enquête portant sur l'apprentissage en plongée : sentiment d'apprendre
© DifferentDive | DDIVE

100% des personnes au travers des réseaux sociaux apprennent de rarement (5,4%) à très souvent (36,2%). Aucune des personnes interrogées déclare ne jamais apprendre. Il est donc tout à fait possible d’apprendre au travers des réseaux sociaux.

Du point de vue des sujets de débats, majoritairement, les personnes se sentent moins à l’aise pour discuter autour des accidents de plongée. C’est le cas également pour les techniques de plongées. Pourtant, ce dernier point est tout de même cité comme ayant la deuxième place dans leur préférence d’échanges.

Les internautes aiment surtout échanger autour des destinations de voyages, des techniques de plongée, des formations, du matériel et des accidents.

Bien qu’elles se sentent à l’aise pour en discuter et sans grande surprise, peu de personnes prennent du plaisir à échanger autour de la théorie relative à la plongée. Et cela même si elles disent qu’il leur arrive d’apprendre au travers des réseaux sociaux.

Sur quels sujets les personnes préfèrent échanger avec les autres dans le groupe :

Schéma des résultats d'une enquête portant sur l'apprentissage en plongée : sujets préférés pour échanger
© DifferentDive | DDIVE

Du côté des apports

L’influence directe du groupe semble relativement neutre (60%) d’un premier abord. Pourtant, plus de 35% des personnes disent que le groupe les aide à résoudre des problèmes (matériel, techniques,…). Ils sont également près de 30% a déclarer que le groupe les aide à avoir plus confiance en elles. 30% des personnes rencontrent d’autres plongeurs au travers du groupe.

La plupart des personnes interrogées apprécient la bienveillance, le respect dans les échanges, l’ouverture d’esprit et la diversité des sujets proposés au sein du groupe

Les internautes sont nombreux à faire des suggestions d’amélioration telles que :

  • Maintenir cette fenêtre de tolérance contre vents & marées !
  • Ne rien changer et éviter les pub et les esprits étroit
  • Mettre un thème du mois avec comme directive de poster en priorité des infos sur ce thème
  • En osant participer plus. Je reste avec une grande méfiance des médias sociaux et des interactions violentes qui s’y passent.
  • Mettre plus d’articles en demandant des avis personnels. Cela aide et parfois conforte de savoir qu’on fait juste ou qu’on n’est pas seul à avoir certains problèmes

Apprendre au travers des réseaux sociaux, qu’en pensez-vous ?

N’hésitez pas à poster un commentaire directement sur le blog ci-dessous pour en faire profiter tout le monde

Et surtout, … n’oubliez pas d’être heureux/heureuses 🤗

Hélène

  1. Super bien traité
    Beau sujet
    Je suis surpris de certains résultats

    Mais on parle pas de l’alcoolisme du à la plongée et à la déshydratation du au rhum
    Ok je sors

    Merci Helene

  2. Très bon sujet comme d’habitude, je suis aussi interpellé par le pourcentage qui se dit pas libre de s’exprimer… (peur d’être ridicule, peur des railleries…) et je suis aussi surpris du résultat concernant le domaine d’échange préféré, théorie de plongée / matériel et accidents secourisme occupent les 3 dernières places.
    Le positif non négligeable, tout le monde veux apprendre et partager

    1. Bonjour Stéphane,

      Malheureusement il y a encore des personnes qui n’osent pas s’exprimer librement. Il faut bien admettre que les réseaux sociaux ne sont pas toujours bienveillants en la matière.
      Sur le groupe Formation de plongée, astuces et autres petits plaisirs, l’équipe de modération met beaucoup d’énergie à maintenir une ambiance respectueuse et conviviale pour que chaque plongeur et plongeuse puisse échanger autour des questions de plongée que nous aimons 🙂

  3. Très content des résultats de ce questionnaire, cela démontre que nous pouvons faire évoluer les mentalités et les façons de faire et de « faire faire ».
    Reste plus qu’à trouver un moyen de s’identifier sur les différents sites de plongées où nous sommes présents pour continuer d’échanger de visu
    Bravo et Continue comme ça Hélène

    1. Bonne idée Pascal de mettre en place un système pour échanger de visu.
      Nous avons pu le faire lors du Salon de la Plongée pour certains mais au bord d’un plan d’eau ce serait top 🙂
      Je suis également contente aussi de voir que nous pouvons faire évoluer les mentalités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.