Le festin des espadons voiliers au large du Mexique

S’évader dans les mers chaudes lorsqu’il fait froid et gris en Europe, n’est-ce pas une idée tentante ?

Comme thème d’une nouvelle idée de plongée, je vous propose d’imaginer tremper vos palmes au Mexique, au large d’Isla Mujeres : vous aurez peut-être alors la possibilité de croiser un espadon voilier, poisson-voilier ou encore Marlin.

Attention, si l’on peut les observer de décembre à Mars, c’est en février que les chances d’apercevoir ces rapides chasseurs sont les plus élevées.

Je vous avoue que j’aimerais beaucoup avoir l’occasion de les voir 😉

durant le mois de février, les espadons voiliers évoluent alors à grande vitesse dans les bancs de sardines en pleine migration. Portées par des courants chauds qui s’engouffrent entre le Golf du Mexique et Cuba, les sardines se retrouvent à profusion dans les eaux mexicaines pour le plus grand plaisir de ces magnifiques prédateurs.

Profilé et de couleur argent, pouvant atteindre 3 mètres de long et un poids se rapprochant des 100kg, l’espadon voilier reste rare à observer.

Avec sa “voile”, il peut rabattre ses proies qui, voyageant en bancs serrés, en profitent parfois pour se mettre à l’abri par exemple sous une raie manta 😲

L’espadon voilier est le poisson le plus rapide du monde. Lorsqu’il chasse il rabat sa voile et peut pousser des pointes atteignant une vitesse de 110km/heure !

Si l’observation des espadons voiliers peut se faire à des profondeurs très faibles (quelques mètres), il faut noter que ces poissons sont des pélagiques et que c’est donc au large qu’il faudra aller pour les rencontrer. Par chance, les espadons voiliers, habituellement solitaires, chassent en groupe. Si vous en apercevez un occupé à chasser, les autres ne seront probablement pas loin  😃

Pour cette plongée insolite à réaliser au mois de février, pourquoi ne pas en profiter pour visiter les Cénotes et/ou combiner la découverte des espadons voiliers avec l’observation des requins-bouledogues ?

Prêt à tenter cette formidable rencontre ?

Si vous avez aimé cette information… faites la circuler, d’autres l’aimeront 😁

Et surtout, … n’oubliez pas d’être heureux  😃

Hélène

PS : vous voulez que nous restions connectés et voulez être avertis des prochains articles publiés ? Inscrivez-vous sur la page Facebook, à la Newsletter ou cochez la case réservée à cette effet en postant un message ci-dessous… d’autres articles vont suivre très prochainement 🙂

  1. Bonjour Hélène,
    Je parcours un peu ce joli blog et j’y trouve beaucoup d’erreurs… La vidéo que tu montres n’a rien a voir avec l’article, ce sont des marlin… Un espadon voilier comme son nom l’indique possède une voile rétractable en guise de nageoire dorsale.

    1. Bonjour Alex,

      Tout comme l’article sur les dugongs à Madagascar, celui-ci est un article du tout début de mon blog. Très vite, j’ai arrêté d’écrire sur des endroits où je n’avais pas été mais je ne me suis pas décidée à supprimer ces posts qui contiennent peut-être quelques erreurs et/ou imprécisions. Devrais-je le faire à ton avis ?
      De plus, je reconnais que la plongée bio n’est pas mon fort, d’autres font ça bien mieux que moi. Au départ, je suis une contemplative. Un poisson est un poisson et je le trouve merveilleux sans ressentir le besoin d’en savoir plus à son sujet par exemple. Pourtant, au fur et à mesure de l’avancement de mon blog et des discussions avec la communauté des plongeurs et plongeuses, je suis de plus en plus curieuse de comprendre les espèces autrement qu’en me contentant de les regarder.
      Lors d’une plongée au Panama, alors qu’il s’était quelque peu éloigné, mon binôme s’est retrouvé face à face avec un espadon voilier qui filait droit sur lui (la visibilité étant momentanément mauvaise à cause d’un courant froid éphémère). Ils ont été tous les deux surpris et l’espadon à changé brusquement de direction en ouvrant sa voile en grand. Mon binôme dit de cette expérience qu’elle était formidable… et je le crois sur parole.
      J’ai supprimé la vidéo dans l’article ci-dessus. Tu as tout à fait raison, les espadons et les marlins sont parfois confondus bien qu’ils n’appartiennent même pas à la même famille.
      Très clairement, il faudrait que je repasse en revue tous mes premiers articles pour y apporter les corrections éventuellement nécessaires. Mais cela prend du temps et c’est, en général, je l’admets, ce qui me manque le plus.
      En attendant, n’hésite pas à signaler les erreurs que tu verrais. Je corrigerai bien volontiers.
      Merci beaucoup pour ton retour constructif.

  2. Bonjour,
    Je souhaite pour février 2018 faire un voyage plongé pour voir la migration des espadons voilier.
    Je souhaite cumuler une semaine plongée et une semaine visite terrestre.
    Puis-je avoir un devis pour la plongée.
    Cordialement

    1. Bonjour Christian,
      Different Dive n’est pas une agence de voyage. Je ne peux malheureusement pas te proposer de devis.
      Mais je suis certaine que tu trouveras ton bonheur sur le web.
      N’hésites pas à venir nous raconter ton expérience ici
      Au plaisir de te lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.