12 destinations pour plonger en France « hors métropole »

La France fait partie de ces grandes nations qui ont des territoires disséminés aux quatre coins du monde, variant à l’infini les possibilités de réaliser de merveilleuses plongées.

Quand la « plongée en France » s’exporte aux quatre coins du monde, il faut bien reconnaître qu’il y a vraiment de quoi s’émerveiller.

En effet, plonger en France c’est aussi explorer des endroits inédits et merveilleux disséminés partout autour du globe.

Et si nous quittions la métropole ? Et si nous embarquions dans la découverte de toutes ces destinations… qui font aussi de la plongée  « Made in France » ?

Si j’ai eu la chance d’explorer les fonds marins de plusieurs de ces destinations de plongée en France « hors métropole », d’autres me sont encore inconnus, n’hésitez pas à raconter vos expériences ci-dessous pour partager avec tous les internautes vos impressions sur ces destinations quelques fois étonnantes 😉

Prêts pour un tour du monde de la plongée en France?

Amérique 

Plonger en France, c’est aussi partir plonger de l’autre côté de l’Océan, pour le plaisir de découvrir des environnements surprenants et dépaysants.

1 Saint-Pierre-et-Miquelon

Un macareux sur une falaise regarde la mer
© Pexels | Pixabay

Pour plonger en France à Saint-Pierre-et-Miquelon, il faut d’abord pouvoir planter le décor.

Proche des Etats-Unis et du Canada, le minuscule archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon ( 242km2)  situé au sud de Terre-Neuve (et donc au nord du continent américain) se divise en deux. D’un côté Saint-Pierre qui accueille plus de 85% de la population et de l’autre Miquelon plus grand mais nettement moins peuplé. Cet archipel a la particularité d’avoir un climat particulièrement froid dû aux masses d’air polaires venant tout droit des régions arctiques avec des précipitations abondantes et des brumes régulières. Du côté de la mer, la température va de 0°C en janvier à maximum 15°C en août. Mais Saint-Pierre-et-Miquelon propose aussi à ses visiteurs une nature sauvage, des belles possibilités de randonnées (en été) et une nature encore relativement préservée.

Dès lors, il est facile de comprendre que la plongée à Saint-Pierre-et-Miquelon se réalise en mode super équipé point de vue de l’isolation thermique.

La combinaison étanche est de mise à chaque plongée (les plongeurs canadiens n’hésitent d’ailleurs pas à effectuer leur formation de plongée directement en combinaison étanche) car les eaux sont (très) froides et le climat pas vraiment clément.

Ce n’est peut-être pas l’endroit à choisir pour effectuer un baptême de plongée mais les plongeurs en quête de sites de plongées insolites seront conquis,… j’adorerais y tremper mes palmes…

De plus, plonger sur les côtes de cet archipel promet des rencontres surprenantes : Bernard Lhermitte, crabes, homards, loups de mer, anémones, … dans un décor rocheux qui vaut le détour. Pour les chanceux, l’observation sous-marine sera agrémentée de petits pingouins plongeurs occupés à chasser en apnée, de phoques (gris, à capuchon ou du Groenland), de dauphins (bec blanc ou flanc blanc), … et pourquoi pas de rorqual, d’orques et de baleines à bosses ! Que du bonheur en perspective !

Le tout sous le regard attentif des macareux et des guillemots.

Antilles 

Les Antilles comprennent 4 destinations de plongée « Made in France » situées au milieu des Caraïbes à quelques 6000 km de la métropole.

Globalement on retrouve, au large de ces quatre îles, les mêmes caractéristiques de plongée : eaux chaudes (rarement en dessous de 27°C), bonne visibilité, roches et canyons, épaves, … le tout immergé autour d’îles paradisiaques offrant une végétation tropicale abondante et luxuriante. Une spécificité des plongées dans les eaux de la Caraïbe est qu’elles sont vraiment accessibles à tous.

Quel que soit le niveau de plongée, du débutant au confirmé, il est possible de trouver un site qui nous laissera un souvenir fabuleux.

Point de vue de la faune, ce sont les poissons coffres, poissons trompettes, les langoustes, crevettes, … mais aussi les tortues, les raies, les barracudas, les requins nourrices, les thazards, les poissons anges (magnifiques et énormes) ou encore les dauphins que vous pourrez avoir la chance d’observer au moins tout autour des bateaux lors des déplacements vers les sites de plongée.

Il paraîtrait même que l’on peut y croiser de temps en temps des baleines.

La faune, très caractéristique de cette partie du globe, se remarque par ces éponges vraiment gigantesques et terriblement impressionnantes. L’éponge en forme de tonneau, Xestospongia muta ou baril de rhum, peut mesurer jusqu’à 2m de haut et 1 à 2m de diamètre !

Des belles éponges tonneau dans lesquelles se cache un poisson
© Differentdive | DDIVE

Qu’il est bon de découvrir toutes ces richesses dans une eau qui permet la plongée en combinaison 3 mm voir en shorty.

Sur chacune des îles, il est également possible de plonger sur épaves.

Ci-dessous, quelques sites remarquables de chacune de ces destinations de plongée en France à la mode Caraïbe :

2 Guadeloupe

Vue de la plage de Malendure en Guadeloupe
© DifferentDive | DDIVE

Plonger en Guadeloupe sans explorer le Parc Marin Cousteau aux îlets Pigeons serait vraiment dommage. C’est probablement une des destinations les plus populaires de tourisme de plongée en Guadeloupe. Le site protégé regorge de faune et de flore et offre la particularité de découvrir des sources chaudes sous-marines. Un peu plus au sud, l’épave l’Augustin Frenel (récif artificiel) vaut le détour.

Malgré le fait que les centres de plongée paraissent être les uns sur les autres, et que cela ressemble parfois à une industrie pour plongeurs et plongeuses, une fois dans l’eau (de préférence en basse saison), il est possible de savourer la plongée sans se palmer sur les palmes.

Dans le foisonnement des centres présents sur la plage de Malendure à Bouillante, il n’est cependant pas facile de faire un choix. Peut-être se valent-ils tous ?

D’autres sites de plongée sont aussi à conseillés en Guadeloupe : le sec pâté dans le canal des Saintes, les grottes à Port-Louis, la rencontre avec les raies léopards à Sainte-Rose ou encore une journée au large à Saint-François pour croiser les bancs de barracudas.

De nombreuses occasions de varier les plaisirs et de multiplier les expériences.

3 Martinique

Vue de la montagne Pelée et de Saint-Pierre, Martinique
© DifferentDive | DDIVE

Lieu de mes premières immersions dans la Caraïbe, j’ai une affection toute particulière pour la plongée en Martinique qui réserve de merveilleuses surprises à qui sait se laisser surprendre.

Au nord-ouest de l’île, la baie de Saint-Pierre est le lieu privilégié des amateurs d’épaves : le Roraima (mon épave préférée), le Dalhia, le Biscaille ou encore le Tamaya (réservé aux plongeurs TEK) sauront émerveiller bien des plongeurs.

A la sortie de Saint-Pierre en direction du nord, l’îlet à la perle étonne alors que les canyons de Baboly permettent des immersions dans une ambiance spectaculaire.

Au sud de Fort-de-France, les sites typiques de la Caraïbe offrent des plongées pour les plongeurs et plongeuses de tous les niveaux. Une belle épave (le Nahoon) mérite elle aussi que l’on s’arrête pour y plonger à moins que l’on préfère une excursion au rocher du diamant (à ne rater sous aucun prétexte !).

4 Saint-Martin

Fortement touchée par les ouragans, il est difficile aujourd’hui d’imaginer un départ vers cette destination. Il faudra probablement quelques temps pour que l’île puisse retrouver un rythme de vie et nettoyer les traces du passage de l’ouragan sur la terre et dans les fonds marins.

Un avion survole la plage de Saint-Martin
© Kendallpools | Pixabay

Célèbre pour ses clichés d’avions survolant les touristes grouillant sur les plages, Saint-Martin offre bien d’autres attraits.

Une des particularités de cette petite île est la séparation en deux parties : l’une française et l’autre néerlandaise. Mais le point vraiment intéressant est la création en 1998 d’une aire marine protégée de 2907 hectares dans le but de faire revenir les tortues sur leurs lieux de pontes. De nombreux sites de plongées sont incontournables : les sites et épaves autour du Rocher Créole, les plongées dérivantes autour du sec One Step Beyond (raies pastenagues et requins nourrices) ou encore l’épave du Prosélyte (galion échoué en 1801),…

5 Saint-Barthélémy

Tout comme sa voisine Saint-Martin, l’île de Saint-Barthélémy a été balayé par les ouragans de septembre 2017 et devra donc passer par une phase de reconstruction.

Une tortue dans les eaux chaudes de la Caraïbe
© Thomas Somme

Très clairement l’île se réserve pour un tourisme très « haut de gamme » et propose des plages tranquilles, des petites criques et anses disséminées sur son littoral et des paysages ponctués de trois mornes venant lui donner du relief.

Côté plongée, il faut noter d’emblée que la plupart des sites et épaves sont accessibles aux plongeurs de tous niveaux.

Majoritairement peu profonds avec une eau chaude toute l’année, les sites de plongée permettent aux amateurs de découvrir une faune et une flore typique de la Caraïbe : tortues, barracudas, poissons-trompettes, tarpons, …

Notons tout de même qu’il serait possible d’apercevoir les baleines en surface juste avant de s’immerger et de les écouter chanter notamment du côté des Roches Rouges (- 23 m)

Pacifique

Autre partie du monde qui permet de plonger en France, le Pacifique abrite des destinations aussi merveilleuses que lointaines

Polynésie Française

Vue d'un atoll de Polynésie Française
© DifferentDive | DDIVE

Difficile de parler de la plongée en France sans évoquer la Polynésie.

Véritable paradis pour les plongeurs, la Polynésie offre des sites de plongée dans des eaux claires, chaudes et regorgeant de vie sous-marine.

Le climat étant favorable quasiment toute l’année, il n’y a que l’embarras du choix pour se rendre dans cette destination nécessitant cependant un budget relativement élevé.

Quand on pense à la plongée en Polynésie Française, d’emblée, deux atolls s’imposent : Fakarava et Rangiroa

A Fakarava, les adeptes de plongée pourront découvrir la richesse de la passe nord et la passe Sud à ne pas manquer pour son spectacle unique du « mur de requins » (à découvrir d’urgence dans cet article si vous êtes un fana de ces grands animaux marins)

A Rangiroa, c’est la passe Tiputa qui fait l’objet de toutes les convoitises : dauphins, banc de raies aigles, barracudas, … impossible de rater une plongée dans cet environnement plus que favorable, le spectacle en plongée est omniprésent partout.

Les autres îles des Tuamotu et de  Polynésie peuvent aussi offrir un intérêt pour la plongée. Citons Tikehau, Bora-Bora, Moorea, Rurutu, …

7 Wallis-et-Futuna

Décider d’aller tremper ses palmes pour des plongées en France dans les eaux chaudes (29°C toute l’année) de Wallis-et-Futuna, c’est se donner la garantie d’aller à la rencontre d’une ambiance « du bout du monde ».

C’est l’authenticité de deux petites îles perdues au cœur du Pacifique.

Que recherche les plongeurs qui se rendent là-bas ? Très certainement des plongées insolites dans des environnements aux antipodes du tourisme de masse.

8 Nouvelle-Calédonie

Un bateau dans un lagon en nouvelle-calédonie
© gdoumay | Pixabay

La Nouvelle-Calédonie côté plongée c’est tout de même la deuxième plus grande barrière de corail du monde, un lagon gigantesque et un environnement protégé (patrimoine mondial de l’UNESCO) qui fera le bonheur des plongeurs et plongeuses les plus exigeants… et c’est en France 😉

La variété des sites est immense et l’eau relativement chaude : de 20° à 28°C selon les saisons
Du nord au sud et d’est en ouest, il existe de nombreux sites de plongée à ne pas manquer en Nouvelle-Calédonie : l’île des Pins pour ses tombants vertigineux et ses merveilleuses gorgones, la passe de Boulari, les sites de Bourail et Koumac, la faune d’une incroyable richesse et les formations calcaires noires à Hienghène, l’île de Lifou, …

Nul doute que la Nouvelle Calédonie sera séduire les plongeurs les plus exigeants ; outre la variété incroyable de poissons multicolores, de celle des requins (requins pointes blanches, requins léopards, …), des raies et autres tortues, la Nouvelle Calédonie permet également l’observation en plongée des dugongs, dauphins et, avec de la chance, de baleines à bosses ou des nautiles 🙂

9 Clipperton

Surnommée « l’île de la passion », Clipperton est une minuscule île d’origine volcanique située à un peu moins de 1300 km des côtes mexicaines. Inhabitée, cette île intéresse les scientifiques qui veulent y implanter une base de recherches internationale.

Seuls quelques plongeurs passionnés ont eu l’occasion de réaliser des plongées dans les eaux riches de Clipperton.

Océan Indien

Plonger en France dans l’Océan Indien ? Et oui, là aussi la plongée made in France se vit sur le mode du plaisir et de la découverte.

10 La Réunion

Vue d'une plage de l'île de la réunion
© tofprod | Pixabay

La Réunion fait régulièrement la une de l’actualité autour de la question des requins.

Alors que la lecture de l’article «Faut-il vraiment avoir peur des requins ?» pourrait rassurer ceux qui ont une image négative de ce grand prédateur, il n’en reste pas moins que le combat fait rage entre les défenseurs des requins et ceux qui souhaitent les chasser hors des eaux réunionnaises mettant quelque peu de côté le fait que cette île offre également un intérêt pour la plongée.

Si l’île est un bijou de richesse naturelle sur terre, sous l’eau, les fonds marins réservent également des surprises.

Une île parfaite pour combiner les découvertes terrestres et marines et/ou lorsque les plongeurs sont accompagnés de non-plongeurs.

11 Mayotte

Plage de Mayotte avec des petits bateaux
© glittermayotte | Pixabay

Petit sanctuaire marin aux portes de l’Afrique, Mayotte est une destination de choix pour qui souhaite observer les baleines à bosses.

Chaque année entre juillet et octobre, les baleines à bosses évoluent dans les eaux chaudes de cette partie de l’océan pour mettre bas.

Si le côté multiculturel de l’île séduit avec son empreinte africaine fortement marquée, en plongée, Mayotte promet des rencontres inoubliables : requins, raies mantas, barracudas, poissons chirurgiens, mérous, dauphins et même des dugong (à découvrir ici). Sur terre ce sont les lémuriens qui nous charment et les tortues qui viennent pondre la nuit sur les plages qui nous émerveillent.

Si d’aventure vous planifiez d’effectuer des plongées à Mayotte, ne passez surtout pas à côté de 3 sites remarquables : la Passe en S, la Passe Bandrélé et N’gouja… beaucoup de bonheur et d’émerveillement en perspective.

12 Les îles Eparses

Est-ce la destination des plongeurs qui ont déjà été un peu partout dans le monde ?

Les îles éparses, entourées de récifs coralliens, se situent dans le canal du Mozambique et au nord de La Réunion. Quatre des cinq îles sont classées réserves naturelles, ce qui permet à une grande biodiversité de s’installer. Les règlementations en termes de navigation sont très strictes. Pour y plonger, mieux vaut prévoir un opérateur accrédité (et un budget conséquent)

Et après ?

Si vous avez épuisé ces 12 destinations, peut-être aurez vous l’immense chance de plonger en France au large de l’Archipel des Kerguelen, de celui des Crozet des Îles Saint Paul ou de la Nouvelle-Amsterdam ?

Tout comme la Terre Adélie en Antarctique, ces destinations ne sont pas des destinations facilement accessibles à la plongée (voir impossible ?) et restent des lieux d’exploration ultra confidentiels.

Quoiqu’il en soit, il est clair que plonger en France, en dehors de la métropole, c’est partir à la découverte de destinations toutes aussi fabuleuses les unes que les autres)

Convaincu que la plongée en France est présente tout autour du globe ? Qui a déjà fait le tour du monde des plongées françaises ?

Postez un commentaire ci-dessous pour nous dire quelle(s)destination(s) vous avez déjà eu la chance de visiter … ça me fera vraiment plaisir de découvrir tout ce que la plongée vous apporte

Bonnes bulles et n’oubliez pas d’être heureux 🙂

Hélène

Quelques astuces pour ne pas vous tromper en choisissant votre structure de plongée pour les vacances :

des pancartes colorées indiquant beaucoup de directions
© DifferentDive | DDIVE
    1. Bonjour Chris,
      La nouvelle-Calédonie comme destination de plongée « made in France » n’est pas oubliée.
      Regarde vite au point 8 de l’article 😉
      As-tu déjà eu la chance d’y plonger ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.