Je teste la croisière de plongée

Pour moi, l’idée de partir en croisière de plongée c’était avant tout m’offrir l’espace de quelques jours une bulle hors du monde, hors du temps et où tout, absolument tout tournait autour de mon activité favorite.

Pour tester cet aspect très particulier des vacances plongée, c’est la Mer Rouge qui a eu ma préférence : eau claire et chaude, faune et flore riche et variée, soleil quasi garanti… que du bonheur en perspective.

Bien sur, certains m’ont dit : “La Mer Rouge, mais tu es folle, c’est dangereux là-bas !!!”.

Pourtant, je dois bien avouer que depuis que l’aéroport et le métro de Bruxelles ont explosé sous l’impulsion folle d’individus sans âmes, je me suis arrêtée de penser en termes d’insécurité et continue à vivre le coeur léger en Belgique et à voyager dans le monde là où mes envies me mènent.

C’est donc la tête pleine de rêves de plongées formidables que j’ai fait mes valises et ai embarqué direction l’Egypte.

Arrivée à Hurghada, la luminosité si spécifique de l’Egypte me saisit toute entière et je me sens enveloppée de ce cocoon de chaleur qui irradie de partout. La lumière est si blanche, si claire, si particulière qu’elle semble éblouir le pays !

© DifferentDive | DDIVE

En attendant de pouvoir regagner le bateau de notre croisière de plongée, nous passons deux nuits dans un hôtel des environs dont je préfère vraiment taire le nom et où le temps me semble si long avant de plonger, alors, j’imagine…

Samedi, nous arrivons enfin sur le quai où m’attend ce que je pense être le plus beau bateau de la Mer Rouge. Sur photo, il est magnifique. Dans la réalité, il me surprend et je dois bien reconnaitre que je suis d’emblée séduite par son confort, par le côté ultra-pratique des installations purement « plongée » et par les plongées toutes effectuées au NITROX, comme j’aime.

Il existe certainement d’autres bateaux qui m’aurait comblée, mais c’est, un peu par hasard, que je vais passer une semaine de rêve sur le Nautile Evo d’Anthias Plongée.

© DifferentDive | DDIVE

Juste le temps de s’installer et de faire connaissance avec les autres passagers et nous voilà partis le lendemain matin pour une croisière Brothers, Deadalus et Elphinston (BDE pour les initiés).

Pour la première étape, nous faisons deux haltes vers des sites de “réadaptation”, ce qui est drôle pour les plongeurs qui plongent toute l’année dans des conditions bien moins favorables.

Mais c’est évident, il faut aussi se réadapter à l’eau chaude, à la visibilité parfaite, à l’équipement léger et au confort d’un petit palace flottant 🙂

Nino et Alaa, les instructeurs du Nautile Evo nous initient à leurs briefings parfaits illustrés par un large écran où défilent les schémas des parcours de la plongée et les photos des animaux marins que nous allons rencontrer.

Sur le pont réservé à la détente, Isa, la patronne des lieux (et oui, la plongée est aussi une histoire de femmes) discute avec les participants avides de connaitre les détails de l’aventure qui les attend. L’ambiance se veut sérieuse 🙂

Deux plongeurs et une plongeuse font des grimaces sur un bateau de croisière de plongée
© DifferentDive | DDIVE

Ras Abu Soma et ensuite Panorama Reef Nord (site de plongée que j’affectionne particulièrement) sont les premiers spots de plongée choisis pour cette croisière BDE où nous pourrons faire des immersions dans la richesse des eaux bleutées de cette belle Mer Rouge. Murènes, Carangues, Napoléons, poissons clowns, tortues,… ils se sont tous donnés rendez-vous pour nous offrir un premier aperçu magique de leur incroyable milieu de vie.

Le soir venu, nous partons pour une navigation de quelques heures entourés d’un banc de dauphins venus certainement nous souhaiter un beau voyage et nous accompagner quelque peu vers le grand large.

Même si j’ai conscience que les dauphins autour d’un bateau c’est tellement banal pour certains, je ne peux m’empêcher de m’émerveiller devant ces animaux sympathiques qui jouent à la proue du bateau. Les autres passagers plongeurs sont tout aussi heureux que moi et les cris de satisfaction fusent de tous côtés pendant que nous nous penchons pour mieux les apercevoir.

Dans les faits, presque chaque soir durant cette croisière de plongée, nous aurons la chance d’apercevoir ces merveilleux mammifères marins pour notre plus grand plaisir.

Nous allons nous coucher ce soir là dans nos confortables chambres (on se croirait à l’hotel tellement c’est chouette) avec des images merveilleuses plein les yeux et des espoirs de rencontre avec les requins de Mer Rouge plein les rêves 🙂

Après une nuit de navigation, aux aurores, nous nous éveillons dans le décor très particulier des Brothers, première véritable grand rendez-vous de notre croisière BDE.

© DifferentDive | DDIVE

De mon lit, j’entends les marins s’activer et je décide de me lever pour les voir évoluer, comme je le ferai quasi chaque matin. D’un large sourire, ils me saluent avant d’aller effectuer l’amarrage d’un bateau où les passagers plongeurs sont encore endormis.

Seule sur le pont, je laisse mon regard se perdre dans l’immensité magnifique de ce lever de soleil du bout du monde. Est-ce cela la magie de la croisière ?

Bientôt, ce sera le passage des moniteurs venant éveiller les plongeurs. C’est que les plongées se font tôt sur un bateau de croisière. Le Nautile Evo est amarré près de grand Brother tandis que nous pouvons apercevoir au loin l’île de petit Brother. L’objectif des plongées sur ces sites est bien évidemment d’aller à la rencontre des requins mais surtout d’avoir la chance de croiser le merveilleux et discret requin renard.

Nous ne serons pas déçus… ni par les tombants magnifiques, ni par les requins renards qui nous feront l’honneur de leurs passages évoluant avec grâce à proximité de notre groupe de plongeurs.

C’est pour moi un émerveillement total que d’avoir la chance immense d’observer furtivement ce magnifique animal bien plus beau en réalité que sur mes photos. Ce sera peut-être bien ma plus belle découverte durant cette croisière.

© Deleris S.

Après deux jours de plongées envoutantes dont une superbe sur l’épave du Numidia (avec beaucoup de courant), le Nautile Evo s’engage pour une longue traversée d’une dizaine d’heures vers le site mythique de Deadalus, deuxième étape de notre croisière plongée BDE.

Deadalus c’est un sec perdu au beau milieu de la Mer Rouge. Abritant un phare isolé même si habité et visitable. Deadalus offre la particularité d’accueillir sur ses flancs des colonies de requins marteaux. C’est donc avec une certaine précipitation et beaucoup d’émotion que nous nous équipons pour aller à la rencontre de ces merveilleux animaux marins.

© DifferentDive | DDIVE

On sent bien ce matin-là que les plongeurs sont très excités de partir à la rencontre des requins marteaux.

Pour cette première plongée à Deadalus, nous sommes plus vite « éveillés », plus vite prêts et l’effervescence est palpable même à cette heure si matinale.

Le zodiac-man nous conduit rapidement sur le site à bord du zodiac dans lequel nous sommes décidément bien rangés 🙂

Nino et Alaa, les moniteurs du Nautile Evo, savent où nous emmener pour nous donner toutes les chances de vivre la rencontre magique que nous attendons tous. Avec beaucoup d’humour et de professionnalisme, ils nous conduisent sur les lieux de cette expérience inoubliable à 35 m de fond.

Nous commençons par nous écarter du récif et nous nous apprêtons à patienter quand soudain il surgit.

Quelle impression indescriptible de voir s’approcher le premier requin marteau, l’éclaireur, qui vient furtivement nous observer avant que nous puissions voir apparaitre au fond, loin sous nous un groupe de requins marteaux qui vont remonter tranquillement tournoyant ensemble jusqu’à nous entourer de toutes parts et se faufiler gracieusement entre les plongeurs.

Je peux sentir mon coeur battre dans ma poitrine. En moi, le silence est total, mes yeux sont fixés sur ces magnifiques créatures et je dois me concentrer pour ne pas avoir le souffle coupé d’émerveillement. Un instant de grâce, hors du temps, hors du monde… Je me fonds dans l’environnement et pendant un instant j’ai bien l’impression de faire corps entièrement avec ce qui m’entoure jusqu’à oublier l’appareil photo au creux de ma main.

Autour de moi, les caméras chauffent et les images sont nombreuses pour immortaliser cette rencontre car, par chance, les requins marteaux sont présents en nombre.

Est-ce l’émotion de la rencontre, la magnificence des lieux ou le spectacle des requins marteaux évoluant si près de nous qui fait de cette plongée un de mes plus beaux souvenirs de plongée ? Je l’ignore, mais la sensation et le souvenir restent bien gravés.

Deux plongées plus tard (où nous apercevrons encore l’un ou l’autre spécimens dont un requin soyeux), nous mettons le cap sur Elphinstone. Et pendant que le bateau reprend sa navigation, nous prenons un mojito pour l’apéro bercés par le mouvement du Nautile Evo et enveloppés par le bruit des vagues.

Elphinston, troisième et dernière étape de notre croisière plongée BDE, c’est un récif situé à une dizaine de kilomètre au large de Marsa Alam dans le sud de l’Egypte. Long de quelques 400 mètres et large d’une bonne trentaine, le récif d’Elphinston propose aux plongeurs deux extrémités profondes de +/- 40 mètres, des tombants de plusieurs centaines de mètres et un sommet affleurant la surface de la mer. Les plongeurs habitués aux plongées égyptiennes savent que ce spot est le royaume des requins longimanes, parfois appelés longimanus ou longi (de leur petit nom 😉  ).

Il règne sur ce spot une certaine cohue car il est extrêmement fréquenté du fait de sa proximité avec la côte et la possibilité de venir y plonger à la journée.

Les plongeurs s’immergent par dizaines et il n’est pas toujours facile, surtout en haute saison, de trouver un espace libre où l’on puisse se sentir en osmose avec la nature. On a plutôt le sentiment de se retrouver dans un immense jacuzzi au milieu de toutes ces bulles qui pourraient me gâcher la plongée. Mais je préfère de loin me concentrer sur la lumière qui les fait briller et scintiller dans un spectacle fascinant.

Tous les plongeurs se rendent sur le récif d’Elphinston dans l’espoir d’apercevoir un requin et nous nous réjouissons alors de voir deux longimanes très curieux venir nous observer.

Un requin longimanus photographié dans les eaux d'Elphinstone en Egypte
Requin longimane | © DifferentDive

Il serait dommage cependant de faire fi de la richesse de la faune et de la flore présente sur le site d’Elphinston et qui peuvent offrir à nos yeux curieux de merveilleuses compositions. C’est sur ce site que j’ai réalisé ma photo préférée de cette croisière de plongée BDE, qu’en pensez-vous ?

© DifferentDive | DDIVE

Le départ d’Elphinston a un goût de fin de vacances même si elles ne sont pas terminées. Le Nautile Evo fait route vers Hurghada, avec, à son bord, ses passagers plongeurs ravis qui emportent avec eux tant de souvenirs colorés et somptueux. Pour que la fête continue, tout l’équipage s’est donné la peine de mettre les petits plats dans les grands pour nous concocter une super dernière soirée en mer sous une chaleur torride et moite sans le moindre souffle de vent.

Le lendemain, nous pourrons constater que le voyage n’est pas fini car les sites de Police Station et Erg Somaya au large d’Hurghada nous permettront de faire encore le plein d’images de cette vie surprenante de Mer Rouge.

Vendredi soir, le Nautile Evo reprend alors sa place dans la marina d’Hurghada et c’est le temps d’échanger les adresses mails, de passer une toute dernière soirée ensemble et, pour moi, de faire le bilan de cette nouvelle expérience.

Très clairement la croisière de plongée en mer rouge c’est la possibilité d’être présente sur des sites pour la plupart inaccessibles à la journée où les chances de croiser « du gros » sont élevées. C’est également la rencontre et la vie en communauté avec un groupe de plongeurs et de plongeuses passionnés et prêts à échanger sur toutes leurs expériences de plongée dans une ambiance clairement bon enfant.

C’est enfin une coupure avec notre monde pendant une semaine entière, sans réseau internet ni portable, avec pour seule occupation la découverte des fonds marins qui fait de la croisière une expérience de plongée à vivre au moins une fois dans sa vie de plongeuse.

C’est donc le cœur un peu lourd que nous quittons le bateau, notre bateau durant toute une semaine, et la petite communauté de personnes qui y travaillent et repartiront dès le lendemain vers de nouvelles aventures.

Mais qui sait, peut-être que nous y reviendrons ?

L’expérience de croisière vécue sur le Nautile Evo en Mer Rouge est probablement semblable à de nombreuses autres expériences de croisières de plongée autour du monde. Comme sur les autres bateaux de croisières, la vie sur le Nautile Evo est rythmée par le son de la cloche annonçant tour à tour les immersions et les moments de grandes tablées : réveil tôt pour plonger, petit déjeuner, repos, plongée, repas de midi, repos, plongée, repas du soir (juste après l’apéro 🙂  ) et c’est déjà la nuit. Les passagers plongeurs alternant leur temps entre les repas, les immersions et la détente autour, par exemple d’échanges sur la plongée, de lecture ou d’interminables parties de cartes 😉

Bien sur, le Nautile Evo ressemble plus à un magnifique hôtel qu’à un bateau. On pourrait dire que nous sommes déjà dans de la croisière plongée haut de gamme et que l’impression est peut-être faussée. Pourtant, j’ai la conviction que l’essence même de la croisière plongée est présente : ce sentiment d’être coupé de tout, de n’être plus qu’en symbiose avec l’océan et tournée entièrement vers l’univers extraordinaire de la plongée et du monde sous-marin. Cet instant hors du temps passé à échanger avec d’autres passionnés qui deviennent vos amis le temps d’une croisière et le restent, peut-être, après,… toutes ces caractéristiques qui font d’une croisière de plongée un moment unique et inoubliable… et que j’aimerais retrouver très vite.

Enfin, je veux vraiment mettre en avant l’ensemble de l’équipage absolument adorable du Nautile Evo : le capitaine qui vient chaque fois nous appeler lorsque les dauphins ou les requins sont proches, les cuisiniers qui nous font des repas merveilleux, le barman à l’écoute, les moniteurs formidables, les zodiac-mans toujours souriants et disponibles, les marins qui nous aident à nous équiper et déséquiper,… Toutes ces personnes aimables et sympathiques qui contribuent avec un indéfectible sourire à faire de notre séjour un souvenir impérissable. MERCI 🙂

Alors, faut-il tenter l’expérience d’une croisière de plongée ?

En ce qui me concerne, la réponse est clairement oui 👌🏻

Et vous, avez-vous aussi déjà effectué une croisière de plongée en Mer Rouge ou ailleurs ? Si tel est le cas, n’hésitez pas à partager votre expérience en laissant un message sur le blog afin qu’il ne se perde pas sur les réseaux sociaux et que chaque visiteur puisse vous lire et en profiter… Et parce que ça me fait vraiment plaisir d’échanger avec vous en direct 😉

Bonnes bulles et n’oubliez pas d’être heureux 🙂

 

Hélène

PS : Et si nous restions connectés ? Rendez-vous sur notre page Facebook ou abonnez-vous à notre newsletter

Cet article est totalement indépendant de la société Anthias. Je n’ai reçu aucune compensation en échange de sa rédaction. Je teste par plaisir de découvrir de nouveaux endroits et de nouvelles expériences. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des possibilités d’expériences de plongée à tester. Je me ferai un plaisir de venir les découvrir dans la mesure de mes possibilités.

  1. Rentré depuis peu d’une belle croisière… aussi avec le Nautile et Anthias. Brothers & Legend avec un Nino toujours aussi sympa et Alah souriant. La mer rouge nous laisse indéfiniment de belles images et de somptueuses rencontres.
    Vivement la prochaine en mai 20

  2. Bonjour Helene,
    Je découvre ton blog et ça fait bien plus d’une heure que le parcours. Bravo et encore bravo.
    A quelle période est tu partie faire cette merveilleuse croisière ?
    Merci de ta réponse.

    1. Merci Rodolphe pour ce merveilleux compliment
      C’est très agréable quand les internautes prennent le temps de poster ici et là un commentaire (n’hésite pas à faire de même sur les autres articles qui te plaise 😉 )
      J’ai effectué cette croisière au début du mois de juillet 2017
      As-tu déjà fait une croisière plongée ? Si non, fonce, c’est magique… et viens nous raconter ton expérience
      Au plaisir de te lire

  3. Bonjour
    J’ai eu le plaisir de plonger à Hurghada (police station est un bon souvenir pour une dérivante)
    Ton récit est convaincant mais j’ai une question – quel prix pour ce séjour ?
    Merci de ta réponse.

    1. Bonjour Jacques,
      J’ai payé +/- 1000€
      Tout dépend du moment où tu pars. Il y a régulièrement des promos. Perso, j’ai bénéficié de l’une d’elles.
      J’ai mis le lien d’Anthias dans le récit. Tout y est indiqué (les prix aussi selon les semaines). N’hésite pas à y jeter un œil. Il y a probablement d’autres bateaux supers mais je ne peux parler que de mon expérience 🙂

  4. J’ai fait ma première croisière à Pâques cette année, également en Mer Rouge mais plus au sud sur St John’s (on a eu Elphinstone en commun). Je suis parti avec 3 amis avec deux objectifs en tête, découvrir de nouveaux horizons (sous-marins) et faire un gros plein de plongées. Les deux objectifs ont été largement remplis avec un programme très riche et varié, et avec 3 voire 4 plongées par jour d’environ 1 heure à chaque fois, le quota a été atteint.
    L’autre avantage de cette croisière a été aussi d’être totalement déconnecté du monde, au propre comme au figuré puisque pendant 3 jours nous n’avions plus de communication téléphonique : que du bonheur.
    Et puis c’est aussi l’occasion de rencontrer des gens intéressants (et certains beaucoup moins).

    Je n’ai qu’une hâte : repartir.

    1. Salut Cédric,
      Pour ma part c’est pareil : je n’ai qu’une envie, repartir … Et j’aimerais beaucoup faire le Sud de l’Egypte.
      Ceci dit tu soulèves un point important, celui des rencontres avec des gens intéressants. Pour ma part il n’y en avait que des comme ça sur la croisière … Que du bonheur

  5. Croisières avec des amis sur catamaran 4 cabines aux îles Radames à Madagascar et l’année suivante aux Seychelles.
    Souvenirs inoubliables tant de plongées que d’ambiance et de partages. Et bien sûr une déconnection totale et bienfaisante.

    1. Un catamaran de 4 cabines ?
      C’est presque de la croisière privée, merveilleux 🙂
      Clairement la déconnection dans ce type d’expérience est magnifique.
      Je ne connais pas les îles Radames, mais ça me donne envie de me renseigner 😉

  6. J’ai aussi testé la croisière plongée en Mer Rouge. Vraiment génial, que ce soit le voyage en bateau que les plongées. Souvenirs fantastiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.