Plonger avec les raies mantas à Tobago

Direction cette semaine à Tobago pour tremper nos palmes dans un des endroits du monde où vous êtes quasi assuré de plonger avec des raies mantas, rien que ça !

A Tobago se trouve un véritable petit paradis marin capable de vous faire vivre des rencontres de plongées sous-marines vraiment extraordinaires.

Tobago fait partie de la république Trinité-et-Tobago. Si les deux îles de Trinité et Tobago sont très différentes, Tobago a depuis longtemps fait le choix d’une économie orientée vers le tourisme.

Destination très prisée des plongeurs (trop?), cette petite île longue de 40 km et large de 12 km étend ses 310 km2 à une courte distance du continent sud-américain, au large des côtes vénézuélliennes. Située au delà de la « ceinture des ouragans », Tobago est bordée sur son flanc nord-est par l’Océan Atlantique et par la mer des Caraïbes sur son flanc sud-ouest.

D’un point de vue décor, Tobago abrite une des premières forêt au monde à avoir été classée en zone protégée. Sa forêt pluviale, accessible sous la conduite de guide locaux vraiment compétents, accueille de nombreuses espèces d’oiseaux, de mammifères, de serpents, de grenouilles,… L’écodéveloppement est favorisé ce qui donne à l’île un côté plus sauvage et naturel que Trinité, son île soeur.

Côté culturel, on apprécie le célèbre carnaval de Tobago mais aussi l’énorme héritage musical de l’île. Berceau de courant musicaux tels que la soca, le steel-drum ou encore le calypso, à Trinité-et-Tobago la musique est partout.

Et la plongée ?

Si de très nombreux plongeurs se pressent d’aller tremper leurs palmes dans cet endroit merveilleux, il y a évidemment de bonnes raisons : montagnes immergées, arches, cavernes sous-marines,… forment un décor de rêve où évoluent harmonieusement quantité d’espèces marines. Requins, tarpons, dauphins, carangues, tortues, poissons anges mais aussi gorgones, anémones, éponges magnifiques et les célèbres coraux-cerveaux (Colpophyllia natans) dont celui de Kelleston Drain qui atteint une hauteur de 3 mètres pour près de 5 mètres de diamètre, vraiment impressionnant. Il parait même que les plus chanceux peuvent apercevoir des requins baleines. Le tout au milieu de récifs colorés et d’un environnement sauvage.

Mais un des atouts majeur de Tobago est très certainement la possibilité de voir des raies mantas en toute saison. Apercevoir le vol majestueux de ces pélagiques impressionnants venus se nourrir du zooplancton amené par les courants marins de l’Atlantique est une expérience de plongée unique à vivre une fois dans sa vie de plongeur.

Caractérisées par des larges nageoires pectorales triangulaires, des nageoires céphaliques en forme de cornes et une grande gueule, les raies mantas, cousines des requins, sont des pélagiques vivant dans les eaux tempérées, subtropicales et tropicales des mers et océans du monde entier. Elles peuvent atteindre une envergure de près de 7 mètres et réalisent parfois des sauts hors de l’eau sans que l’on en connaisse la raison.

Bien qu’il existe de nombreuses espèces de raies, les raies mantas restent les préférées des plongeurs. Apercevoir une raie manta, observer son déplacement, s’approcher avec respect et la voir s’éloigner dans le bleu est une expérience réellement fascinante. En effet, quel plongeur n’a pas rêvé de croiser ces fabuleux animaux au détour d’une exploration de plongée sous-marine ?

Leur énorme taille mais aussi le fait qu’elles s’habituent facilement aux êtres humains rend les raies mantas populaires auprès des plongeurs. Mais il serait dommage d’oublier que les raies mantas sont et restent avant tout des animaux sauvages que nous avons la chance d’observer. Il faut dès lors garder à l’esprit que nous sommes invités dans leur monde marin et que, pour leur bien-être et pour pouvoir continuer à les observer longtemps encore, il convient de respecter leur tranquillité et de ne pas forcer la rencontre par exemple pour un super cliché souvenir… au risque de les faire fuir.

En attendant, alors que l’on peut les observer aux Maldives, en Indonésie, en Australie et dans bien d’autres endroits du monde, réjouissons nous d’avoir la quasi assurance de les rencontrer dans l’environnement marin exceptionnel de Tobago au cours de plongées sous-marines dépaysantes et passionnantes.

Reste à définir quelle est la meilleure saison pour la plongée sous-marine.

Même si à Tobago les températures sont relativement stables et agréables grâce aux alizés, on distingue tout de même deux saisons plus marquées. La première est la saison dite sèche. Elle s’étend de janvier à mai et offre la possibilité d’observer la ponte des tortues, d’apercevoir une plus grande concentration de raies mantas et autres gros animaux marins et de profiter des fameux concerts nocturnes de calypso dans les villes. Cependant, c’est également la saison où l’eau se charge en plancton (d’où la présence des pélagiques) et la visibilité peut être nettement inférieure à 20 m. La saison des pluies va de juin à septembre. L’atmosphère se charge en humidité ce qui, avec la chaleur et les « pannes d’alizés », peut être perçu comme vraiment étouffant. La température de l’eau oscille toute l’année autour de 26°C permettant de plonger avec un matériel adapté et une combinaison légère.

Finalement, la meilleure période pour la plongée pourrait être l’automne avec des plongées agréables sur les récifs. La visibilité est d’environ 25 mètres ce qui permet de profiter au maximum de la faune est de la flore abondante dans ce merveilleux endroit du monde.

Fan de voyages de plongée vous avez déjà été plonger à Tobago ? Partagez nous vos expériences

Pour découvrir chaque semaine une idée plongée, rejoignez la tribu Differentdive : likez la page Facebook

Et surtout, … n’oubliez pas d’être heureux 😃

Hélène

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.