Je teste le Buddy Watcher

Un buddy watcher, pour quoi faire ?

Il y a quelques années, je plonge pour la première fois au large sur le sec d’Elphinstone dans l’espoir d’apercevoir des Longimanus.

Arrivée au sud d’Elphinstone, je suis soudain surprise par un concert de sons cristallins. Des dizaines de plongeurs se rejoignent sur la pointe du sec et agitent frénétiquement leurs shakers. Dans l’espoir, je l’ai bien compris, annoncer la venue de requins.

Chacun se précipite mais… vers où aller ? Certains suivent un groupe de plongeurs et c’est l’ensemble des plongeurs présents sur le site qui se bouge en un seul et grand mouvement.

Au final pas de requins, nous les verrons plus loin, … plus tard.

Depuis cette expérience de plongée, je suis relativement sceptique à l’utilisation de shaker. Surtout lorsque le spot est visité par un grand nombre de plongeurs et plongeuses.

Aussi, j’étais très curieuse de tester le Buddy Watcher ces derniers mois.

Qu’est-ce que le Buddy Watcher ?

Avertisseur sonore, ce petit appareil électronique noir et vert de la taille d’un ordinateur de plongée est conçu par une start-up allemande.

L’objectif annoncé du Buddy Watcher est d’attirer l’attention des binômes d’une même palanquée sans provoquer une cacophonie pouvant être dérangeante pour le monde sous-marin. C’est donc un moyen de communication subaquatique.

Au contraire des dispositifs d’avertisseurs sonores mécaniques tels que les shakers, le Buddy Watcher utilise l’ultrason comme moyen d’attention. Il n’est audible que par les personnes qui l’utilisent ou qui se trouvent dans son environnement immédiat. Ce qui me semble plus respectueux pour la vie marine.

Avant chaque plongée, une simple synchronisation de quelques dizaines de secondes des Buddy Watcher des membres de la palanquée permet de les apparier. Pour appeler son binôme, il suffit alors au plongeur d’appuyer sur un des deux gros boutons du Buddy Watcher pour que le signal soit envoyé vers les appareils appariés.

Un Buddy watcher avec ses différentes fonctionnalités
© Buddy Watcher

Lors de l’utilisation, le signal ultrason émis est transformé en un signal visuel (voyants rouges clignotants) mais également en une vibration.

Annoncé avec une portée de 20 mètres et une profondeur maximale possible de – 40m, le Buddy Watcher devrait convenir à tous les plongeurs et plongeuses engagés dans des plongées de loisir ou pour les plongées avec des enfants

Et en pratique, ça donne quoi ?

Pour me faire une idée précise, j’ai utilisé le Buddy Watcher dans des environnements très différents. (Carrières froides avec très peu de visibilité, mer froide à courant et mer chaude). Mais également  avec un matériel de plongée variant de la combinaison étanche à la combinaison néoprène 3mm.

Première impression sur le Buddy Watcher

Nul besoin d’être experte, l’utilisation du Buddy Watcher s’avère vraiment simple et j’aime beaucoup cela. L’appariement se fait facilement et l’utilisation également puisque une pression sur un bouton envoie réellement le signal à votre binôme

Hélène sur le bateau prête à tester son Buddy Watcher
Je suis prête pour le test | © Different Dive

Que ce soit en combinaison de plongée étanche ou en 3mm, le Buddy Watcher se fixe aisément grâce à ses sangles extensibles de tailles adaptées pour les combinaisons étanches ou humides.

Pour les distraits qui auraient oublié de changer la taille de leur sangle en changeant d’environnement ou pour les inquiets qui auraient peur des interférences avec leur ordinateur de plongée, pas de problèmes non plus. Il suffit alors de fixer le Buddy Watcher sur votre gilet pour avoir également un très bon fonctionnement (la vibration s’entend).

 

Deuxième impression sur le Buddy Watcher

Le Buddy Watcher fonctionne bien, dans tous les environnements, mais avec un décalage. En effet, il y a un petit temps de latence entre le moment où j’appuie sur le bouton et celui où mon binôme reçoit le signal. Ce n’est pas vraiment dérangeant en soi. Mais la vie sous-marine étant pleine de surprises parfois éphémères, il est arrivé que ce petit temps soit un temps de trop.

Malgré ce défaut, je suis charmée par cet avertisseur sonore qui me permet d’attirer facilement l’attention de mon binôme quelque soit la visibilité.

Troisième impression sur le Buddy Watcher

Le coût est très clairement supérieur à celui d’un shaker mécanique. (Il faut compter +/- 200€ pour les deux Buddy Watcher avec batteries et sangles). Cependant, je pense que l’utilisation de cet appareil vaut très clairement la peine d’être considérée. Pour ma part, il est adopté car il me donne plus de confort lors de mes plongées. Fini de devoir tirer sur la palme de mon binôme ou de devoir agiter dix fois mon faisceau lumineux devant lui. Une simple pression sur l’appareil permet d’avertir mon binôme de porter son regard vers moi.

Je n’aie observé aucune réaction des animaux marins lors de l’utilisation de cet outil. Pourtant, il me reste une interrogation :

La communication par ultrason peut-elle perturber la vie marine ?

A vous de jouer :

Cet espace est votre espace. Si vous avez déjà expérimenté le Buddy Watcher, n’hésitez pas à partager votre avis avec tous en laissant un message ci-dessous

Bonnes bulles et n’oubliez pas d’être heureux 🤗

Hélène

Cet article est totalement indépendant de la société commercialisant le produit. Je n’ai reçu aucune compensation en échange de sa rédaction. Je teste par plaisir de découvrir les nouveaux outils. Notamment ceux me permettant de donner à mes plongées plus de sécurité et/ou de plaisir. N’hésitez pas à me contacter si vous avez un nouveau produit à tester.

Cet article vous a plu ? Ne ratez aucun des suivants. Abonnez vous au blog, à la Newsletter et ou à la page Facebook Different Dive

Photos : Dany Luyck, DifferentDive

Une paire de Buddy Watcher suspendue sur un bateau
Prêt pour l’immersion | © Different Dive
  1. J’ai regardé le « Buddy Watcher ». Mon avis perso c’est que c’est du grand n’importe quoi ! Juste bon à faire dépenser des sous en pure perte. Je m’explique :
    Si on a besoin d’un appareil pour attirer l’attention de la palanquée c’est que celle-ci est complètement disloquée et donc que ce n’est plus une palanquée mais un groupe de plongeurs « solos » bien incapable de réagir prestement en cas de problème. De plus il risque d’y avoir un effet pervers les membres du groupes risquent de s’éloigner en se disant qu’il y a un « bouton de rappel ». Je pense qu’il vaut mieux revenir vers des fondamentaux c’est-à-dire mettre l’accent vers la cohésion de la palanquée ou mieux vers l’apprentissage de la plongée solo.

    1. Bonjour Jean-Claude,
      Merci pour ton retour. Personnellement cela fait un an que j’utilise le Buddy Watcher lors de mes plongées et j’en suis très contente (je ne suis pas sponsorisée par la firme ).
      Le monde sous-marin est surprenant et les apparitions de certaines espèces quelques fois éphémères.
      Je ne crois pas que le Buddy Watcher encourage la palanquée à se disloquer mais permet une meilleure communication… tout en permettant aussi d’attirer facilement l’attention de ton binôme si tu as un problème.
      En ce qui me concerne, après l’avoir utilisé dans différents environnements de plongée, je ne l’utilise pas dans les eaux où la visibilité est réduite : carrière du nord, Zélande,… puisque dans ces environnements les plongeurs doivent rester très proches pour ne pas se perdre de vue. Par contre c’est un véritable plaisir dans les eaux présentant une bonne visibilité : naturellement, il arrive que les plongeurs s’espacent de quelques mètres et ne plongent pas épaules contre épaules. Dans ces cas là, lorsque tu aperçois un dauphin au loin, un requin au fond,… c’est extrêmement confortable d’appeler ton binôme pendant que tu gardes dans ton champ de vision l’animal. Bien plus confortable que de faire demi-tour et d’aller chercher ton binôme… et revenir quand l’animal est déjà parti.
      Perso, je n’ai pas changé ma façon de plonger mais mes plongées sont changées puisque je peux profiter pleinement du spectacle, en faire facilement profiter mon binôme et inversément.
      Mais bon, c’est juste mon retour d’expérience personnelle bien sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.