Plonger avec les Dugongs à Madagascar

Pour cet article, direction Madagascar pour plonger avec les Dugongs.

Arriver à Madagascar c’est, avant tout, entrer dans un univers de couleurs, de goûts et de parfums (la célèbre vanille de Madagascar) qui valent d’emblée la peine de faire le déplacement jusqu’à cette île au large de l’Afrique.

C’est aussi la rencontre avec une population et la découverte d’animaux : caméléons, makis, lémuriens, papillons, … difficile de ne pas tomber en admiration devant la multitude d’espèces que comptent le pays.

Si la faune et la flore que l’on peut apercevoir dans les eaux chaudes et claires de Madagascar sont magnifiques (tortues, poissons anges, mérous mais aussi requins baleines, dauphins et globicéphales, …), c’est la rencontre avec les Dugongs qui peut être ici vraiment surprenante.

Mais à quoi ressemble donc le Dugong ?

Ce gros mammifère marin est sociable et joueur avec les plongeurs malgré sa masse impressionnante : jusqu’à 2,5m de long et 500kg, de quoi nous surprendre lors de la première rencontre durant nos explorations marines.

Animal tranquille, les Dugongs vivent dans les eaux chaudes de l’Afrique Orientale, dans la Mer Rouge, dans certaines mers d’Asie (Thaïlande, Philippines, …), en Australie (la plus grande concentration), au Belize, … et dans les eaux Malgaches. Alors que l’on pourrait l’imaginer cousin des cétacés, le Dugong, seul mammifère marin herbivore (+/- 40kg d’algues et d’herbes par jour), est en réalité apparenté aux éléphants! Vous le retrouverez principalement occupé à  chercher de la nourriture dans les herbiers.

Si vous avez la chance de croiser la route de cet animal placide qui peut vivre jusqu’à 70 ans, profitez-en. En effet, les Dugongs sont répertoriés parmi les espèces les plus menacées au monde car ils ont longtemps été chassés pour leur graisse et leur chair. Aujourd’hui, si la pollution des herbiers nuit à sa survie et à sa reproduction, les seuls vrais prédateurs des Dugongs restent les requins-tigres… et les êtres humains 😢

Vous le trouverez dans des eaux peu profondes augmentant les chances pour les plongeurs de tous niveaux de pouvoir l’apercevoir. Il est même parait-il possible de l’apercevoir pendant un baptême de plongée, incroyable, non ?

Comme son cousin le Lamentin, le Dugong fait partie de la famille des siréniens… à l’origine du mythe des sirènes, rien que ça !

Comment différencier le Lamentin et le Dugong ?

Rien de plus simple : le Lamentin vit en eau douce alors que le Dugong évolue en eau salée. Si vous voulez le reconnaître sur une photo, pas de panique, il suffit de regarder… sa queue : ressemblant à une cuillère pour le Lamentin, la queue du Dugong est semblable à celle des poissons.

Alors prêt pour partir à sa rencontre ?

Et surtout, … n’oubliez pas d’être heureux 😃

Hélène

Photos : dietmaha, mikadago, Lutralutra, Antranias, Takeweb, Gadjet, marcovannozzi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.